Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

6 août 2013

Paris naval Centenaire de l'école supérieure de guerre navale

Paris naval Centenaire de l'école supérieure de guerre navale


L'École de guerre (anciennement appelée Collège interarmées de défense (CID) de 1993 à 2010) est une institution de l'Enseignement militaire supérieur français située dans le 7e arrondissement, dans l’enceinte de l’École militaire fondée par Louis XV pour la formation des officiers du Royaume de France, et relève du chef d'état-major des armées.

oblitération mécanique Paris naval 21-12-1995


Elle a succédé aux quatre anciennes Écoles supérieures de guerre (des armées de Terre, de l'Air, de la Marine et de la Gendarmerie) et au Cours supérieur interarmées (CSI) depuis le 1er septembre 1993. L'enseignement y est très diversifié, axé sur les opérations interarmées, la culture générale, les relations internationales et la préparation de l’avenir. L'équivalent de l'École de Guerre pour les réservistes opérationnels de l'armée de Terre est l'ESORSEM.

Instituée par un décret de 1882 et établie en 1896, l'Ecole de guerre de la marine (autres noms : Ecole supérieure de guerre de la marine et Ecole supérieure de la marine), après avoir dispensé son enseignement en mer à bord de différents vaisseaux, s'installe en 1897 à Paris sous le nom d'Ecole des hautes études navales, rebaptisée en 1962 Ecole supérieure de guerre navale. En 1993, à l'occasion de la création du Collège interarmées de Défense, les missions de l'institution sont redéfinies et elle devient le Centre d'enseignement supérieur de la marine


Certaines sources donnent comme date de fondation : déc. 1895


Le centre d’études supérieures de la marine (CESM) assure le soutien de l’amiral chargé de l’enseignement supérieur, y compris dans ses fonctions de délégué au rayonnement. Il assume donc une triple fonction : - Enseignement, - Études, - Rayonnement. Son directeur est le délégué au rayonnement du chef d’état-major de la Marine. A ce titre, il est responsable du pilotage de la réserve citoyenne de la Marine.


Aucun commentaire: