Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

24 sept. 2012

Frégate FLOREAL aux TAAF

La frégate Floréal procède à deux évacuations sanitaires



Le Marion Dufresne est de retour à La Réunion.... Ce matin se sont plus de 40 plis que le facteur a déposé dans la boîte à lettres. 
Certains du 1er janvier 2012, d'autres de septembre 2012.



mais revenons sur plis parvenus de la FS FLOREAL
(merci au major Louis S. pour son envoi)

La frégate quitte port des Galets en route vers les TAAF 





Le 18 avril 2012, la frégate de surveillance Floréal en transit vers la Zone Économique Exclusive (ZEE) de Crozet reçoit un message du CROSS La Réunion. Un des scientifiques présents sur l’île de la Possession à Crozet a fait une chute de quinze mètres. Il est gravement blessé et doit être évacué.




L’accident a eu lieu au nord de l’île, à l’opposé de la base scientifique où il est nécessaire de le transférer. Au vu de l’état du blessé et de la difficulté du terrain, un hélicoptère est indispensable pour effectuer cette opération. Les Forces Armées de la Zone Sud de l’Océan Indien (FAZSOI) donnent l’ordre au Floréal de rallier au plus vite l’archipel et d’envoyer l’hélicoptère de type Panther récupérer le blessé et le ramener à la base scientifique.

Au large de Crozet photo JM Bergougniou


Quatre jours de transit à vitesse soutenue sont nécessaires au bâtiment pour franchir les 1850 kilomètres qui le séparent du lieu de l’accident. Les équipes de quart machine sont les premières à entrer en action. Les quatre moteurs de propulsion du Floréal sont poussés pour maintenir une vitesse maximale.

Appontage de l’hélicoptère Panther, arrivée du blessé de Crozet sur le Floréal


En attendant l’arrivée du Floréal, des secours se sont organisés sur place. Le médecin de la base, accompagné d’une petite équipe, est parvenu dans le nord de l’île après six heures de marche. Après avoir passé la nuit au pied de la falaise, le blessé est transporté dans une cabane proche, où il attend l’arrivée de l’hélicoptère.

Base d'Alfred Faure à Crozet moyens techniques photo JM Bergougniou


Le 21 avril à 7h20, le bâtiment est assez proche des côtes. Le Panther décolle alors avec le médecin du bord. A 8h10, le blessé déjà conditionné est installé dans l’hélicoptère. Après un vol délicat autour de l’île pour rallier la base de « Port Alfred », l’aéronef se pose. Une fois sur place, des examens plus poussés sont entrepris par les médecins de la base et du bord. Il est rapidement décidé d’évacuer au plus vite le blessé vers la Réunion.

Crozet Alfred Faure l'hôpital  photo JM Bergougniou


A 14h10, le Floréal se tient au large de la base prêt à récupérer le blessé. C’est alors qu’un nouveau message du CROSS La Réunion parvient au bord. Un des marins du palangrier La Croix du Sud, a fait une chute en raison du mauvais état de mer et est gravement atteint au dos. Il doit être évacué au plus vite.


Premier examen du blessé par le médecin du bord du Floréal


S’en suivent de nombreux mouvements d’hélicoptère rendus difficiles par une mer forte et des rafales de vent. Le médecin du Floréal est ramené à bord pour préparer la prise en charge des blessés. A 16h50, l’hélicoptère part de nouveau sur Crozet où il récupère le premier blessé.

A 17h20, il est pris en charge par l’équipe médicale et la brigade sécurité du bord. A 17h30, le Panther décolle à nouveau avec un plongeur et se dirige vers La Croix du Sud pour y treuiller le deuxième blessé. Une fois à bord, à 17h50, il est transféré à l’infirmerie. Pour les deux blessés cette étape est très délicate, le moindre choc pouvant faire empirer leur état de santé.




Récupération du blessé sur le lieu de l’accident


Parallèlement aux mouvements d’aéronef, une embarcation de la frégate a été mise à l’eau pour réaliser le transfert de l’infirmière, d’un employé des TAAF et du matériel médical et technique au profit de la base. Les conditions de mise en œuvre du zodiac ne sont pas idéales, tout comme celles de mise en œuvre du Panther, mais l'urgence de la situation nécessite de réévaluer les limites fixées.

Les deux blessés sont pris en charge par l’équipe médicale du bord, le Floréal prend sa route vers la Réunion pour une prise en charge médicale et une hospitalisation des deux blessés le 25 avril.

La Réunion Le port de pêche avec le Mascarien et peut La croix du sud


Transfert des deux blessés à bord du Floréal
Au bilan : sept jours de mobilisation intense de l’équipage du Floréal, de navigation à vitesse maximale, de nombreuses heures de vols et mouvements de zodiac effectués dans les conditions météorologiques extrêmes et la satisfaction et la fierté de savoir les deux blessés pris en charge par un hôpital réunionnais.


Sources : Marine nationale
Droits : © Marine nationale 










Aucun commentaire: