Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

13 avr. 2017

Anne Morgan Guerre 1914 1918 Blérancourt Aisne AFFW American Fund for French Wounded CARD American Comitee for devastated France

Anne Morgan Guerre 1914 1918  Blérancourt AFFW American Fund for French Wounded CARD American Comitee for devastated France 




À New York, elle est membre fondatrice du Colony Club, premier club pour femmes de la ville. Depuis 1907, les Américaines Anne Morgan, Elisabeth Marbury et Elsie de Wolfe séjournent en France à la villa Trianon, près de Versailles. 
Elles connaissent la haute société américaine à Paris ainsi que la française. Son père, la banquier John Pierpont Morgan, décède en 1913 ce qui fait d'elle la plus riche héritière du monde et pour rester indépendante et libre elle a refusé plusieurs demandes en mariage. 

En septembre 1914, elles se rendent sur le champ de bataille après la bataille de la Marne. Elles en font un récit pour leurs compatriotes. Fin septembre 1914, elles se rendent aux USA pour commencer à collecter des fonds pour les victimes européennes de la guerre. 

Anne Morgan et Elizabeth Lathrop fondent l'American Fund for French Wounded (AFFW). Anne Morgan en devient trésorière. Cette association fournit les hôpitaux et les ambulances en matériel médical et envoie des colis aux soldats. 


Au début de 1916, Anne Morgan et Elsie de Wolfe reviennent en France et transforment la villa Trianon en une maison de convalescence pour soldats. Anne Morgan élargit l'action de l'AFFW en créant une section civile pour aider les populations du front Americain Comitee for Devastated France (CARD) (le Comité américain pour les régions dévastées). 

La présidente en est Anna Murray Dike (1878-1929), médecin canadienne d'origine écossaise proche d'Anne Morgan et c'est elle qui dirige la section civile en France.







Philanthrope et pionnière de l’humanitaire, l’Américaine Anne Tracy Morgan (1873-1952) a laissé une empreinte durable dans le département de l’Aisne. Fille du banquier John Pierpont Morgan, un des hommes les plus riches au monde, cette francophile prend dès 1914 le parti de la France en guerre et récolte des fonds pour les soldats blessés. En avril 1917, elle crée avec son amie Anne Murray Dike, le Comité Américain pour les Régions Dévastées (C.A.R.D.*) afin de venir en aide aux populations civiles de l’Aisne particulièrement touchées par les destructions et les difficultés de ravitaillement. 




 Le 27 février 2017, La Poste émet un timbre en hommage à Anne Morgan. Femme d’action et d’engagement, elle fut la première à devenir commandeur de la Légion d’honneur en 1932. L’armée française lui confie le domaine de Blérancourt, à quelques kilomètres du front. Essentiellement composées de femmes, les équipes du comité américain entreprennent leurs actions d’aide humanitaire grâce à leur service motorisé où s’activent de nombreuses “chauffeuses” qui s’attachent en priorité à l’acheminement d’habits, de couvertures, d’ustensiles de cuisine, d’outils agricoles, de semences et de bétail. Jusqu’en 1923, Anne Morgan contribuera en Picardie à la reconstruction, en créant des services sanitaires mais aussi des écoles et des bibliothèques. 




Elle reçut la Légion d’Honneur en 1924 et fut élevée au grade de Commandeur en 1932. En 1939, sentant la tension politique monter, elle revient à Blérancourt fonder le Comité Américain de Secours aux Civils pour évacuer les populations de la zone occupée vers la France libre. Elle est forcée de fuir en 1940 sous la pression allemande. Elle continue de voyager entre France et Etats-Unis jusqu'à sa mort en 1952.

Sources :

Communiqué de presse La Poste

Création et gravure Claude JUMELET Impression : taille-douce Format du timbre : 30 mm x 40,85 mm Valeur faciale: 0,85 € Tirage : 900 000 exemplaires Mentions obligatoires : Création et gravure de Claude Jumelet d'ap. photo © RMN-Grand Palais

http://fresques.ina.fr/picardie/fiche-media/Picard00404/l-aide-d-americaines-a-la-reconstruction-dans-l-aisne-apres-la-premiere-guerre.html


Aucun commentaire: