Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

25 juin 2016

LORIENT 350 ans Morbihan Cuirassé Jules Michelet torpilleur Mortier

LORIENT 350 ans Morbihan



Patrick Le Pestipon nous communique :

A l'occasion des 350 ème anniversaire de Lorient la mairie a fait sortir un collector de 10 timbres dont un represente le cuirassé Jules Michelet et le torpilleur Mortier dans le port de Lorient.



Le prix est de 9 euro 50 + le port
Pour ceux qui sont intéressés règlement à l'ordre de l' A P A 

et commande a mon adresse 

Patrick Le Pestipon

16 rue des mesanges 56 260 LARMOR PLAGE




L'histoire de Lorient et du Pays de Lorient est intimement liée à sa position stratégique face à l'océan Atlantique et à l'île de Groix, ancien port thonier. Son identité, Lorient l'a conquise sur la glèbe et les landes et assise sur la mer par le commerce.

En 1664, à la demande de Colbert, Louis XIV autorise la création de la Compagnie des Indes orientales afin de développer les échanges avec l'Asie, et notamment le fructueux commerce des épices.




En 1666, le siège de la Compagnie des Indes s'installe à l'abri de la citadelle espagnole de Port-Blavet, actuel Port-Louis, au confluent du Scorff et du Blavet qui forme la rade. Les vallées de ces deux fleuves marquent profondément les paysages et l'activité rurale de l'arrière pays. L'histoire de Lorient commence véritablement par la création des chantiers navals du Faouëdic : deux frégates et un navire de 1000 tonneaux, le Soleil d'Orient, sortent bientôt des nouveaux chantiers, lesquels attirent des paysans et des ouvriers des quatre coins du royaume. Le Soleil d'Orient, plus connu sous le nom de L'Orient , An Oriant en breton, deviendra l'éponyme de la ville naissante. Epices, thé, étoffes, soieries, laques et porcelaines des " Indes " transitent par Lorient et font la fortune de la Compagnie des Indes et des armateurs, qui s'adonnent par ailleurs au trafic du bois d'ébène et plus tard des contrebandiers.



Dès 1690, la Marine royale installe à Lorient une administration militaire alors que Port-Louis se voit dotée d'ateliers de construction et chargée de l'entretien des escadres.

La guerre de la ligue d'Augsbourg (1696-1697) puis celle de la Succession d'Espagne (1702-1714) perturbent le commerce maritime. La Compagnie des Indes fait faillite et Lorient est plongée dans le marasme.

En 1719, le financier Law fonde une nouvelle Compagnie des Indes qui, par le monopole qu'elle détient sur les échanges entre la métropole et les comptoirs d'Afrique, les colonies de Louisiane et des Antilles, de l'océan Indien et de la mer de Chine, assure à Lorient une ère de grande prospérité.

Entre 1709 et 1730, Lorient passe de 6 000 habitants à 20 000 habitants et connaît une extension urbaine que l'architecte de la Compagnie des Indes, Jacques Gabriel, aura la charge de maîtriser.

En 1738, Lorient, alors érigée en cité, accueille la plus grande foire commerciale d'Europe. Lorient devient le lieu de vente exclusif des produits coloniaux et le centre opérationnel de la construction navale. Ouvriers, soldats, marins, oeuvrent pour la Compagnie des Indes. " La Compagnie rassemble à Lorient sa marine, ses troupes et tout son commerce " écrit Mignot de Montigny en 1752. La perte des colonies (1763) entraîne une nouvelle fois la faillite de la Compagnie des Indes quelques années plus tard (1769). Mais la disparition de la Compagnie ne signifie pas l'arrêt du commerce avec les Indes, le port de Lorient reste le passage obligé des retours et des ventes.


Cuirassé Jules Michelet

En 1770, les chantiers navals sont rachetés par le Roi et transformés en port de guerre et arsenal royal. Les négociants se multiplient avec le développement des armements privés dans l'Océan Indien, la guerre d'indépendance américaine, les perspectives ouvertes par le port franc et la ligne transatlantique Lorient - New-York. Lorient est, dans les années 1770, l'un des quatre ports français capable de construire des vaisseaux de lignes.

Torpilleur ou contre-torpilleur MORTIER


En 1785, la Compagnie dite de Calonne est créée mais son monopole commercial en dehors du territoire français sera aboli cinq ans plus tard par la Révolution (assemblée constituante de 1790). En 1791, Lorient est institué port militaire.

Aucun commentaire: