Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

15 oct. 2014

De Ré à Washington Nicolas Martiau

Nicolas Martiau natif de l'Ile de Ré




Il pleuvait ce jour-là sur La Flotte, petite commune se situant sur la côte nord de l'île de Ré face aux côtes de la Vendé et au pertuis breton.
Une plaque de rue attira mon attention.
Amitiés.
Paul


Nicolas Martiau est né en 1591 sur l'île de Ré. De petite noblesse il est comme beaucoup dans la région de religion protestantes. 


Issu d’un milieu calviniste aisé, Nicolas Martiau, avait, comme d’autres enfants insulaires, appris l’anglais au contact des marins britanniques se ravitaillant sur l’île. Menacés sous la régence de Marie de Médicis, les membres de la "Religion Prétendue Réformée", surtout ceux résidant sur le littoral, commencèrent à vouloir prendre le large.

 C’est ainsi que Nicolas Martiau, assoiffé d’aventure et pétri d’ambition, rejoignit l’Angleterre en 1615, obtint la nationalité anglaise, et sut si bien se rendre indispensable au comte de Huntington-Hastings que celui-ci lui confia l’administration de ses colonies de Virginie !
En août 1620, l’ancien Rétais rejoignit Jamestown, cette colonie qu’il allait défendre, administrer et développer, facilitant par exemple l’installation d’éleveurs et de cultivateurs huguenots. Solidement implanté sur les terres du Nouveau Monde, Martiau épousera Jane Barkley, dont il aura notamment une fille, Elizabeth, mariée au colonel Reade.
Il est l'arrière-arrière-arrière-grand-père du premier président américain George Washington, et un ascendant de l'actuelle souveraine britannique Élisabeth II.



Jeunesse

Il est né vingt ans après la Saint-Barthélemy et sept ans avant l'édit de Nantes; on ne sait rien de sa jeunesse à part qu'il a appris à lire par l’étude des Evangiles et de la Bible.




































Mais il est probable que, du fait du contexte politico-religieux du temps, il dut s'exiler en Angleterre car on y retrouve sa signature sur un registre d'une église huguenote et, le 11 janvier 1619, il fut naturalisé anglais.


Le cinquième comte de Huntington-Hastings le nomma fondé de pouvoir de ses plantations en Virginie avec la mission d'y construire des palissades pour défendre les implantations des colons contre les Indiens.


Son départ vers la Virginie

Le 16 mai 1620 Martiau, âgé de 29 ans, quitta l'Angleterre sur le Francis Bonaventure et arriva en août 1620 à Jamestown dont il construisit les palissades de défense, ce qui permit à la cité d'être épargnée lors d'un massacre par les Indiens en 1622.
Le succès de cette mesure lui valut le titre de « capitaine ingénieur en palissades »




Nicolas Martiau et George Washington


en février 1623, Nicolas Martiau épouse Jane Berkeley et a d'elle quatre enfants ; l'aînée s'appelle Elisabeth se marie en 1641 avec le colonel Read ; ils ont une fille, Mildred Reade arrière-grand-mère de George Washington ;
Nicolas Martiau est donc l'arrière arrière arrière-grand-père du premier Président des États-Unis.



Signalons aussi qu'une autre fille de Mildred Reade, Mary Warner, arrière-grand-tante de George Washington, est l'ancêtre d'Elizabeth Bowes-Lyon épouse du roi d'Angleterre George VI et mère de l'actuelle reine Elisabeth II.





en Virginie


A partir de 1630, Martiau fait venir en Virginie de nombreux huguenots. Ils cultivent la vigne, l'élevage le ver à soie et développent le traitement du sel.



En octobre 1631 Martiau s'installa à Yorktown. Il est élu à la Maison des Bourgeois (l’assemblée qui votait les lois de la colonie de Virginie) de la ville et le Gouverneur lui alloua 600 ha à l’emplacement même où 150 ans plus tard son arrière-arrière-petit-fils George Washington obtint la capitulation de l’armée anglaise de Lord Cornwallis.
Il est nommé commissaire et juge de paix en 1633.

Yorktown où Corwallis rendra les armes quelques années plus tard

Le 28 avril 1635, il se révolte contre le Gouverneur, Sir John Harvey, qui avait autorisé le débarquement de colons catholiques : Harvey fait arrêter Martiau dans l'intention de le pendre, mais le colonel Read, secrétaire de la colonie et qui deviendra le gendre de Martiau, devint Gouverneur en remplacement de Harvey.

Martiau meurt à Yorktown en 1657 après avoir affranchi ses deux esclaves et leur avoir légué de quoi vivre.

http://www.nicolasmartiau.org

Sur une idée de Paul Roy  merci des infos


Aucun commentaire: