Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

23 avr. 2019

Saint-Servan 34 Ille et Vilaine vérification des franchises

Saint-Servan 34 Ille et Vilaine vérification des franchises 

Ce n'est qu'en 1967 que la commune de Saint-Servan est rattachée à Saint-Malo. Les Romains occupent la cité d'Aleth et y créé un port. 
La tour Solidor est édifiée entre 1379 à 1384 par le duc Jean IV sous la direction de son architecte Étienne Le Ture, sur les fondations de l'ancienne tour viking d'Oreigle.

La tour Solidor en Saint-Servan, derrière la cité d'aleth photo JM Bergougniou

La cité romaine d'Aleth était le centre d'une région agricole : plus de 500 établissements agricoles édifiés à l'époque romaine ont été identifiés dans un rayon de 35 kilomètres. 



Saint-Servan photo JM Bergougniou


Le petit village maritime devint une cité importante dotée d'une véritable enceinte fortifiée. Elle est en partie abandonnée pour Corseul à la fin du règne d'Auguste (14 ap. J.-C.) mais reprend de l'importance lorsque la crainte des Barbares pousse les Romains à dégarnir Corseul pour regrouper leurs troupes à Aleth. 

 la cité d'aleth depuis Saint-Malo photo JM Bergougniou
La cité devient la capitale de la civitas des Coriosolites pendant cent ans. Puis vers 370, les troupes cantonnées à Aleth quittent la ville pour assurer la défense des frontières orientales de l'Empire. Les Latins quittent la cité, les premiers Bretons débarquent. En 420, Aleth est toujours la capitale d'une civitas romaine mais l'administration romaine a déserté la ville.


 la cité d'aleth depuis Saint-Malo photo JM Bergougniou







Sous la monarchie, l'Empire et la Troisième République, on construit des bateaux dans l'anse Solidor, à la Cité et à Solidor. 

Couurier au départ de Saint-Servan pour le ministre de la Marine  Griffe de contrôle de la franchise

Saint-Servan, dont l'activité économique repose sur la pêche à la morue et la construction navale, connaît un déclin relatif vers 1850 car la région manque de voies de communication. Mais nous sommes en mars 1826 comme l'atteste le cachet au verso du pli (12 mars 1826). 


Mathurin Joseph Guibert de La Noe (1791-1855), est alors maire de Saint-Servan (de 1824 à 1830) et à la tête d'un armement; il emploie plus de 800 marins sur vingt-deux navires, et beaucoup de personnel pour les autres activités. 

De 1824 à 1828, le Ministre de la marine et des Colonies est Christophe de Chabrol de Crouzol. Un Auvergnat qui n'était pas marin....
En dépit des railleries des journaux de l'opposition sur l'incompétence du nouveau ministre, son passage au ministère fut marqué par la formation du conseil d'Amirauté, le rétablissement des préfectures maritimes, l'organisation des équipages de ligne, la création d'une école d'application, la relance des constructions navales, l'application de la loi française aux colonies, etc.



Timbre à date deux cercles 
Nous sommes en présence d'un pli adressé à son excellence le Ministre de la Marine et des Colonies. Il bénéficie donc de la Franchise postale. C'est le décret des 3-20 septembre 1792 qui impose pour le contreseing, l'emploi de griffes spéciales fournies par l'administration.

Ce timbre à date apparaît en 1806. Par rapport aux timbres à date de 1802, ce qui change c'est uniquement la date qui est désormais indiquée selon le calendrier grégorien. Il existe deux types de timbres à date
Ce timbre à date est progressivement remplacé, à partir de 1826, par le type a.




Les abus d'utilisation de la franchise sont importants, les deux tiers de la correspondance circulaient en franchise. 

La loi de finance du 9 vendémiaire An 6 supprime la franchise sauf pour le Bulletin des lois. 

Une indemnité compensatrice est alors versée aux bénéficiaires. Mais rien n'est encore définitif. 

Des paraphes de vérification sont institués et des cachets métalliques sont remis  aux vérificateurs. On peut les trouver en noir ou en rouge.
La franchise est recevable car le courrier est adressé au Ministre de la Marine.

22 avr. 2019

Le Marion Dufresne aux Iles Eparses TAAF 2019 EUROPA

Le Marion Dufresne aux Iles Eparses TAAF 2019 EUROPA

Je vous propose de découvrir les Iles Eparses et le Marion Dufresne au travers de cet excellent article de Julie Straboni. N'hésitez pas à cliquer sur les liens, vous en apprendrez beaucoup plus encore.

 le reportage

Le Marion Dufresne, navire ravitailleur des TAAF assure une rotation vers Europa, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin, au départ de La Réunion du 4 au 30 avril. Julie Straboni, journaliste à La1ere.fr est à bord. voici son carnet de voyages.

https://youtu.be/fPHSlYncilw?t=30
"Ce 4 avril est le jour du grand départ pour le Marion Dufresne qui va quitter le port de la Pointe des Galets, à La Réunion. Jusqu'au 30 avril le navire ravitailleur des TAAF (terres australes et antarctiques françaises), est en rotation dans l’océan Indien. Il fera escale dans quatre des îles Eparses : Europa, Juan de Nova, Glorieuses, Tromelin, et s’arrêtera à Mayotte pendant deux jours."

pli arrivé sans TàD position géographique EUROPA
"Vendredi 5 avril, premier jour de mer. Le bateau a mis le cap sur Europa et les scientifiques ont commencé à travailler. Une pompe est installée à l’avant du Marion Dufresne pour récupérer de l’eau de mer en surface. D’autres prélèvements sont prévus en profondeur, quand le bateau sera arrêté pour des manœuvres spéciales. Tous ces échantillons seront analysés pour mesurer différents paramètres (comme le pH et la température, entre autres) entre zéro et mille mètres."

"Eric Douville travaille au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement au Commissariat à l’énergie atomique. Pour cette rotation, il participe au projet Clim-Eparses qui a pour objectif de déterminer les impacts du changement climatique sur les écosystèmes coralliens des îles Eparses."
EUROPA Iles Eparses TAAF 8-4-2019


Ils sont deux Malgaches parmi les dix officiers. On compte deux femmes également, dont Karen Carpentier, lieutenant-océano, qui était de quart jusqu’à midi ce samedi. C’est sa deuxième rotation sur le navire des TAAF.


Florent Landreau est le commandant du bateau depuis deux ans. Il supervise les opérations et participe à la conduite à l’approche des côtes, dans les rades et les ports. « C’est un métier de passion, de rencontres, et où le rythme est équilibré entre le temps en mer et à terre (deux mois en mer, deux mois sur terre). »



sources : 

https://la1ere.francetvinfo.fr/bord-du-marion-dufresne-iles-eparses-ocean-indien-696816.html


21 avr. 2019

BSAOM CHAMPLAIN TAAF Eparses Bonne prise pour le Champlain

BSAOM CHAMPLAIN TAAF Eparses Bravo Zulu Bonne prise 

J'ai reçu en ce samedi quelques plis du BSAOM Champlain, certains de novembre 2018, un autre de février 2019. Ces plis arrivent au moment où le bâtiment se met en évidence en interceptant une cargaison d'héroïne dans l'Océan Indien

TàD Ile Europa Iles Eparses TAAF  3-2-2019

Lutte contre les narcotrafics : 

Le mardi 16 avril 2019, en mission de surveillance maritime en océan Indien, le bâtiment de la marine nationale Champlain, basé à la Réunion, a détecté un navire au comportement suspect au cours de la nuit. De type boutre, le navire navigue tous feux éteints et ne répond pas aux premières interrogations.

Sous contrôle opérationnel du général, commandant supérieur des forces armées de la zone sud de l’océan Indien, une enquête de pavillon est autorisée afin de déterminer l’éventuelle nationalité du navire.


En l’absence de documents présents à la passerelle, une visite du bord est autorisée. Quelques minutes plus tard, l’équipe de veille présente à la passerelle du Champlain identifie une bouée à proximité du boutre.



Plusieurs ballots immergés sont découverts par l’équipe envoyée sur zone. Les tests pratiqués à bord du Champlain permettent de confirmer la présence d’héroïne à l’intérieur des sacs pour un total d’environ 240 kg.

EUROPA TàD V SPID 10990 La Poste 00100 Hub Armées  19 NOV. 2018


En application de la loi n°94-589 du 15 juillet 1994 relative à l’exercice par l’Etat de ses pouvoirs de police en mer, le Préfet de La Réunion, en sa qualité de délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer, décide de la destruction des stupéfiants saisis.

Juan de Nova TàD V SPID 10990 La Poste 00100 Hub Armées  23 NOV. 2018


L’entraînement et l’expérience acquise par les équipages de la marine nationale ont permis de porter un nouveau coup au trafic de drogue qui profite au financement des réseaux mafieux et terroristes.



Juan de Nova TàD V SPID 10990 La Poste 00100 Hub Armées  23 NOV. 2018 Service à la mer

Sources :

Cols bleus 

https://www.colsbleus.fr/articles/11369

19 avr. 2019

Où sont nos navires ? 19 avril 2019 Amers et azimut

Amers et azimut
Situation des principaux bâtiments déployés au 15 avril 2019

38 bâtiments   33 aéronefs    4 947 marins
Mission Clemenceau
PA Charles de Gaulle (océan Indien) + 18 Rafale Marine + 2 Hawkeye + 1 Caïman Marine + 2 Dauphin
FDA Forbin (océan Indien) + Panther
FREMM Provence (océan Indien) + Caïman Marine
BCR Marne (océan Indien)

Opération Chammal
FLF Guépratte (mer Méditerranée)
Atlantique 2

Opération Corymbe
PHM LV Le Hénaff (océan Atlantique)

CTF 150
FASM Latouche-Tréville (océan Indien) + 2 Lynx

Mission Jeanne d'Arc
PHA Tonnerre (océan Atlantique) + Alouette III
FLF La Fayette (océan Atlantique)

Préparation opérationnelle
FLF Surcouf (mer Méditerranée) + Panther
BSAM Rhône (océan Atlantique)
BE Chacal (océan Atlantique)
BE Léopard (océan Atlantique)

Surveillance maritime
FREMM Languedoc (mer Méditerranée)
FS Vendémiaire (océan Pacifique) + Alouette III
FS Nivôse (océan Indien) + Panther
BSAM Loire (océan Indien)
BH Laplace (océan Atlantique)
BSAOM Champlain (océan Indien)
BSAOM Bougainville (océan Pacifique)
BSAOM D'Entrecasteaux (océan Pacifique)
Patrouilleur Le Malin (océan Indien)
Patrouilleur Polaire L'Astrolabe (océan Indien)
PAG La Confiance (océan Atlantique)
PAG La Résolue (océan Atlantique)
Falcon 50 (Dakar)

Défense maritime du territoire
PHM PM L'Her (océan Atlantique)
CMT Andromède (océan Atlantique)

Déploiement longue durée
BSAM Seine (océan Atlantique)

Mission hydrographique
BHO Beautemps-Beaupré (océan Indien)
BH Borda (océan Atlantique)
BH Lapérouse (océan Atlantique)

Opérations de guerre des mines 
CMT L'Aigle (océan Indien)
CMT Sagittaire (océan Indien)

Opérations de police des pêches
Patrouilleur Fulmar (océan Atlantique)
365 jours par an, 24h sur 24, sur tous les océans et mers du globe, ce sont en moyenne 35 navires à la mer, 5 aéronefs en vol, 1 sous-marin nucléaire lanceur d'engins en patrouille, des fusiliers marins et commandos déployés, soit près de 5 000 marins sur, sous et au-dessus de la mer pour préserver les intérêts de la France et garantir la sécurité des Français. 

FREDA ALSACE Mise à flot Lorient 18 avril 2019

FREDA ALSACE Mise à flot Lorient 18 avril 2019



L'Alsace (D656) est la septième frégate du programme FREMM lancé en commun par la France et l'Italie. 


FREDA ALSACE Photo Patrick Le Pestipon 
Cependant, contrairement aux précédentes de la classe Aquitaine, il s'agit de la première à ne pas être orientée vers la lutte anti-sous-marine mais vers la lutte antiaérienne dite « renforcé ». Sa construction a débuté en juin 2016 aux chantiers navals DCNS de Lorient.


FREDA ALSACE Photo Patrick Le Pestipon 

La principale différence avec les navires précédents de la classe tient dans la forme du mât, qui a été modifié à sa base pour être le plus fin possible afin de réduire au maximum l'effet de masque sur l'arrière pour le radar Herakles +, dont la puissance a été augmentée et intégré avec un module spécifique dans le système de combat SETIS (ajout d'un poste de directeur de la lutte antiaérienne de zone). La forme de la passerelle est également légèrement modifiée







« Pour leur permettre d’assurer ce rôle de protection maritime, les FREDA recevront des équipements spécifiques qui augmenteront leur polyvalence », explique Cyrille Kammerer. « Leur radar multifonction (MFR) sera doté de capacités accrues. De plus, les FREDA disposeront de 32 missiles anti-aériens Aster 15 ou 30, plus performants que les Aster 15 des FREMM ASM », poursuit-il. « Ensuite, afin d’augmenter les capacités des équipages à conduire la lutte anti-aérienne au Central opérations, les FREDA seront équipées de trois consoles multifonctions supplémentaires par rapport aux 17 consoles présentes sur les FREMM ASM. »

FREDA ALSACE Photo Patrick Le Pestipon 

Photos Patrick Le Pestipon 

sources 

Naval Group
https://www.naval-group.com/fr/news/mise-a-flot-de-la-neuvieme-fregate-fremm-alsace-premiere-fremm-aux-capacites-de-defense-aerienne-renforcees/

16 avr. 2019

Notre-Dame de Paris en flammes et en timbres 15 avril 2019 Incendie

Notre-Dame de Paris


«Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles»Victor Hugo, dans Notre-Dame de Paris (1831)
Vers la fin du XIIe siècle, la foi d'un évêque et d'un peuple tout entier fit jaillir sur le sol de la cité, à l'endroit où se dressait une basilique élevée par Childebert, NOTRE-DAME DE PARIS. L'honneur de cette idée grandiose revient à Maurice de Sully, qui administra le diocèse de 1160 à 1196.


La construction de Notre Dame de Paris a été engagée sous le règne de Louis VII par l'Évêque Maurice de Sully, évêque de Paris, en 1163, elle s'est étalée de 1163 à 1345. Elle a été construite sur une ancienne église de Childebert et un temple d'Apollon datant du IVe siècle . Plusieurs Architectes ont dirigé les travaux comme Jean de Chelles en 1258 et Pierre de Montreuil dans les années 1260.

L'église a 130 mètres de longueur et 48 de largeur, avec un grand vaisseau et cinq nefs. La façade est tournée vers l'ouest avec un triple portail surmonté d'une grande rosace, les deux grandes Tours s'élèvent à 69 mètres.

La partie la plus ancienne est le chœur (1163-1182).



Entamée par le temps, endommagée à la Révolution Française, l'église a été restaurée à partir de 1841 par l'architecte Viollet le Duc qui décide d'ajouter une flèche à Notre Dame 


Viollet le Duc 

Des fragments originaux peuvent être observés au musée du Moyen Âge à l'Hôtel de Cluny à Paris.

C'est lui qui a reconstruit la flèche, elle remplace celle d'origine qui s'est effondrée au XVIIIéme siècle, cette flèche s'élève à 96 mètres de hauteur.

La superficie est de 5.500 m² peut recevoir 9.000 personnes, sa rosace du bras sud du transept mesure 12 mètres de diamètre.


Depuis, tous les gouvernements ont tenu à honneur de restaurer comme il convenait et de conserver à l'art ce merveilleux exemple du gothique.





Les études d'archéologie nationale, consacrées par une création de chaire à l'Ecole des Chartes, la contribution inattendue apportée parle romantisme sous l'impulsion de Victor Hugo, l'enthousiasme des jeunes architectes pour ces œuvres si probes et si puissantes des ancêtres, que sont les cathédrales du moyen âge, créèrent autour d'elles une atmosphère d'affection.
Enfin, en 1845, une loi confia à deux architectes de grand talent, Lassus et Viollet-le-Duc, le soin de réparer le mal fait par le passé, et d'assurer l'avenir. Leur restauration est un modèle pour la science et le respect qu'ils ont déployés ; grâce à eux, la vieille église    se montre avec toute sa beauté d'autrefois.


Elle est tout un monde.


Pour les populations d'alors, c'est non seulement le lieu de la prière et la demeure de Dieu, mais le centre du mouvement intellectuel, le dépôt de toutes les traditions d'art, et de toutes les connaissances humaines. Ce que nous placerions dans les armoires d'un musée, nos pères le confiaient au trésor des églises. Ce que nous cherchons dans les livres, ils allaient le lire en caractères vivants sur les ébrasures des portes ou sur les vitraux des fenêtres. Et voilà pourquoi, à côté des scènes religieuses et des allégories morales, nous rencontrons en si grand nombre aux parois de nos cathédrales ces calendriers, ces. enseignements de botanique et de zoologie, ces détails sur les procédés des arts et des métiers, ces avertissements sur l'hygiène, sur le bon emploi du temps, sur l'agriculture, qui composent une encyclopédie à l'usage et à la portée de tous. »

Du haut de la terrasse d'une tour, près de l'échauguette, l'immense édifice offre un spectacle extraordinaire ; il se développe sur une longueur de près de cent cinquante mètres; les croisillons du transept s'allongent sur une cinquantaine de mètres: les voûtes s'élèvent à trente-sept mètres, et sur les combles, où s'entre-croise ce qu'on appelle la forêt des poutres et des madriers, et qui en donne en effet l'impression, la flèche jaillit dans les airs à une hauteur vertigineuse. Au-dessous, c'est tout un monde de contreforts, de clochetons, de pinacles, de gargouilles, de balustrades, de colonnes, de corniches, de pignons et de consoles.


Pour moi Notre-Dame de Paris c'est aussi Gina Lollobrigida envoutante égyptienne et son amoureux bossu et difforme Quasimodo. Le bourdon de Notre-Dame l'a rendu sourd... sauf aux charmes de la bohémienne.


Notre-Dame de Paris par Victor Hugo

"Claude, dans l’état d’hallucination où il se trouvait, crut voir, voir de ses yeux vivants, le clocher de l’enfer ; les mille lumières répandues sur toute la hauteur de l’épouvantable tour lui parurent autant de porches de l’immense fournaise intérieure ; les voix et les rumeurs qui s’en échappaient, autant de cris, autant de râles. Alors il eut peur, il mit ses mains sur ses oreilles pour ne plus entendre, tourna le dos pour ne plus voir, et s’éloigna à grands pas de l’effroyable vision. "



Notre-Dame de Paris Victor Hugo







"La lune jetait un faible rayon qui donnait au ciel et à la terre une teinte de cendre.En ce moment l’horloge éleva sa voix grêle et fêlée. Minuit sonna. Le prêtre pensa à midi. C’étaient les douze heures qui revenaient. — Oh ! se dit-il tout bas, elle doit être froide à présent !
Tout à coup un coup de vent éteignit sa lampe, et presque en même temps il vit paraître, à l’angle opposé de la tour, une ombre, une blancheur, une forme, une femme. Il tressaillit. À côté de cette femme, il y avait une petite chèvre, qui mêlait son bêlement au dernier bêlement de l’horloge.
Il eut la force de regarder. C’était elle.
Elle était pâle, elle était sombre. Ses cheveux tombaient sur ses épaules comme le matin. Mais plus de corde au cou, plus de mains attachées. Elle était libre, elle était morte.
Elle était vêtue de blanc et avait un voile blanc sur la tête... Victor Hugo


Notre Dame de Paris, la Comédie Musicale
c’est une histoire d’amour qui dure depuis des années avec le public, des chansons intemporelles gravées dans la mémoire collective, des valeurs de tolérances et de solidarité toujours actuelles.

https://www.youtube.com/watch?v=WgVFZrqDJVY

Inspiré du roman de Victor Hugo, la comédie musicale créée par Luc Plamondon et Richard Cocciante est présentée pour la première fois en Septembre 1998, au Palais des Congrès de Paris.

Le spectacle rencontre un succès sans précédent en France et révèle au public de nombreux artistes devenus incontournables de la scène musicale francophone.


Corymbe 146 PHM L.V. LE HENAFF

Corymbe 146 PHM L.V. LE HENAFF

LA MARINE NATIONALE EN PATROUILLE AVEC SES PARTENAIRES MAROCAINS ET SÉNÉGALAIS



Au cours de son transit entre San Pedro (Côte d’Ivoire) et Dakar (Sénégal), le patrouilleur de haute mer (PHM) LV Le Hénaff a participé à une semaine de patrouille et d’exercices menée conjointement avec la frégate Mohammed V de la Marine royale marocaine et le patrouilleur Fouladou de la Marine sénégalaise.





Plusieurs exercices de manœuvre et d’entraînement aux opérations de visite ont été conduits permettant ainsi de consolider les liens qui unissent ces trois marines et de progresser ensemble. Les trois bâtiments ont patrouillé en coopération dans la zone économique exclusive (ZEE) sénégalaise, en lien avec le centre opérationnel de la Marine (COM) de Dakar. La semaine s’est achevée avec une évolution tactique des trois bâtiments survolés par l’avion de surveillance maritime Falcon 50 de la Marine nationale détaché à Dakar.



L’arrivée au port de Dakar le 30 mars a permis aux différents partenaires de réaliser un débriefing du déroulement de la patrouille commune et d’échanger en présence du chef d’état-major de la Marine sénégalaise et des attachés de défense français et marocains.

sources :

https://www.colsbleus.fr/articles/11356

https://www.colsbleus.fr/articles/11335


15 avr. 2019

TAAF Terre Adélie 1947 - 1952 - 2017 Port-Martin pointe Géologie

TAAF Terre Adélie  Port-Martin

Du second voyage de Charcot (1910) jusqu'en 1946 s'étend une longue période où l'opinion publique française, comme le gouvernement, semblent se désintéresser de la recherche polaire en direction du Sud. 



Sans doute y a-t-il réaffirmation de souveraineté en 1924 et 1938 (14) ; mais ce sont là des actes de principe, purement juridiques, non appuyés de faits. Il faut attendre 1946 pour voir réapparaître l'idée d'une expédition dans l'Antarctique. Trois jeunes explorateurs des régions boréales et Paul-Emile Victor présentèrent alors un projet qui reçut l'approbation gouvernementale en février 1947, doublée d'une subvention C.N.R.S. en juillet. Bien plus qu'un but politique consistant à « réaffirmer les droits de la France sur cette terre lointaine (Terre Adélie) que certains pays nous reconnaissent à la suite de sa découverte par Dumont d'Urville en 1840», l'expédition se donna un programme scientifique. Il était double : recherches à partir du bord d'un navire polaire, recherches et explorations par une mission hivernant dans une base à construire.





Depuis lors le navire polaire Commandant Charcot fit campagne par trois fois en direction de la Terre Adélie. Le 19 janvier 1950, cent dix ans après Dumont d'Urville, quarante après les recherches de Charcot dans un tout autre secteur, la France réapparaissait sur le continent antarctique. Deux missions des Expéditions Polaires Françaises, dirigées, l'une par A.-F. Liotard, l'autre par Michel Barré, se succédèrent à la base construite et travaillent à réaliser un vaste programme de recherches scientifiques dans des conditions de vie souvent très dures.



Une nouvelle expédition, TA3, y parvint le 18 janvier 1950 et, le 20 janvier, un emplacement définitif, fut choisi pour la construction de la nouvelle base. Le site prit le nom de Port-Martin en hommage, à J.-A. Martin, membre de l’expédition décédé à bord du navire. Une équipe de 11 hommes sous la direction d’André-Franck Liotard leva le bâtiment principal - une ossature bois, pré-taillée, à  poteaux de décharge - et construisit diverses annexes.



Sous la direction de René Garcia, l’équipe TA5 prévue pour la relève arriva à Port-Martin le 14 janvier 1952, tandis qu’une équipe réduite, sous la direction de Mario Marret (4 hommes au total), construisait une base secondaire à l’île des Pétrels (archipel de Pointe Géologie). 

 Incendie 1952 1947Dans la nuit du 23 au 24 janvier 1952, un incendie ravagea le bâtiment principal de la base de Port- Martin. Le bateau ravitailleur qui se trouvait encore dans les environs, put évacuer les hommes dont trois s’ajoutant aux 4 initialement prévus furent déposés à Pointe Géologie. Ils y rejoignirent l’équipe de Mario Marret. Au cours de cet hivernage les 7 hommes de cette équipe reconstituée effectuèrent un raid à P-M pour récupérer divers matériels - dont les 2 weasels - qui y étaient restés.


Sources :

Tabuteau Michel. La « Saga » antarctique et la Terre Adélie. II. — Expéditions françaises actuelles. In: L'information géographique, volume 15, n°3, 1951. pp. 104-109;

Plan de gestion pour la zone spécialement protégée de l’Antarctique n° 166