Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

11 mai 2014

BPC MISTRAL Mission Jeanne d'Arc St Helena Ste Hélène

D'une île à l'autre
Escale du BPC Mistral à St Hélène

15-04-2014



Pli du BPC Mistral en escale à Jamestown ST Helena le 15 avril 2014

Etant enfant, une de mes comptines préférées évoquait Napoléon.


Napoléon est mort à Sainte Hélène,

Son fils Léon lui a crevé l'bidon.

On l'a r'trouvé, assis sur une baleine,

En train d'sucer les fils de son caleçon



Préférée car inconvenante et bravant les limites du permis et du correct, 

c'était inconsciemment tuer le père comme Léon perçant le bidon de Napoléon,


Ajaccio place De Gaulle statue équestre de Napoléon (détail) Photo JM Bergougniou


et puis imaginer Napoléon suçant les fils de son caleçon...
c'était une rigolade sans limites, 

préférée aussi car elle évoquait un monde surréaliste et étrange où se mêlaient le mystère des voyages, de la pêche à la baleine et les aventures maritimes, les rêves de conquêtes, les rêves d'ailleurs.


Quelques pages de la vie de Napoléon




Pli du BPC Mistral en escale à Jamestown
ST Helena le 15 avril 2014


Né le 15 août 1769 à Ajaccio, un an après l'achat de la Corse par Louis XV à la république de Gênes, Louis Napoléon Bonaparte est le deuxième fils de Carlo Maria Buonaparte et de Maria Letizia Ramonilo. 









La Casa Bonaparte Ajaccio photo JM Bergougniou
Issu d'une famille de treize enfants (huit atteignent l'âge adulte), il appartient à la petite noblesse corse d'origine génoise : son père, avocat, a lutté pour l'indépendance de la Corse contre les troupes royales au côté de Pasquale Paoli. Enfant turbulent, querelleur et orgueilleux, « corse de caractère et de nation », il est élevé dans le ressentiment vis-à-vis de la France.

"Il y a à Ajaccio une maison que les hommes qui naîtront viendront voir en pèlerinage ; on sera heureux d'en toucher les pierres, on en gravira dans dix siècles les marches en ruine, et on cueillera dans des cassolettes le bois pourri des tilleuls qui fleurissent encore devant la porte, et, émus de sa grande ombre, comme si nous voyons la maison d'Alexandre, on se dira : c'est pourtant là que l'Empereur est né !". Flaubert






Casa Bonaparte Ajaccio photo JM Bergougniou


En 1764, Charles-Marie Bonaparte épousa la jeune Letizia Ramolino et s'installa avec elle dans la demeure familiale. Napoléon, Lucien, Louis, Jérôme, Elisa, Pauline et Caroline naîtront successivement en ces lieux. Seul Joseph naquit à Corte. Après le décès de son époux en 1785, Letizia continua à élever ses enfants dans cette demeure. Suite à un exil sur le continent de 1793 à 1796 dû au ralliement de la famille à la République, Letizia rentra à Ajaccio fin 1796 et procéda à des travaux d'agrandissement et de remeublement de la maison qui avait été pillée par les troupes paolistes. Elle quitta pour toujours sa demeure d'Ajaccio en juillet 1799. Le général Bonaparte y passa quelques jours à son retour d'Egypte en 1799. Il ne devait plus revenir en Corse.  

Pruch'ella duri!
  
L'expression  "Pourvu que ça dure!" est attribuée à Letizia Bonaparte qui, parlant des premières victoires de son fils, disait souvent "Pourvu que ça dure!". Cela dura jusqu'à Waterloo!



Pli du BPC Mistral en escale à Jamestown ST Helena le 15 avril 2014



Doué pour les mathématiques, il n'en dévore pas moins des traités d'art militaire, lit les philosophes (particulièrementMontesquieu, Rousseau et Voltaire) et les grands penseurs politiques (dont Mirabeau et Necker). Son caractère farouche d'insulaire le rend insociable, frondeur, sauvage et silencieux avec ses condisciples, dans une métropole où il se sent longtemps étranger.






Pli du BPC Mistral en escale à Jamestown
ST Helena le 15 avril 2014

Bonaparte s'enthousiasme pour la Révolution, d'autant que le mouvement révolutionnaire peut servir ses ambitions : l'abolition des privilèges, la nuit du 4 août 1789, annule le décret cantonnant les petits nobles au rang de cadre inférieur de l'armée, lui ouvrant ainsi toutes grandes les portes de la carrière militaire. Mais dans un premier temps, ses ambitions se concentrent seulement sur son île natale. Pour échapper à l'ennui des nominations de garnison en garnison (Lyon 1786, Douai 1787, Auxonne 1788, Valence 1791), il séjourne souvent en Corse et s'engage dans les luttes politiques de l'île. Il commande d'abord un bataillon de volontaires et se bat contre les troupes du roi. 


La Corse Casa Bonaparte Ajaccio photo JM Bergougniou



Réintégré néanmoins dans l'armée royale et nommé capitaine, il reprend bientôt la lutte en tant que lieutenant-colonel de la Garde nationale d'Ajaccio et s'oppose alors aux paolistes qui cherchent à établir l'indépendance de l'île avec l'appui des Anglais. En juin 1793, lors de la déclaration de l'indépendance de la Corse, le « traître », en déroute, se réfugie avec sa famille à Marseille et se rallie définitivement à la France et à la république



Pli du BPC Mistral en escale à Jamestown ST Helena le 15 avril 2014


Durant l'été 1793, la France est menacée par l'Europe des rois coalisés. Bonaparte, en publiant le Souper de Beaucaire, prend cause pour les Jacobins, se défiant des masses populaires qu'il a vues à l'œuvre à Paris en 1792. Il est nommé chef d'artillerie et affecté au siège de la ville de Toulon qui s'est livrée aux Anglais ; par sa science, sa bravoure et son sens stratégique, il fait judicieusement tonner ses canons, contribuant à la prise de Toulon le 17 décembre 1793. En récompense, à l'âge de vingt-quatre ans, il est nommé général de brigade par le Comité de salut public, puis commandant d'artillerie de l'armée d'Italie en mars 1794 et devient le protégé de Robespierre.


Casa Bonaparte Ajaccio photo JM Bergougniou


Après la chute de ce dernier, le 9 Thermidor, il est mis en état d'arrestation avant d'être rapidement innocenté et libéré. Le 13 vendémiaire an IV (5 octobre 1795), il est chargé par Barras de réprimer l'insurrection royaliste de Paris dirigée contre le Directoire.
En récompense, il est nommé général de division et commandant de l'armée de l'Intérieur.
A cette même époque, il rencontre Joséphine de Beauharnais, une créole veuve d'un général guillotiné et mère de deux enfants, qu'il épouse le 8 mars 1796.


.../...


Pli du BPC Mistral en escale à Jamestown ST Helena le 15 avril 2014


Mais à Waterloo, le 18 juin 1815, il est vaincu par les armées de Wellington, rejointes par celles deBlücher que le marquis de Grouchy n'a pu contenir. Napoléon souhaite continuer la lutte, mais l'hostilité des députés le pousse à abdiquer une nouvelle fois, le 22 juin.


Casa Bonaparte Ajaccio photo JM Bergougniou



Ayant perdu tout appui politique et n'ayant pas réussi à retrouver l'alliance déterminante des notables, dont il a pourtant assis la situation, Napoléon se réfugie à Rochefort. Il embarque sur le navire britannique Bellerophon et est exilé à Sainte-Hélène, île rocheuse désolée et battue par les vents au sud de l'océan Atlantique. Il y passe les six dernières années de sa captivité avec quelques fidèles, tel Emmanuel de Las Cases auquel il dicte le Mémorial de Sainte-Hélène. Durant son exil, il construit sa légende, devient le martyr de la Sainte-Alliance des « rois oppresseurs des peuples ». L'Empereur doit subir les brimades du gouverneur de l'île, Hudson Lowe, effrayé à l'idée d'une possible évasion. 

Le 5 mai 1821, il meurt des suites d'un douloureux cancer de l'estomac — qui le pousse depuis longtemps à porter sa main sur son ventre pour soulager sa douleur.


Aucun commentaire: