Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

22 juin 2015

Lettre de Saint-Petersbourg Russie

Lettre de Saint-Pétersbourg Russie





Située au nord-ouest de la Russie sur le delta de la Neva, au fond du golfe de Finlande la ville fut la capitale l'Empire russe de 1712 jusqu'en mars 1917.

Saint-Pétersbourg a conservé de cette époque un ensemble architectural unique qui en fait une des plus belles villes d'Europe. 
Deuxième port russe sur la mer Baltique après Primorsk, c'est un centre majeur de l'industrie, de la recherche et de l'enseignement russe ainsi qu'un important centre culturel européen.

Saint-Pétersbourg a été fondée en 1703 par le tsar Pierre le Grand dans une région disputée depuis longtemps au royaume de Suède. Par son urbanisme résolument moderne et son esthétique d'origine étrangère, la nouvelle ville devait permettre à la Russie d’« ouvrir une fenêtre sur l'Europe » et contribuer, selon le souhait du tsar, à hisser la Russie au rang des grandes puissances européennes. Le centre-ville, construit sur des directives des souverains russes, présente une architecture unique qui mélange des styles architecturaux (baroque,néoclassique) acclimatés de manière originale par des architectes souvent d'origine italienne. Sa beauté alliée à l'existence de nombreux canaux lui ont valu le surnom de « Venise du Nord ». 


Le croiseur Aurore 





Restauré après la seconde guerre mondiale et placé à quai sur la Neva, il a perdu son équipage militaire il y a quelques années. 

Symbole de la révolution bolchevique, où d’un tir à blanc il signala le début de l’attaque sur le Palais d’Hiver le 25 octobre 1917, le croiseur Aurore a quitté son lieu de mouillage historique dimanche 21 septembre 2014 à Saint-Pétersbourg.
Déplacé pour la première fois depuis 1987, l’Aurore a été remorqué jusqu’au chantier naval de Kronstadt où il subira des travaux de rénovation. L’Aurore, devenu un musée en 1957, devrait regagner sa place en 2016.



A remarquer qu'en russe Pétersbourg  s'écrit sans S entre le R et le B

les Timbres

Alexander Radishchev

né le31 août (20 août) 1749 à Moscou et mort le 24 septembre (12 septembre) 1802 à Saint-Pétersbourg, est un écrivain, philosophe, poète russe, directeur des douanes de Saint-Pétersbourg et membre de la Commission d’élaboration des lois.


Radishchev timbre émis en 1949


Il est issu d’une famille de propriétaires nobles. Après avoir achevé ses études à l’université de Leipzig où il a découvert les idéaux des Lumières, il retourne en Russie et intègre l’administration impériale. Parallèlement à cette carrière de fonctionnaire subalterne, il poursuit son activité littéraire. En 1789, la publication de La vie de Fiodor Vassiliévitch Ouchakov provoque déjà des réactions contrastées parmi ses lecteurs.

Radishchev timbre émis en 1953


En raison d’une écriture peu raffinée, celle-ci serait restée inaperçue si elle n’avait donné naissance au premier livre « contestataire » de la littérature russe : Voyage de Pétersbourg à Moscou, publié en 1790, où il dénonce la traite des Noirs, l'esclavage aux États-Unis d'Amérique et dans les colonies britanniques, ainsi que les abus du servage et du système judiciaire russe, sous le règne de Catherine II de Russie.


Radishchev timbre émis en 2013


Dès la publication de son ouvrage, il est arrêté et torturé physiquement et psychologiquement. Condamné à mort, il voit sa peine commuée en dix années de bagne à Ilimsk en Sibérie. Libéré par Paul Ier de Russie, après la mort de Catherine II, Radichtchev tenta à nouveau de faire pression pour réformer le gouvernement russe. Brièvement employé sous le règne d’Alexandre Ier pour aider à la révision de la législation russe dont il avait rêvé toute sa vie, sa fonction dans ce corps administratif s’avéra courte et infructueuse. Peut-être découragé par la menace d’un autre exil en Sibérie, Radichtchev mit fin à ses jours en s’empoisonnant.

Merci à Claude Arata

Aucun commentaire: