Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

11 mars 2013

L'Amirauté prend ses quartiers au bord de l'Eure 1940


L'Amirauté au bord de l'Eure à Maintenon


Mme de Maintenon


Drôle de guerre a-t-on l'habitude de dire... Les bruits de la guerre commencent à se faire entendre, la Pologne est envahie, la France mobilise et le Ministère de la Marine s'éclate...

Certains services rejoignent Montbazon près de Tours et tout ce qui est opérationnel se replie à Maintenon (Eure et Loir). Ce service va devenir l'Amirauté.






Les services de l'Amirauté française étaient installés dans des baraques bâties tout près du château au bord de l'Eure. Madame de Maintenon aurait pu avoir quelques frissons en voyant ces jeunes fusiliers marins monter la garde sur son domaine.



Côté jardins, l'aqueduc offre au loin ses arches à la vue des marins, faute de crédits, il n'apportera jamais les eaux de l'Eure à Versailles. 




Le bureau Central de la Poste Navale (BCN ou BCPN) fonctionne avec les services des PTT. Il assure les opérations de tri et d'acheminement du courrier vers les bureaux navals côtiers ou les BCM (Bureaux Centraux Militaires), la centralisation des correspondances non distribuées ou à retourner à l'expéditeur.



Situé au 123 rue d'Anjou, il est proche du Ministère de la Marine.
Les services du ministère dispersés, une section est détachée auprès de l'Etat-Major de l'Amiral de la Flotte, commandant en chef des forces maritimes françaises.

Maintenon est éloigné de près de 80 kilomètres de Paris, toutes les communications sont ramenées à Maintenon et secret oblige, un cachet Amirauté sans nom de ville est affecté à nos marins.



La correspondance transitait par la rue d'Anjou afin de ne pas révéler l'emplacement de l'Etat-Major.

C'est donc sous le timbre de cette section qu'étaient envoyées les instructions de l'Inspection Générale de la Poste navale. 

La section Amirauté utilisa un matériel spécial  avec heure et sans heure de la levée (*)
Lors du repli de juin 40, l'Etat-Major migra vers Tours Bordeaux puis Vichy.


Aucun commentaire: