Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

12 janv. 2014

Anne de Bretagne

Anne de Bretagne : premier jour réussi pour célébrer son dernier jour...



Anne de Bretagne 1477 - 1514
 La manifestation s'est tenue dans la Chapelle Saint-Yves siège du Syndicat d'Initiative de Rennes

Chapelle Saint-Yves cliché JM Bergougniou

En 1358, Eudon Le Bouteiller consacra son manoir et ses dépendances à la fondation d'un hôpital dédié à Dieu et à la sainte Vierge. Cet hôpital sera placé par la suite sous la protection de saint Yves.D'importantes réparations et des agrandissements seront éffectués aux 17e et 18e siècles. 

Rue du vieux Rennes  cliché JM Bergougniou






Les religieuses hospitalières de la Miséricorde de Dieppe furent admises de 1644 à la Révolution. Au milieu du 19e siècle lors de la construction des quais, l'hôpital sera détruit et seule la chapelle sera conservée. Cet édifice construit en 1494 (daté par travaux historiques) a succédé a une ancienne chapelle du 14e siècle (dont il pourrait subsister la moitié inférieure de l'appareillage du mur nord de la nef dans les trois travées occidentales) . 


Niches Chapelle Saint-Yves cliché JM Bergougniou













L'histoire de la chapelle Saint-Yves est intimement liée au développement de l'activité hospitalière au sein de la ville de Rennes. Ainsi, le 8 octobre 1358, le chanoine Eudon Le Bouteiller, prêtre du diocèse de Tréguier, pose-t-il l'acte de fondation d'une Maison-Dieu à Rennes, décidant de transformer son manoir et ses dépendances en hospice également dédié à la Vierge. 








Niches Chapelle Saint-Yves cliché JM Bergougniou






Cet acte charitable s'inscrit dans un contexte de crise, celui de la Guerre de succession de Bretagne, où les sièges n'ont pas épargné la ville, particulièrement celui de 1356-1357, contribuant à répandre la misère et la maladie.


Niches Chapelle Saint-Yves cliché JM Bergougniou

L'établissement étant situé sur le territoire de la paroisse Saint-Étienne, son curé, partie prenante à l'acte de fondation, en confie la gestion à deux chapelains au choix du prieur de l'abbaye Saint-Melaine ainsi qu'à deux bourgeois. S'accroissant au gré des donations et fondations, l'administration de l'institution finit par échoir à trois prévôts et un prêtre nommés par la Communauté de Ville et le Chapitre cathédral.


Bénitier Chapelle Saint-Yves cliché JM Bergougniou


Très tôt placé sous l'invocation de Saint-Yves, fraîchement canonisé en 1347 et par ailleurs ancien official de l'évêché trégorois, l'hôpital ne tarde pas à être reconstruit, à commencer par la chapelle, entreprise en 1494 à l'emplacement de l'ancien oratoire du manoir.


Décors Chapelle Saint-Yves cliché JM Bergougniou

Aujourd'hui, celle-ci constitue l'unique témoignage d'un établissement hospitalier qui devait perdurer en ces lieux jusqu'à son transfert en 1858 dans l'actuel Hôtel-Dieu, rue de la Cochardière.

Une petite mousse Chapelle Saint-Yves cliché JM Bergougniou
 Un beau succès pour la vente anticipée du Timbre Anne de Bretagne

Photo JM Bergougniou
 La Poste a mis pour l'occasion les petits plats dans les grands. Panneaux explicatifs sur la création du timbre, lunettes 3D pour découvrir les images en relief, le personnel de la Poste en costume d'époque… 




Photo JM Bergougniou
 Et un public qui a répondu à l'appel. Une bonne soixantaine de personnes attendaient rue Saint-Yves devant le syndicat d'initiative et c'est un flot continu qui acheter les souvenirs de La Poste ou du club philatélique local.

Photo JM Bergougniou

Photo JM Bergougniou

Les Portes Mordelaises  vue de l'extérieur Rennes PAP
La porte mordelaise (mais les Rennais très souvent parlent Des Portes Mordelaises au pluriel) est un châtelet d'entrée, vestige des remparts de Rennes.
Photo JM Bergougniou

Son emplacement date du IIIe siècle, à la création des premiers remparts, mais son architecture date principalement du XVe siècle. Il s’agissait de l’entrée principale de la ville de Rennes.
Elle tient son nom de la ville de Mordelles, fief important dès le XIe siècle vers lequel donne la porte. Les futurs ducs devaient prêter serment devant cette entrée, elle est ainsi parfois nommée porte royale, porte ducale ou porte épiscopale.


Photo JM Bergougniou

Les portes défendaient l'ancien rempart de la ville. Deux tours subsistent, en granit, avec les traces de défense et de pont levis. Des mâchicoulis les surmontent. A l'intérieur, les salles subsistent également. La Porte Mordelaise a été reconstruite sur ses anciennes bases vers 1440 ; une porte d'époque romaine devait exister à cet emplacement. Elle se nommait également Porte Royale car les ducs de Bretagne et les évêques de Rennes y faisaient leur entrée dans la ville. Jusqu'à la fin du 16e siècle, elle servit de demeure au gouverneur.

Photo JM Bergougniou
C'est là également que se trouvait la Garde-Robe de la ville, à savoir le magasin des objets, et principalement de l'artillerie, lui appartenant. Les bourgeois y tinrent souvent leurs réunions avant de posséder une maison en ville. La chambre des comptes s'y réunit aussi au 15e siècle. Après avoir été fermée pendant les guerres de la Ligue, elle fut donnée à bail par le gouverneur à des particuliers. En 1793, elle reçut le nom de Porte Marat et servit de prison.


La porte vue du côté ville




Belle porte complète du 15e siècle, elle se compose d'une grande et d'une petite porte flanquées de deux grosses tours. La façade est en granit. La porte est légèrement ogivale. Autrefois, de larges douves et un pont levis la précédaient. Au-dessus de la grande porte se trouve une petite niche rectangulaire surmontée d'une pierre sculptée mutilée.


Photo JM Bergougniou
Elle figure deux lions affrontés soutenant une lance à laquelle sont attachés à droite une bannière carrée, à gauche un guidon à deux pointes. La courtine est couronnée d'une rangée de mâchicoulis à trois ressauts ornés d'arcs trilobés. Un couloir autrefois voûté (voûte démolie en 1774) traverse la courtine et forme le passage. Son mur ouest présente une grande ogive et son mur Est une porte en anse de panier qui conduit à un escalier.
Photo JM Bergougniou

Photo JM Bergougniou

Photo JM Bergougniou

Photo JM Bergougniou

Photo JM Bergougniou

Photo JM Bergougniou

http://www.ouest-france.fr/anne-de-bretagne-rennes-la-ruee-sur-le-timbre-commemoratif-1844887

http://fr.wikipedia.org/wiki/Porte_mordelaise

Aucun commentaire: