Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

7 août 2013

Ministère de la défense XVIe Jeux Olympiques d'Hiver

“ Savoie Olympique 1992, les sommets de l’exploit ”



Quand le temps est lourd, qu'il n' y a pas d'air, que l'orage menace, il est bon de prendre de l'altitude. Donc nous évoquerons la flamme de Paris Naval sur les jeux d'Albertville.


FlammeMinistère de la Défense XVIe jeux olympiques d'hiver  00300 Paris Naval 7-2-1992 veille de l'ouverture



















Les Jeux olympiques d'hiver de 1992, officiellement connus comme les XVIes Jeux olympiques d’hiver, ont lieu à Albertville, dans le département de la Savoie, enFrance, du 8 au 23 février 1992. Les organisateurs désignent l'événement comme les Jeux d'Albertville et de la Savoie. Ce sont les derniers Jeux d'hiver à se dérouler la même année que ceux d'été, avec Barcelone. Pour l'organisation de ces Jeux d'hiver, sept villes sont en compétition et c'est lors du sixième tour que le dossier français remporte les suffrages du Comité.



Ces Jeux d'hiver réunissent 1 801 athlètes issus de 64 nations, qui participent à six sports et 57 épreuves. Désormais, les épreuves de ski acrobatique, de patinage de vitesse sur piste courte ainsi que le biathlon féminin sont disciplines officielles. Par ailleurs, trois disciplines - le ski de vitesse, le curling et les épreuves de sauts et de ballet en ski acrobatique - sont au programme en tant que démonstrations1. Albertville est le siège de l'organisation de ces jeux, mais elle n'accueille en réalité que 18 de ces épreuves. Les autres sites sont répartis sur la vallée de la Tarentaise et du Beaufortain. 



Il s'agit en effet d'une organisation multipolaire entre la ville-hôte et le département puisque les Jeux sont codirigés par le président du Conseil général de la Savoie, cogestion que l'on retrouve dans l'appellation officielle de l'événement, « Jeux d'Albertville et de la Savoie ».






Pour la première fois dans l’histoire olympique, les médailles décernées aux athlètes sont en cristal ciselé, serties d’or, d’argent et de bronze. Cette création est attribuée à Lalique, prestigieux cristallier français au label international. Ces médailles sont une grande innovation technique, entièrement réalisées à la main, ces pièces nécessitent de nombreuses étapes de fabrication précise et minutieuse sur le cristal et le métal. 




A Albertville, la montagne – théâtre de ces Jeux d’hiver retrouve ainsi son décor naturel – illustre les médailles, mais pour la première fois, ce motif n’est pas gravé dans le métal mais finement ciselé dans le cristal, un matériau qui rappelle la roche extraite des montagnes savoyardes. Par contre, le laurier – symbole traditionnel de la victoire – est gravé dans le métal. Le ruban métallisé reprend les 5 couleurs des anneaux olympiques en son centre (330 médailles ont été décernées à 2000 athlètes).

Aucun commentaire: