28 janvier 2022

Humour dans le carré Donec : une ânerie sans nom! - Volontaire

Donec : une ânerie sans nom! 

VOLONTAIRE


Bonjour la compagnie,

J’ai un faible pour la Marine Nationale, ses bâtiments et ses équipages. Mon intérêt s’étend aux Marines étrangères et un film comme le « Dernier Rivage » m’a enchanté.
Le « Crabe Tambour » est dans toutes les mémoires mais n’est pas Pierre Schoendoerffer qui veut et le « Chant du Loup » pour être intéressant n’a pas la poésie et le clin d’œil à l’Histoire du premier cité.

Je me fournis en films à la « Grande Médiathèque de Nice » et c’est toujours un plaisir de découvrir de nouvelles œuvres.

Volontaire


A ma dernière visite, une pochette avec Lambert Wilson en fier capitaine de frégate me saute aux yeux. Mon sang ne fait qu’un tour. Je lis sur la pochette « Laure a 23 ans. Elle se cherche. C’est dans la Marine Nationale qu’elle va trouver un cadre, une structure, des repères. Solide et persévérante, elle va faire son apprentissage et découvrir sa voie »

Beau programme et le journal « ELLE » renchérit « Ce voyage initiatique intelligent et sensible est porté par la jeune et formidable Diane Rouxel. »

Voilà qui est alléchant.

Malheureusement, dans la réalité le film auquel nous avons affaire
peut être qualifié de navet. Lambert Wilson, frégaton, ne quitte pas son bureau mais joue le militaire inaccessible. « Commandos marine » on devine bien qu’il a un cœur « gros comme ça ». L’héroïne n’a pas fait trois pas dans le bureau de Lambert qu’elle est frappée par la foudre amoureuse. Elle va pourtant adopter une attitude ambigüe que personne ne comprend. Pour le conquérir, elle va faire le stage commandos (je ne savais pas que c’était ouvert aux filles). C’est pitié de voir cette pauvre Diane Rouxel manquer de se rompre le coup en voulant escalader des murs, traverser une énorme citerne aux crocodiles et se vomir dans des rivières de boue. Le beau frégaton restera impavide et au-dessus de la mêlée.

Le point d’orgue de ce film est pourtant la magnifique prise d’armes au CIN de Brest au son des cornemuses, c’est grandiose ! Pour le reste nous découvrons une magnifique succession de clichés et de lieux communs le tout étant fait à l’économie.

La fin est tout aussi incertaine, le frégaton disparaît pour réapparaître avec sa fille à la remise des diplômes. Notre Diane Rouxel se trouve le « bec dans l’eau » et je me demande si elle a vraiment découvert sa voie.

Cela dit l’ayant auscultée sous toutes ses faces (grâce à la réalisatrice) elle est faite au moule.

A bientôt pour la suite de nos aventures…

Donec

Sur la peau de bouc (motif de punition dans la vieille Marine) : se cacher dans les latrines pour ne pas éplucher les pommes de terre.

Les mots du général (d’après Ernest Mignon) : Londres juin 1941. L’armée allemande vient d’envahir la Russie. Des militaires britannique invitent le Général à suivre, devant une radio d’état-major, le déroulement des opérations.
La rapidité de la progression allemande étonne, puis scandalise et enfin désespère les stratèges britanniques. Silence du Général qui, seul, ne participe pas au concert de lamentations. Les villes russes tombent les unes après les autres. Les officiers anglais s’interrogent sur le sort réservé aux armées alliées. Le Général continue de méditer.
Et vous De Gaulle, que pensez-vous de la façon dont les blindés allemands pulvérisent les défenses russes ? demande un officier britannique qui a lu Vers l’Armée de métier ?
« Je pense dit le Général, qu’il faudra désormais songer…au moyen d’arrêter la progression communiste en Europe. »
Il dit, puis déploie sa haute taille et plante là l’assistance médusée.
Sur le pas de la porte il se confie à son aide de camps.
N’oubliez pas ces heures là ! je me trompe souvent dans ce que je fais, mais jamais dans ce que je prédis. 

 Le Gnaf

Il existait chez les officiers de marine un « éreintement » qui consistait à attribuer à la victime un surnom généralement obtenu par déformation de son nom propre et qui, très rapidement, finissait par remplacer celui-ci… Au moins pour les utilisations non officielles.
Ce jeu de mots avait un nom « le gnaf » (en 1928), en voilà quelques uns

NOM     -  GNAF
BARNAUD          Bill
BARTHELEMY    
Totoche ou Bartoche la pétoche
BEAUFORT
         Nini – Ni beau ni fort
BELOT
                 Dix de der
BERGES             
Le Chinois (jeunesse passé en Indochine)
BERLIZOT
         Jo la Berlise ou l’homme qui casse tout sauf la gamelle.
BERNARDINI     
Pilou
                                                                                                                       

Aucun commentaire:

Trans Antarctic Expedition 1955 1958 Shackleton base Ross base Vivian Fuchs Sir Edmund Hilary

Trans Antarctic Expedition 1955 1958 L’expédition Fuchs-Hillary de 1955–58, officiellement intitulée Commonwealth Trans-Antarctic Expedition...