Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

18 janv. 2016

PHM DUCUING FLF GUEPRATTE

PHM Ducuing FLF Guépratte
Prise de commandement









Le capitaine de frégate Claire Pothier a été reconnu vendredi, nouveau commandant de la frégate type La Fayette « Guépratte ».Elle succède au capitaine de vaisseau Benoît Hede-Hauy.

La cérémonie s’est déroulée en présence des représentants de la ville de Metz (ville marraine), d’un détachement de sa préparation militaire marine et du lycée Louis Vincent. Il appartenait donc au vice-amiral d’escadre Denis Béraud, commandant la force d’action navale, de féliciter l’équipage et le commandant quittant, pour l’excellence du travail accompli dans toutes leurs missions et sur tous les théâtres d’opérations.

Présentant le capitaine de frégate Claire Pothier, l’amiral Béraud rappelait son choix de la marine nationale à sa sortie de l’école Polytechnique.





Mentionnant ses solides connaissances, il lui assurait toute sa confiance et demandait aux marins du Guépratte de lui accorder la leur. « Nous avons choisi une vie hors du commun, nous devons en être fiers ! » concluait-il.

Le capitaine de frégate Pothier pour sa part, ajoutait : « Je maintiendrai le très haut niveau d’exigence de mon prédécesseur, la Marine permet à chacun de développer ses connaissances. Dans notre métier, il n’y a pas de succès individuel. Talents et compétences ne s’expriment pleinement qu’en équipage. Communication, confiance, responsabilisation et cohésion dans les moments difficiles, nous sont essentiels. »

Le capitaine de frégate Claire Pothier est la première femme sortie Major de l’Ecole navale (en 2000).





Une jeune polytechnicienne vient de faire tomber un des derniers bastions militaires en devenant la première femme major de l' Ecole navale qui forme, depuis 170 ans, les officiers de la Marine nationale. Claire Pothier s' est en effet classée première de la liste du concours de sortie des 75 élèves officiers de la Marine qui viennent d' achever leur formation d' aspirant sur le porte-hélicoptères « Jeanne d' Arc» . Une autre polytechnicienne, Caroline Aigle, avait été la première femme en mai 1999 à devenir pilote de chasse dans l' armée de l' air. Enseigne de vaisseau de deuxième classe (l' équivalent de sous-lieutenant), Claire Pothier devrait être promue enseigne de vaisseau de première classe à l' été. Elle s' est spécialisée dans la lutte sous la mer (détection de sous-marins à l' aide de sonars) et devrait connaître son premier embarquement cet automne après sa formation. La Marine compte 7,8 % de femmes dans ses rangs qui occupent, pour 62 % d' entre elles, des postes de soutien (finances, administration, santé), pour près de 26 % des postes dans la logistique et pour 12 % seulement des postes dans des unités opérationnelles. Les femmes ne peuvent, en effet, être embarquées que sur les bâtiments qui sont «féminisés», c'est-à-dire possédant des espaces de vie réservés aux femmes. Ainsi, 125 femmes (10 officiers mariniers supérieurs, 75 officiers mariniers subalternes, 40 quartiers-maîtres et matelots) embarqueront cet automne sur le porte-avions nucléaire «Charles - de - Gaulle», soit plus de 10 % de l' équipage permanent du bâtiment. Depuis l' ouverture du concours d' entrée à Navale aux femmes et la fin des quotas, deux femmes y ont été admises en 1997 (huit en 1998, neuf en 1999). Claire Pothier, polytechnicienne et major de sa promotion de Navale, pourrait prétendre dans. une trentaine d' années, selon un déroulement de carrière normal, être chef d' état-major de la Marine (CEMAA) et être la première femme à s' installer dans le prestigieux bureau des CEMAA de l' Hôtel de la Marine à Paris.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20000510&article=1096383&type=ar#svvqMs0OpDOKic05.99

Aucun commentaire: