Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

26 juil. 2017

Un tour sur l'île d'Orléans au Québec Espace Félix Leclerc

Un tour sur l'île d'Orléans au Québec Espace Félix Leclerc


Un courrier de Diane et Rolland. Rolland c'est un Quemeneur de par chez nous en Bretagne. Son ancêtre est venu s'installer sur l'île d'Orléans toute proche de Québec. L'île d'Orléans c'est aussi l'île de Félix Leclerc.

L'île d'Orléans portera plusieurs noms au cours de son l'histoire. Avant la colonisation française, l'île est fréquentée, voire même habitée, par des autochtones. Les Algonquins l’appellent l'île « Minigo ». Ce nom serait une déformation du mot algonquin « Ouindigo » qui signifie « ensorcelé ».




En 1535, lors du second voyage de Jacques Cartier, celui-ci donne à l'île le nom « d'isle de Bacchus » en raison des nombreuses vignes sauvages qui y poussent naturellement. Toutefois, étant soucieux « d'immortaliser le nom et la mémoire des rois et princes de France », Cartier changera le nom quelque mois plus tard pour « Isle d'Orléans » en l'honneur d'Henri II, duc d'Orléans.



Félix Leclerc voit le jour le 2 août 1914 à La Tuque (en Haute-Mauricie), deuxième plus grande ville, en superficie, du Québec. Il vagit donc dans une famille de onze enfants (il porte la casaque numéro six), menée par Léonidas Leclerc et Fabiola, née Parrot. Son père, négociant en bois, est considéré comme un faiseux de villages. Félix grandit dans les trois étages d’une grande maison de bois, où s’agitent durant l’hiver plus d’une dizaine de bûcherons. Durant sa scolarité, ses années de pensionnat développent son goût pour la solitude, et son caractère rêveur.







Pour supporter
Le difficile
Et l'inutile
Y a l'tour de l'île
Quarante-deux milles
De choses tranquilles
Pour oublier
Grande blessure
Dessous l'armure
Eté, hiver
Y a l'tour de l'île
L'Ile d'Orléans









Installé dans la ville de Québec, Félix Leclerc compose sa première chanson (« Notre Sentier ») et devient alors animateur de radio, puis auteur dramatique pour le compte de Radio Canada (1934-1937). Il élargit ses connaissances musicales grâce à la discothèque de la radio.


L'Ile c'est comme Chartres
C'est haut et propre
Avec des nefs
Avec des arcs
Des corridors
Et des falaises
En février
La neige est rose
Comme chair de femme
Et en juillet
Le fleuve est tiède
Sur les battures



En 1950, l’imprésario et découvreur de talents Jacques Canetti est saisi par son charme, après l’avoir entendu interpréter « Le Train du nord ». Il lui fait enregistrer dans l’urgence (il repart le lendemain en France) ses premières chansons (une douzaine de mélodies) et organise sa première tournée en France. Félix Leclerc donne son premier concert parisien à l’ABC, le 29 décembre 1950, en première partie des Compagnons de la Chanson : il y reste à l’affiche plus de trois semaines. Il occupe ensuite la scène du cabaret des Trois Baudets durant… quatorze mois.



https://youtu.be/IOmZ_pF_XFI

En 1970, il s’installe sur une terre achetée à l’Île d’Orléans, l’un des plus anciens lieux de peuplement de la Nouvelle-France, séparée de Québec par un pont et y bâtit lui-même sa demeure.

« J’ai marché pendant trop longtemps dans les sentiers fleuris et embaumés. Il est plus que temps que j’emprunte des sentiers plus fréquentés, les chemins trop souvent piégés sur lesquels marchent six millions de mes frères ». Le chanteur devient farouchement indépendantiste. La résultante en sera l’enregistrement de deux de ses plus célèbres chansons, « L’alouette en colère » et « 100 000 façons de tuer un homme"



En 1987, des problèmes cardiaques provoquent son hospitalisation trois semaines durant. Félix Leclerc s’éteint dans son sommeil, le 8 août 1988, à l’Île d’Orléans. Il était âgé de soixante-quatorze ans. Ses obsèques sont célébrées dans l’intimité, en l’église Saint-Pierre-de-L’Île-d’Orléans.

Aucun commentaire: