Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

9 mars 2016

La Force X Alexandrie Amiral Godfroy La flotte française à Alexandrie Méditerranée guerre 39 45 1942

La Force X Alexandrie Egypte


Crée le 29 avril 1940 la flotte française de Méditerranée orientale aussi appelée FORCE X se trouvait à Alexandrie lorsque furent signés les armistices franco-allemand et franco-italien de juin 1940. Elle était commandée par l'amiral Godefroy et se trouvait mouillée aux côtés de l'escadre britannique de l'amiral Cunningham.




Elle comprenait quatre gros bâtiments pourvus d'une agence postale (Cuirassé Lorraine, croiseurs Duquesne, Suffren, Duguay-Trouin et Tourville), trois torpilleurs et un sous-marin. 

Lettre à destination du cuirassé Lorraine via Marseille gare étranger

Duguay-Trouin 31-12-40 censure égyptienne

Croiseur Tourville 25-8-1941 censure égyptienne 


A la suite l'ordre de main-mise sur les navires français, une convention fut signée le 7 juillet 1940 entre l'amiral commandant la Force X et l'amiral commandant en chef britannique en Méditerranée. Renouvelée le 20 juin 1942, elle précisait que les navires français ne seraient pas sabordés, resteraient sous pavillon français, que les réservistes seraient rapatriés et que les les bâtiments et les équipages ne chercheraient pas à s'échapper. Seul le Duquesne pouvait émettre des messages radio-télégraphiques officiels et privés une fois par semaine


Pli portant le cachet de service Amirauté Française le vaguemestre Vichy 1 IX 42



Le journal TOUTE La VIE du 23 juillet 1942 évoque la vie des marins d'Alexandrie.


Le rédacteur en chef du journal est Alfred Mallet/

La majorité des titres de la presse collaborationniste en zone occupée sont subventionnés ou détenus en sous-main par l'ambassade d'Allemagne d'Otto Abetz, qui a créé à cet effet les Éditions Le Pont. La presse parisienne est dominée par la personnalité du patron de presse Jean Luchaire. L'ambassade d'Allemagne exerce principalement la propagande et la Propaganda Staffel se spécialise dans la censure, notamment grâce à ses bureaux en province. À part les ultra-collaborationnistes, les journalistes agissent plus par opportunisme, appât du gain (alors que les salaires en France sont bloqués, leurs appointements sont doublés par l'entremise de la Propaganda Staffel) ou lâcheté que par idéologie.
La presse maréchaliste en zone libre soutient majoritairement la politique collaborationniste et antisémite de Pétain en pratiquant l'autocensure, car, elle est contrôlée par le « Secrétariat d'État de l'Information et de la Propagande » du ministère de l'Information (dirigé par Paul Marion, puis Philippe Henriot).




L'article 7 de l'accord précise que "le personnel pourra communiquer par lettres, sous la réserve des règles actuelles de censure "
Certains plis seront acheminés par la poste égyptienne (timbres-poste égyptiens, timbres à date du bureau civil égyptien, bande censure anglaise ou égyptienne. 



L'acheminement normal d'une durée d'environ trois mois, se fit en fait jusqu'à fin octobre par voie terrestre sur Beyrouth, et ensuite par voie ferrée à travers la Turquie, les Balkans et l'Autriche ou par voie aérienne lorsque cela était possible entre Beyrouth et Marseille. 



Collier de sac passant par la valise diplomatique 13-5-40



Suite aux opérations militaires en en Grèce et en Syrie (28 octobre 1940) cette voie fut fermée. Le courrier passa par le Cap de Bonne-espérance, la Grande-Bretagne, le Portugal et l'Espagne, cela prenait 6 mois...)







Fin 1941, une nette amélioration, le courrier empruntant le service aérien anglais  vers Londres avec dépôt des plis à Lisbonne d'où il gagnait la France par Valise diplomatique à destination de l'amirauté à Vichy.



Collier de sac 2/8/43

censure Marine française


Une griffe violette figure sur certains plis " Bâtiments français stationnés à Alexandrie" ou une griffe anglaise "French Navy". 



Une grande partie du courrier à destination des navires internés, ne dépassa Beyrouth et fut retourné aux expéditeurs, la poste allemande y apposant la griffe "Zuruück/Retour"




Collier de sac à destination d'Alexandrie via Marseille gare marine  8/8/42

Merci à Daniel Alençon pour ses infos

3 commentaires:

sgauthiermoreau a dit…

Bonjour,

C'est un sujet passionnant et l'acheminement du courrier à destination et en provenance des marins internés à Alexandrie a été pour le moins rocambolesque et perturbé.
Quelques points : les opérations en Syrie et au Levant ont eu lieu en mai 1941, jusqu'à cette date le courrier a été acheminé via le Levant.
En revanche l'acheminement du courrier avait bien été perturbé lors des hostilités par l'entrée en guerre des italiens, mais c'était avant même la période d'internement.
Vous écrivez "Une grande partie du courrier à destination des navires internés, ne dépassa Beyrouth et fut retourné aux expéditeurs, la poste allemande y apposant la griffe "Zurück/Retour" : ce sont justement des courriers refoulés par la censure allemande de Vienne (marque Ag) en raison de l'interruption de la voie du Levant, mais la griffe "French navy" et la censure égyptienne montrent que les courriers ont tout de même été acheminés via une voie alternative, et non pas retournés à l'expéditeur.
Par ailleurs c'est Philippe Henriot (et non pas Herriot),à ne pas confondre avec Edouard Herriot!
J'ai rédigé un article sur l'acheminement du courrier des marins internés pour la revue de l'ACTL, si vous le souhaitez je peux vous en faire une copie!

Jean-Michel Bergougniou a dit…

merci de vos remarques
je suis preneur de votre articles
mercid'avance
JMB

sgauthiermoreau a dit…

L'article est disponible à ce lien : https://drive.google.com/open?id=0B4VRDuKXEylnaUpfV0Y2RjYxc1k