Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

25 mars 2016

la frégate Provence réalise une importante saisie d’armes au large de la Somalie

la FREMM Provence réalise une saisie d’armes au large de la Somalie

La FREMM passe la ligne pour rejoindre les Seychelles et le port de Mahé.

TAD manuel de SPID ROISSY HUB ARMEES en date du 23-3-2016

Au cours d’une mission de surveillance maritime, l’hélicoptère Caïman Marine embarqué sur la Provence a détecté un boutre au comportement suspect. L’équipe de visite de la frégate a été dépêchée pour effectuer une enquête de pavillon et fouiller ce boutre.




En lisant le tampon V SPID on peut penser que la ligne a été franchie le 08 mars 2016


La fouille a permis de trouver plusieurs centaines de fusils d’assaut AK47, des fusils de précision, des mitrailleuses et des roquettes anti-char. Cette cargaison d’armes était cachée sous plusieurs tonnes de filets de pêche. L’armement a été saisi, en vertu de la résolution 2182 du conseil de sécurité des Nations-Unis, interdisant le trafic d’armes vers la Somalie.




Depuis le 17 mars 2016, la FREMM Provence est engagée au sein de la coalition navale multinationale (Combined Maritime Forces), dont la mission principale est d’assurer la sécurité de l’espace maritime dans le golfe arabo-persique et l’océan Indien en luttant contre le terrorisme et contre la piraterie. Aujourd’hui, 31 pays y participent et fournissent des moyens, qu’il s’agisse de ressources humaines, de bâtiments militaires mais aussi d’aéronefs de patrouille maritime.


TAD manuel de SPID ROISSY HUB ARMEES en date du 23-3-2016
escale à Mahé le 17 mars 2016 si le cachet V SPID fait foi


La zone d’opérations est très vaste, elle couvre la mer Rouge et une grande partie de l’océan Indien, dont notamment le golfe d’Aden et la mer d’Arabie, soit environ deux fois la surface de la mer Méditerranée. Cette région a une grande importance stratégique puisqu’elle comprend les principales routes maritimes qui relient l’Occident et l’Orient ainsi que deux détroits internationaux particulièrement névralgiques : Ormuz et Bab-El-Mandeb. Environ 30% du commerce mondial et la moitié du trafic de conteneurs mondial transitent par l’océan Indien. La région concentre 55% des réserves pétrolières mondiales connues et 40% des réserves de gaz. Assurer le libre accès à cet espace maritime est donc fondamental. La présence permanente de bâtiments de la coalition contribue ainsi à la libre navigation des personnes et des biens.





[1] Lancée en 2001 après les attentats du 11 septembre pour lutter contre le terrorisme (intervention en Afghanistan), l’Opération Enduring Freedom (OEF) s’est achevée en 2015. Cette opération disposait d’un volet naval, incarné par la coalition des Combined Maritime Forces, basée à Bahreïn. Aujourd’hui, les missions sont toujours assurées du fait de la volonté des nations de continuer à contribuer à la sécurité régionale.




Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Aucun commentaire: