Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

8 août 2016

Aéronautique navale et cartophilie ANAMAN Rochefort musée avion Charente Maritime 11F 17F 14F 12F super Etendard Crusader

Aéronautique navale et cartophilie
CRUSADER et Super Etendard 


J'ai commencé à vous parler des aéronefs ayant servi dans l'aéro à partir des cartes postales réalisées par le Musée de Rochefort. Nous allons découvrir deux nouveaux avions. Le Super Etendard et le le Crusader

Le Super Etendard

Le Dassault Super-Étendard est un avion d'attaque et de chasse français construit par Dassault, destiné à être embarqué à bord de porte-avions. Successeur de l'Étendard IV, il a été produit à 85 exemplaires mis en service par la Marine nationale française et l'Argentine.


À la fin des années 1960, la Marine nationale française lance des études pour remplacer ses Étendard IV et Vought F-8 Crusader au sein de son aviation navale. Elle accepte en 1969 le projet du Jaguar M (version navalisée du Jaguar franco-britannique), mais celui-ci est abandonné en 1973. 
L'achat d'avions américains comme le Douglas A-4 Skyhawk ou le Vought A-7 Corsair II est également envisagé, mais le gouvernement français impose finalement le choix du Super-Étendard proposé par Dassault. 




Équipée de Dassault Super-Étendard à partir de septembre 1978, la 11F reçoit alors la mission d'assaut maritime et terrestre, de jour comme de nuit. Ses avions sont armés en particulier de missiles anti-navires AM-39 Exocet, et aptes à l'emport de la bombe nucléaire AN-52. Ils participent à l'opération Olifant au Liban en 1983. En 1989, le missile de croisière ASMP remplace l'AN-52 pour les missions de frappe nucléaire.
La flottille 11F est déployée en Adriatique de janvier 1993 à février 1995 (mission Balbuzard), et participe aux opérations de la FORPRONU en ex-Yougoslavie.





La flottille 17F est une unité de combat de l'Aéronautique navale française créée le 1er avril 1958. Toujours active, la 17F est actuellement équipée d'une dizaine de Super-Étendard modernisés ("SEM") en ligne et sa mission principale est l'assaut maritime et terrestre, de jour comme de nuit. Elle est traditionnellement surnommée "La Glorieuse".

La flottille reçoit ses premiers Étendard ("SUE") à partir de septembre 1980. Elle effectue plusieurs missions opérationnelles notamment au Liban (raid de représailles sur Baalbek en novembre 1983, protection du rapatriement des ressortissants français en 1989). Le 18 août 1993, la 17F quitte Hyères pour la BAN Landivisiauet est, un an plus tard, la première unité à recevoir des Super-Étendard modernisés ("SEM").


Vought CRUSADER F8-E


Le F-8 Crusader (initialement F8U) est un intercepteur supersonique construit par Vought aux États-Unis, et embarqué à bord de porte-avions. Il se caractérise par une entrée d'air frontale et par une voilure à incidence variable. Malgré une charge supplémentaire due à son équipement naval, il affiche les mêmes performances que son homologue terrestre, le North American F-100 Super Sabre.



Une version spéciale désignée F-8E(FN) fut construite pour la France : les porte-avions de la Marine nationale étant plus petits que ceux de son homologue américaine, il fallut augmenter l'incidence de l'aile ainsi que la surface des gouvernes de profondeur et modifier le dispositif hypersustentateur. Les 42 appareils commandés ont été livrés à partir de 1964 et subirent plusieurs améliorations pendant leur service.

Au début des années 1990, les 17 derniers exemplaires ont été progressivement mis au standard F-8P afin de les prolonger encore quelques années (révision intégrale du système électrique et des commandes de vol, nouveau siège éjectable, nouveaux équipements électroniques dont un ILS et un détecteur d'alerte radar). Les Crusaders français ont été définitivement retirés en décembre 1999 pour être remplacés par des super étendard modernisés.


Les Crusader sont officiellement opérationnels le 1er mars 1966. 




La flottille 12.F est reconstituée le 15 octobre 1964 avec son armement de 12 appareils. 
La 12.F quitte le 30 juillet 1968, la base de Lann-Bihoué et s'installe à Landivisiau
















Le 1er mars 1965, c'est au tour de la fameuse flottille 14.F, auparavant sur Corsair de recevoir l'appareil. 


Du 28 avril au 6 mai 1965, quatre appareils effectuent une campagne à bord du Clemenceau . Un détachement de la CEPA, le DEM 530 est crée le 13 janvier 1965 ; il a pour but d'adapter le Matra 530 au Crusader. Le 6 juillet 1965, le Crouze effectue ses premiers ravitaillements en vol sur Étendard IVP. Le 8 septembre les deux flottilles de F-8 sont regroupées au sein du GAN 2 (Groupe AéroNavale 2). 

En octobre 1974 (Clemenceau) et juin 1977 (Foch), plusieurs appareils de la 14.F prennent part aux missions Saphir (I et II) au-dessus de Djibouti. 

Le 7 mai 1977, deux Crusader partent en patrouille séparées contre d'hypothétiques F-100 Super-Sabre de l'Armée de l'Air Française (4/11 Jura) stationnés sur la base interarmées de Djibouti. 

Le leader croise deux chasseurs, il engage le combat (qui est censé être un exercice) et appelle son ailier à la rescousse.....en fait il s'agit de deux Mig-21 Fishbed yéménites, chacun armé de quatre missiles. 

Les deux appareils français passent l'armement sur "on" mais finalement chacun repart de son côté. Il s'agit de la seule et unique interception guerrière d'un Crusader français.

Aucun commentaire: