Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

24 oct. 2013

Mayotte et la fin de sa philatélie

Mayotte et la fin de sa philatélie


Un lecteur brésilien souhaite avoir des explications sur la Poste à Mayotte et la disparition du mot Mayotte.
En ce qui concerne la philatélie mahoraise et comorienne, vous pouvez vous reporter à :






En 1996, le président du conseil général de Mayotte, Younoussa Bamana, le préfet Philippe Boisadam et la direction de La Poste Outre-Mer s'accordent sur l'autonomie postale et philatélique de l'archipel. 


Deux conventions répartissent les rôles dans le fonctionnement spécifique du service postal de Mayotte. La Poste paie les cadres et finance la distribution du courrier. La collectivité territoriale devient le fournisseur des véhicules et des bâtiments nécessaires. Pour assurer l’auto-financement du service, La Poste paie une redevance que la vente des timbres-poste mahorais complète. Les thèmes et les maquettes de ces émissions philatéliques sont décidés localement et imprimés par Phil@poste Boulazac (ex-Imprimerie des timbres-poste et valeurs fiduciaires, ITVF), dont le nom figure en bas de chaque timbre.

Le 2 janvier 1997, sont ainsi émis les premiers timbres spécifiques à la collectivité territoriale de Mayotte suivant des thématiques locales : armoiries, objets, coutumes (le banga en juin par exemple), faune et flore locales sont omniprésents. Les timbres de France ne sont plus acceptés sur le courrier posté dans l'île à partir du 31 mars 1997. Seuls, les timbres d'usage courant restent ceux de France avec l'emploi des séries Marianne surchargées « MAYOTTE ». À partir de 2001, Marianne est complétée, puis définitivement remplacée, par des timbres au fond de couleur uni représentant une carte du relief en noir et blanc des îles.



Collectivité départementale depuis 2001, l'île utilise la même monnaie que sa métropole. L'euro est également introduit sous la direction de l'Institut d'émission des départements d'outre-mer. Sur timbres, comme en France, les timbres affichent une valeur faciale en franc et euro de juillet 1999 à décembre 2001. Le 2 janvier 2002, sont émis les premiers timbres en euro : des Marianne du 14 juillet surchargés et une réémission revue et corrigée du timbre « Armoiries de Mayotte » de 1997.



En 2003, le service postal de la Collectivité est remplacé par La Poste elle-même.
Le fait pour Mayotte de devenir le 31 mars 2011 le 101e département français l'oblige à abandonner l'émission de ses propres timbres


"Comme les quatre autres départements d'Outre Mer les timbres français auront cours à partir de 2011 marquant ainsi la fin des émissions spécifiques de Mayotte". 
Une période philatélique charnière s'annonce, avec la possibilité d'affranchissements mixte entre timbres français et timbres mahorais.




Dès le 02 janvier 2012 les affranchissements pourront être réalisés avec des figurines du programme philatélique de France et des « Marianne ».





Les timbres de Mayotte auront toujours valeur d’affranchissement sans 
limitation de temps …. Ils pourront être utilisés pour des affranchissements dit « mixte » (TP de France + TP de Mayotte) à la condition que le tarif en vigueur soit respecté.

Les timbres de Mayotte ont été vendus jusqu’au 31 mars 2012.
Passé cette date seules les figurines de France seront vendues.

Aucun commentaire: