Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

1 déc. 2012

EML SAKALA M314

EML SAKALA M314




Le chasseur de Mine SAKALA est un chasseur de mine estonien. De la classe SANDOWN, il a été lancé en Grande-Bretagne sous le nom de HMS INVERNESS (M102). 





Construit au chantier Vosper Thornycroft, il est lancé le 27 février 1990. Il est désarmé en 2005.  Il est vendu à l'Estonie en 2006 et livré en 2008


Il porte le nom d'une ancienne province de l'Estonie.








La conscription existe toujours, les appelés effectuent 11 mois de service.







La mitrailleuse MG3 est la version modernisée de la MG42 par Rheinmetall et chambrée en 7,62 OTAN.


La Maschinengewehr 42 allemande, plus connue sous son code de nomenclature MG42, est considérée comme l'une des meilleures mitrailleuses de la Seconde Guerre mondiale. Les premières armes arrivèrent dans les unités au cours de l'année 1942. Elle fut largement utilisée par l'infanterie de la Wehrmacht pendant la deuxième moitié de la Seconde Guerre mondiale et ses dérivés modernes comme la MG3, la M53 ou la MG42/59, chambrés en 7,62 OTAN, sont encore en service dans de nombreux pays.





Passerelle


Canon affut double ZU-23-2

Le canon ZU-23-2 aussi connu sous le nom de Serguey est un canon de 23 mm jumelé contre avions. ZU sont les initiales de Zenitnaya Ustanovska (Зенитная Установка)

Après le tir d'une centaine de munitions, le canon devient trop chaud et doit être remplacé par un canon de rechange . Chaque arme était fourni avec 2 canons de remplacement.



Sakala Plage avant

La passerelle


La Browning M2 est une mitrailleuse lourde chambrée en 12,7 x 99 mm, une munition également connue sous le nom de .50 BMG. La conception de la M2 remonte à la fin de la Première Guerre mondiale. Elle est le fruit du travail de John Moses Browning et montre une longévité peu commune. Elle connaît un grand nombre de désignation et constitue la principale arme chambrant la puissante munition de 12,7mm qui est un standard de l’OTAN. Tout au long de sa carrière, elle a connu l'épreuve du feu à de nombreuses reprises, notamment lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle est encore en activité de nos jours dans de nombreuses armées.



Mat et antennes

Mine d'exercice


La version 5000 V2 est un sonar latéral mono-fréquence (455KHz) qui génère 5 faisceaux, dédié aux applications hydrographiques, militaires et commerciales nécessitant des images à haute résolution des fonds marins et de tout élément remarquable. Les opérations sont désormais possibles à des vitesses de 10 nœuds, tout en conservant une couverture d'acquisition de 300 mètres de large.

Il s’agit d’un système très robuste (70kg dans l’air), pour une immersion maximale de 300m en standard et une fauchée maximale en acquisition de 300m.


Seafox




En 2010 le groupe allemand annonçait que son usine de Brême allait bientôt livrer son 2000ème SeaFox. 


Ce robot sous-marin, du type Remote Operated Vehicle (ROV), est destiné à la marine allemande, qui l'utilise sur ses chasseurs de mines. 
Développé à la fin des années 90, ce système, qui vise à identifier et neutraliser des mines à distance de sécurité pour les navires et équipages, a évolué avec le temps. Actuellement, Atlas Electronik propose deux types d'engins : le SeaFox I (Intelligence) réutilisable et destiné à l'identification de mines, et le SeaFox C (Combat), un ROV consommable doté d'une ogive intégrée et se faisant exploser avec la mine. 

Une troisième version, dédiée à l'entrainement, est également commercialisée. En plus de la marine allemande, ce système a été retenu par la Belgique, l'Estonie, les Etats-Unis, la Finlande, la Grande-Bretagne, le Japon, les Pays-Bas et la Suède. Actuellement, l'usine de Brême produit une dizaine de SeaFox par semaine. Certains pays le fabriquent localement sous licence. 

On notera que le SeaFox fait partie de l'Integrated Mine Countermeasures System (IMCMS), système de guerre des mines développé par Atlas et intégrant différents senseurs, comme des sonars, ainsi que des ROV et des drones de surface ou sous-marins.







La version 5000 V2 est un sonar latéral mono-fréquence (455KHz) qui génère 5 faisceaux, dédié aux applications hydrographiques, militaires et commerciales nécessitant des images à haute résolution des fonds marins et de tout élément remarquable. Les opérations sont désormais possibles à des vitesses de 10 nœuds, tout en conservant une couverture d'acquisition de 300 mètres de large.
Il s’agit d’un système très robuste (70kg dans l’air), pour une immersion maximale de 300m en standard et une fauchée maximale en acquisition de 300m.



Et bien entendu OSKAP en cyrillique ce qui donne OSCAR

toutes les photos JM Bergougniou

Aucun commentaire: