Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

3 janv. 2015

BPC Tonnerre Joyeux Noël 2014 Corymbe 127 Lomé Togp

BPC Tonnerre 
Joyeux Noël 2014 de Lomé


Wézo lo  Bienvenus au Togo

Corymbe 128 18 déc. 2014 Lomé Togo (merci à JEF pour son envoi)



Nous souhaitons une excellente année à l'équipage du BPC TONNERRE et succès dans ses missions





Le Togo, 30 ans déjà… Que de souvenirs ! J'ai ressorti quelques cartes postales…

Un pli qui est passé à l'as à bord du BPC Tonnerre qui nous souhaitait un Joyeux Noël depuis Lomé au Togo.



Départ le 18 décembre 2014 du BPC arrivée le 2 janvier 2015




57 mètres de haut, 199 de long et déplaçant 21 600 tonnes à pleine charge, Le Tonnerre n’est pas passé inaperçu dans le port de Lomé lors de son escale du 12 au 19 décembre 2014. 





Au sein de la Force d’action navale (FAN), le Tonnerre est le bâtiment le plus important en tonnage après le porte-avions Charles-de-Gaulle, qu’il dépasse d’ailleurs en hauteur d’un mètre au niveau du pont d’envol.



A cette occasion, environ 70 élèves du Lycée Français de Lomé ont effectué leur Journée Défense et Citoyenneté à bord.




L’histoire de l’industrie maritime et portuaire du Togo est étroitement liée à l’histoire coloniale du Pays. Elle a commencé avec les Allemands qui construisent en 1890 un wharf en bois sur des pieux métalliques. Suite à un incendie, cet édifice sera remplacé en 1904 par un 2ème wharf en charpentes métalliques sur pieux en béton. Mais ce wharf sera emporté en 1911 par un raz de marée. Ce qui a amené à l’édification en 1912 d’un troisième wharf avec une passerelle coudée, mais également endommagé par une tempête en 1924.


On quittait le bateau pour embarquer dans la chaloupe et de  là dans la nacelle. Une grue permettait de l'élever jusqu'au "quai" en bois. Un decauville permettait d'emporter les marchandises jusqu'à terre.




C’est ainsi que les Français construisent un autre wharf dont l’exploitation démarre en 1928. C’est en 1959, que les Autorités Togolaises d’alors décident de doter le Togo d’un port en eau profonde, vu l’incapacité du wharf français à faire face à l’accroissement du trafic, malgré son renforcement au cours des années 1955 et 1956.




Le 27 avril 1960 le Togo devient indépendant et le 20 juillet de la même année un accord de coopération économique et technique entre la République Fédérale d’Allemagne et la République Togolaise est signé pour la construction d’un port. Les études de faisabilité sont confiées au Cabinet Lackner. Le 23 novembre 1962 a lieu la pose de la première pierre pour la construction du Port de Lomé. Les travaux qui ont été confiés à un groupement d’entreprises allemandes, vont démarrer en 1964 pour s’achever quatre années plus tard.



Le Port de Lomé sera inauguré le 26 avril 1968 et la date du 1er mai 1968 est reconnue comme date de démarrage officiel de l’exploitation du Port de Lomé. Cependant, le 21 janvier 1967 demeure la date marquante dans l'histoire du Port qui voit pour la première fois arriver la « Birte Hugo Stinnes », son premier bateau à quai.





La configuration du Port de Lomé à ce moment comprenait un môle constitué d’une dalle en béton armé sur pieux en béton précontraint centrifugé de 75 cm de diamètre et de 12 cm d’épaisseur battus à la sonnette.


Vu l'essor des activités portuaires et des trafics annuels qui passent de 252.600 tonnes de marchandises en 1968 à 402.600 tonnes en 1972, l’extension des installations à partir de 1974 était une nécessité. 

Ainsi, de nouvelles infrastructures sont mises en place : une contre jetée constituée par une brise-lames de 950 m de long et un enrochement de gneiss formant la limite Est du port, un quai minéralier avec un mur de quai en planches d'acier de 210 m, un appontement pétrolier en béton armé construit en ducs d'albe élastiques d'un tirant d'eau de 14 m, une amorce de port de pêche offrant une longueur de quai utile de 70 m et des bâtiments annexes.



En 1980, un second môle est construit et est constitué de 525 m de rideau de palplanches avec couronnement en béton armé. Ainsi le Port de Lomé était fin prêt à accueillir tous les types de navires et de marchandises.



Quelques indications sur Lomé avec la frontière du Ghana et même l'emplacement de ma maison










Source :

ambassade de france à Lomé
Port autonome de Lomé

Merci à la Marcophilie navale ASO

Aucun commentaire: