Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

16 sept. 2016

Une lettre de Constantinople 1855 Escadre de la Méditerranée Napoléon III Alma Sébastopol guerre de Crimée

Une lettre de Constantinople 1855
Escadre de la Méditerranée en route vers la Crimée



Un courrier pour évoquer le récent conflit entre l'Ukraine et la Russie qui a pour objet la péninsule de Crimée.Depuis des siècles, la Crimée entre Orient et Occident est l'objet des convoitises des uns et des autres.



A la fin du 18e siècle, l'Empire ottoman est sur le déclin. Peu à peu, il perd ses territoires au nord de la mer Noire  au profit de la Russie. La Russie prend alors prétexte de protéger les catholiques orthodoxes des provinces européennes de l'Empire ottoman.

 La France et le Royaume-Uni craignent que l'Empire ne devienne un vassal de la Russie, ce qui aurait bouleversé l'équilibre des puissances en Europe.

Les tensions croissent par les disputes entre chrétiens occidentaux et orientaux pour le contrôle des lieux saints en Palestine. 


Les Russes utilisent ce prétexte pour exiger d'importantes concessions de la part des Ottomans mais ces derniers, soutenus par les puissances occidentales, refusent et la guerre éclate à l'automne 1853. Les Russes et les Ottomans s'affrontent dans le Caucase et dans le delta du Danube tandis que le refus de Saint-Pétersbourg d'évacuer les principautés danubiennes sous souveraineté ottomane provoque l'entrée en guerre des Français et des Britanniques.



l'empereur français Napoléon III et le Premier ministre du Royaume-Uni Lord Palmerston décident d'attaquer la base navale de Sébastopol où se trouve la flotte russe de la mer Noire.



"L'escadre que la France entretient depuis plusieurs années dans la Méditerranée, cette escadre que chacun a pu voir à Cherbourg en 1850, est un des puissants éléments de notre force nationale. Chaque jour elle rend des services au pays, soit à coups de canon contre nos ennemis, soit par l'appui que sa présence prête à nos négociateurs, soit enfin comme une école toujours ouverte, où nos officiers, aussi bien que nos matelots, viennent apprendre leur métier et s'inspirer de cet excellent esprit dont ils n'ont cessé de donner des preuves si éclatantes."








Ce courrier chiffre-Taxe 30 est posté le 4 octobre 1855 devant Constantinople.



Chère Maman
Nous arrivons seulement aujourd'hui à 9 heures du matin devant Constantinopleoù nous mouillons à l'instant et on nous prévient qu'on va ramasser des lettres pour la France. Je me dépêche de t'adresser un petit mot.



Lettre pour Besançon taxé 30 avec timbre à date  Escadre de la Méditerranée en date du 14 octobre 1855
Ce pli est remis à un bateau à vapeur qui va rejoindre Marseille. Il est remis à un bureau de Poste de Marseille traitant les plis en provenance de l'Etranger et des troupes en opérations extérieures.

Le Timbre à date Escadre de la Méditerranée va servir de marque d'entrée en France 









Au verso :

-ambulant de jour, brigade B, LYON A PARIS 14 JOCT 55.


-timbre à date d’arrivée BESANÇON (24) 15 OCT  55.





Je commence par te dire, chère maman, que je me porte très bien, j'ai eu un peu le mal de merle 1er gouramis j'en ai été quitte pour vomir2 fois. Je me figurai être plus malade que cela. 








Je suis un peu ennuyé de ce long voyage voilà depuis le 1er septembre que nous sommes sur mer et nous sommes encore loin d'être arrivés . Nous sommes à bord d'une frégate de 1er rand La Didon, voici le 34e jour. Si nous avions été sur un vapeur nous n'aurions mis que 12 jours, c'est ce qui nous fait enrager.





La vue de Constantinople nous réjouit. C'est un magnifique coup d'oeil combien plus beau que Gallipoli...





Aucun commentaire: