Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

6 mars 2012

RHM TENACE Ballade Irlandaise en Tricolore

RHM TENACE 
1848 trois couleurs pour l'Irlande

De son observatoire du Mengant, Bernard Hily nous communique des photos du RHM TENACE partant pour une mission de représentation en Irlande à l'occasion de la fête du TRICOLOR le drapeau irlandais et de la Saint Patrick... (avec modération)




Le drapeau national de l'Irlande (en irlandais : An Bhratach Náisiúnta), également connu sous le nom de Irlandais tricolore, est le drapeau national de la République d'Irlande.
Le drapeau fut d'abord adopté en tant que drapeau national de l'État libre d'Irlande à partir de sa création en 1922. Il est confirmé comme drapeau officiel dans la constitution de décembre 1937. L'usage des trois couleurs est attesté depuis 1830, quand des patriotes irlandais fêtent le retour au drapeau tricolore en France après les Trois Glorieuses. 

Le drapeau dans sa disposition actuelle est déployé pour la première fois en 1848 par le mouvement Jeune Irlande. Il flotte sur la Poste centrale de Dublin et sur les positions tenues par les troupes républicaines lors du soulèvement de Pâques 1916. Il reste le drapeau officiel quand l'Irlande devient une république en1949.Il a été longtemps interdit dans les Six Comtés du Nord, sous souveraineté britannique. Le tricolore est vu par bien des nationalistes comme le drapeau national de toute l'Irlande. Il est donc utilisé (avec controverse) par beaucoup de nationalistes en Irlande du Nord.


Le tricolore, avec ses trois bandes verticales égales de vert (côté du mât), blanc et orange est inspiré du tricolore français et du tricolore terre-neuvien.Ces trois couleurs symbolisent respectivement :Vert : couleur emblématique de mouvement catholique de libération nationale, et associée traditionnellement à l'Irlande (The Emerald Isle)1,Blanc : symbole de paix entre les deux communautés,Orange : commémore pour les protestants la victoire décisive du roi d'Angleterre Guillaume III (issu de la Maison d'Orange-Nassau) que celui-ci remporta le 30 juillet 1690 à la Boyne sur les partisans catholiques de Jacques II.



Bâtiment : Tenace (A669)
  • Lancement : Décembre 1971
  • Mise en service : 15 Novembre 1973
  • Port d'attachement : Brest
  • Ville marraine : Poissy
  • Date de parrainage : 11 novembre 1988Il sera désarmé en 2014 et remplacé par des bâtiments de sauvegarde et d’assistance hauturière (BSAH)

Mission


Le RHM effectue essentiellement des missions de service public :
  • remorquage de gros navires,
  • surveillance des zones de pêche,
  • sauvetage et assistance en haute mer,
  • lutte antipollution.




Bâtiment                     Lancement        Mise en service           Port base

Malabar (A 664)      16 avril 1975         3 février 1976                      Brest

Tenace (A 669)     Décembre 1971    15 novembre 1973               Brest


Caractéristiques
Longueur : 51 mètres
Largeur : 11,50 mètres
Tirant d'eau : 5,70 mètres
Tirant d'air : 24 mètres
Déplacement : 925 tonnes et 1.440 tonnes en pleine charge
Vitesse : 13,5 nœuds
Distance franchissable : 9.500 nautiques à 13 nœuds
Autonomie : 40 jours
Traction au point fixe : 60 tonnes

Énergie et propulsion
2 moteurs diesels MaK 9 M 452 K (3.380 kW)
1 hélice à 4 pales en tuyère Kort orientable
Puissance électrique 730 kW

Armement
2 mitrailleuses 12,7 mm

Équipements électroniques
1 radar Decca BRIDGEMASTER DRBN31
1 radar Decca BT360




 Au cours de ses missions, le RHM pourra effectuer un contrôle des pêches sous l'égide de la Commission des Pêches de l'Atlantique Nord-Est, dont la France est membre. Trois inspecteurs de la CPANE peuvent être embarqués afin de vérifier le respect des quotas de pêche dans les zones limitrophes des zones économiques exclusives des Etats membres.








Armé par un équipage de 32 marins, il dispose d'une coque renforcée et est certifié comme brise-glace de seconde catégorie. Côté équipements, il compte notamment deux canons à eau et peut déployer une remorque de 1300 mètres, sa capacité de traction au point fixe étant de 60 tonnes.






La fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux émigrants, et sa popularité s’étend aujourd’hui vers les non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ». Les célébrations font généralement appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise : la fête de Saint-Patrick telle que pratiquée aujourd’hui voit les participants, qu’ils soient chrétiens ou pas, porter au moins un vêtement avec du vert, assister à des « parades », consommer des plats et des boissons irlandaises, en particulier des boissons alcoolisées (bières et stout irlandais, comme la Murphys, Smithwick's, Harp ou Guinness, ou des whiskeys, des cidres irlandais, des Irish coffee).

Aucun commentaire: