Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

6 janv. 2015

L'épiphanie les Rois mages Péninsule Loranchet Kerguelen 6 janvier 2015

Noël l'épiphanie les Rois mages 
Péninsule Loranchet Kerguelen 


A Port Christmas, on attend Noël mais aussi les Rois Mages prévus pour le 6 janvier…




TAD manuel TAAF Kerguelen 15-12-2014

de retour des TAAF par l'OP4 2014 une enveloppe illustrée représentant les rois mages et la péninsule Loranchet. Les rois sont bien entendu à la recherche de Port Christmas… Normal pour un manchot royal!

À l'origine et jusqu'à la fin du IVe siècle, l'Épiphanie est la grande et unique fête chrétienne « de la manifestation du Christ dans le monde » (manifestation exprimée outre la venue des mages par une suite de différents épisodes : la Nativité, la voix du Père et la présence d'une colombe lors du baptême sur le Jourdain, le miracle de Cana, etc.). 



La date de l'Épiphanie correspond aussi à l'origine à une fête païenne : sous l'Antiquité, les Romains fêtent les Saturnales qui durent sept jours pendant lesquels la hiérarchie sociale et la logique des choses peuvent être critiquées sinon brocardées et parodiées.
À cette occasion, par exemple :
  • les soldats tirent au sort, grâce à une fève, un condamné à mort qui devient « roi » le temps des réjouissances. Une fois les Saturnales achevées, la sentence est exécutée ;
  • parmi les jeunes soldats, un roi est élu et peut commander tout ce qui lui plait ;
  • peut être opéré un changement de rôle uniquement durant la fête des Saturnales entre le « maître » et l'« esclave » déterminé ou non par tirage au sort.
En trouvant sa place le jour de l'Épiphanie, cette tradition a évolué et perdure au cours des siècles : on peut dire que cette fête a donc été « recyclée » par la tradition chrétienne.


Les Rois Mages

Iles Kerguelen - groupe de trois sommets dans l'est de la Péninsule Loranchet

Nom donné par la Commission de Toponymie, en 1966/67, à un massif à trois têtes.

Référence : carte de l'IGN au 1/100 000, 1967.



Explication : présence de trois sommets voisins et semblables, baptisés chacun du nom d'un des trois Rois Mages : Mont Balthazar, Mont Melchior et Mont Gaspard.

Longitude : 69° 04'
Latitude : 48° 59'

Source : DELEPINE, Gracie : Toponymie des Terres Australes, Documentation Française, Paris, 1973.


Aucun commentaire: