Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

7 juil. 2018

CMT ERIDAN désarmement juin juillet 2018 Brest chasseur de mines tripartite

CMT ERIDAN  désarmement 


 Les chasseurs de mines du type "tripartite" ont été construits en coopération entre la France, la Belgique et les Pays-Bas.
L'Éridan a été construit par la Direction des Constructions Navales (DCN) à Lorient :
  • Mis sur cale le 20 décembre 1977
  • Lancé le 7 mars 1981
  • Entré en service le 14 avril 1984
L'Éridan était basé à Brest.
Exercice avec une mine inerte photo (c) JM Bergougniou

OPEN SPIRIT 2018

La Croix du Sud et l’Eridan ont réalisé à eux deux, en 11 jours, 60 interventions par plongeurs, 47 interventions par poisson auto-propulsé (PAP), et 14 contre-minages. Malgré des conditions de chasse particulièrement difficiles, notamment en termes de visibilité sous-marine, la performance des deux CMT français a été saluée par les organisateurs, particulièrement pour la découverte de 2 mines TEKA par la Croix du Sud. C’est la première fois qu’un chasseur de mines français localise ce très rare type de mine allemande de la Première Guerre mondiale.
mise à l'eau d'une mine inerte photo (c) JM Bergougniou


L’Eridan, qui effectuait sa dernière mission de guerre des mines avant son désarmement, a pu clore son tableau de chasse en y inscrivant 5 mines allemandes de la Seconde Guerre mondiale type LMB et 2 torpilles. En tout, les deux chasseurs ont contre-miné l’équivalent de 5300 kg TNT.
plongeur à bord d'un CMT photo (c) JM Bergougniou
La Croix du Sud rentre à Brest afin d’y conduire un arrêt technique tandis que l’Eridan effectuera sa toute dernière escale à Rouen afin de célébrer les 37 ans de parrainage avec la ville du Pecq-sur-seine.
préparation du pétardage  photo (c) JM Bergougniou

Le Pecq-sur-Seine parraine le CMT Éridan depuis le 1er juin 1980

Le CMT (chasseur de mines tripartite) Eridan a effectué, la semaine dernière, sa dernière entrée dans la base navale de Brest. Le bâtiment, sous les ordres du capitaine de corvette Pierre Montanié, va en effet être retiré du service. Parti de Brest pour la mer Baltique, il y a participé, du 2 mai au 12 juin, à l’opération « Open Spirit », une mission annuelle en coopération avec les pays riverains de la Baltique et les pays de l’Otan. Cette opération permet de déminer les côtes des trois pays baltes des engins historiques abandonnés après les deux dernières guerres mondiales.





Sur la route du retour, l’Eridan a effectué à Rouen une dernière escale, du 8 au 11 juin, afin de célébrer la fin du parrainage du bâtiment par la ville de Pecq-sur-Seine. À cette occasion, la cloche du bâtiment a été remise à cette ville, tandis que les anciens commandants participaient à une remontée de la Seine à bord du navire.

Dorénavant, l’Eridan, après trente-quatre ans de service actif, est entré en « réserve » le 13 juin et commence sa phase de désarmement. L’équipage quittera le bord fin juillet, le navire étant alors transféré à la cellule de désarmement d’Alfan.



L'ERIDAN photo (c) Bernard Hily
Merci à Bernard Hily pour le journal et la photo

sources :

Le Télégramme 

https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/chasseur-de-mines-eridan-l-heure-de-la-retraite-19-06-2018-11999310.php

https://www.defense.gouv.fr/marine/actu-marine/fin-de-la-mission-de-guerre-des-mines-open-spirit-18

https://www.defense.gouv.fr/marine/actu-marine/fin-de-la-mission-de-guerre-des-mines-open-spirit-18

Aucun commentaire: