Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

20 févr. 2019

BSAM RHÔNE admission au service actif 18 février 2019

BSAM RHÔNE admission au service actif  18 février 2019


Deuxième unité d’une série de quatre bâtiments, le Rhône est récemment revenu de son premier déploiement de longue durée (DLD). Il a effectué une navigation circumpolaire de 19 000 nautiques, en empruntant notamment le passage du Nord-Est, de la mer de Norvège au détroit de Béring, en passant par les mers de Barents, de Kara, de Laptevn de Sibérie orientale et des Tcouktch. 


http://envelopmer.blogspot.com/2018/11/bsah-rhone-canada-halifax-shearwater.html



BSAM Rhône Photo Bernard Hily
Il a retrouvé son port base, Brest, après avoir transité par le canal de Panama.


Escale au Canada 

Le chef d’état-major de la marine a tenu à saluer ce déploiement en zone arctique. Il cite, à l’ordre de la force maritime, l’équipage A du BSAM Rhône, qui « s’est particulièrement distingué en empruntant, sans assistance et pour la première fois dans l’histoire de la marine nationale, le passage du Nord-Est […] et a fait preuve de disponibilité, de dévouement et d’une remarquable capacité d’adaptation face à des situations nouvelles et complexes ».



Brest Recouvrance le 18-2-2019

Armés de deux équipages de 17 marins chacun, les BSAM assurent des missions très diverses de soutien des forces, de sauvegarde des personnes et des biens et de soutien maritime. Cela comprend le remorquage de grandes unités de la marine, des missions de sauvetage de vies humaines et de protection de l’environnement, la lutte contre les pollutions maritimes ou des travaux d’ancrage. La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit 4 unités du type, dont les deux dernières, La Seine et La Garonne, seront admises au service actif au cours de l’année 2019.



Brest Recouvrance le 18-2-2019




sources :

19 févr. 2019

SPID CHILLY MAZARIN CEI Centre d'Echange International Etiquettes Jaune CP84

SPID CHILLY MAZARIN CEI Centre d'Echange International Etiquettes Jaune CP84

Si nous connaissons bien les étiquette Rouges de colliers de sacs CN35, 


BPM630 Bangui pour SPID ROISSY par vol AF775 15-01-2019

il est beaucoup plus rare de voir les étiquettes jaunes CP84 pour les colis

BPM630 Bangui pour SPID ROISSY par vol AF775 11-01-2019
AF775 AIR FRANCE 
Les horaires sont variables selon les périodes, mais jusqu’au 29 septembre 2015, le départ du vol AF775 est programmé à 10h30, avec une arrivée à Bangui à 16h le même jour, le départ de Bangui s’effectuant à 17h40 pour une arrivée à Yaoundé à 19h le même jour, d’où l’avion redécolle à 23h15, pour se poser finalement à Paris-Charles de Gaulle à 06h50 le lendemain.



L’article 66 du Code des douanes national autorise les agents de la Douane, dans le cadre de leur mission de lutte contre la fraude, à effectuer des contrôles sur les envois de fret express et postaux.
Les étiquettes jaunes sont les étiquettes de sacs colis.
Si nous prenons l'exemple de cette étiquette, nous pouvons lire les informations comme suit. le sac contenait deux colis pour un poids de 14,2 kilos. Le sac est envoyé par le BPM 630 à Bangui.  C'est le 1er envoi de l'année 2019 en date de départ du 11/01/2019. Il est envoyé au SPID ROISSY COLIS par le vol AIR FRANCE AF775 Il sera déchargé à Roissy Charles de Gaulle. Le timbre à date du SPID  Roissy Hub Armées est endente du 15-1-2019 

Ces colis sont soumis à la Douane 
Ils portent historiquement la mention Chilly mais ils sont ouverts au SPID ROISSY et transmis ensuite à chilly car le Centre des Douanes est toujours à Chilly.


Sauf litige le traitement est rapide. Ensuite Chilly libère dans le réseau Colissimo.

Trouvé à boîte : peaux de crocodiles ou d'alligators



Le TàD utilisé à l'arrivée est un TàD de centre de tri. Il est aux normes habituelles de La Poste France. Les TàD utilisées en agence ou par les vaguemestres sont des TàD destinées aux bureaux de dépôt et réalisés spécifiquement pour SPID pour localiser l'origine.



Trouvé à boîte : un python 

C'est le passage obligé pour tous les colis provenant ou partant de l'Union européenne. Avec ses 11000 m2, le centre d'échanges international de la Poste, situé à Chilly-Mazarin (Essonne), est un point névralgique pour la Poste qui y traite chaque jour quelque 13000 paquets. C'est aussi un lieu stratégique pour les douanes, qui y ont installé en septembre un bureau dédié, que les deux entreprises ont inauguré conjointement hier.








Dans cette ruche (on y compte plus de 100 postiers et 30 allers-retours quotidiens de camions), 5000 colis arrivent du monde entier, 8000 en repartent. Objectif pour la Poste : « Réétiqueter les paquets aux normes françaises afin d'offrir la traçabilité complète au client », détaille Alain Torillec, le chef d'établissement. Mais les colis doivent aussi passer par la case douane.


Environ 10% de paquets suspects








Le blocage en douane d’un colis peut recouvrir différents cas :

Des marchandises soumises à restrictions ou prohibitions qui peuvent être saisies par la douane si elles ne respectent pas la législation en vigueur.Consultez également les informations sur le rôle de la douane dans le circuit d’arrivée du colis.






Des marchandises nécessitant des documents d’accompagnement spécifiques qui seront bloquées jusqu’à la réception par le transporteur des documents demandés.

Consultez également les informations sur les cas particuliers des produits d'origine animale et des espèces de la faune et de la flore sauvages menacées d'extinction.


Trouvées à boîte : panthères

Des marchandises non déclarées qui peuvent être saisies par la douane, et entraîner une amende.

Consultez également les information sur comment déclarer ses achats à la douane.

Une facture ou une preuve de valeur manquante ou erronée.


Des marchandises pour lesquelles les taxes douanières n’ont pas été payées.Consultez également les informations sur la taxation relative aux achats en ligne.

« Bien souvent, les personnes, notamment celles qui commandent des produits par Internet, oublient qu'elles doivent s'acquitter des droits de douanes et de la TVA », explique Agnès Roussel, qui dirige le bureau des douanes au sein du centre de la Poste.




Chaque année, ces recouvrements atteignent les 63 Mds€ en France. Et c'est le postier qui présente la facture au destinataire du colis… Mais si les douanes tiennent à être présentes à l'intérieur même du hub postal, c'est qu'elles y traquent les produits interdits : contrefaçons, médicaments, drogues, produits alimentaires et même parfois armes à feu.

Trouvés à boîte : des hippocampes 

Avec l'expérience, les 9 douaniers présents savent cibler les colis suspects, environ 10% du flux global. Ceux-ci sont ensuite passés au scanner puis ouverts si besoin. « Parfois, l'odeur suffit, c'est ce qu'on appelle le flair du douanier! » plaisante Agnès Roussel en faisant une démonstration. Dans ce colis provenant de Chine, de gros pots de gâteaux contiennent du baume du tigre, un remède traditionnel asiatique qui sent très fort. Arrivent ensuite plusieurs paquets provenant des Etats-Unis : tous contiennent des anabolisants, interdits en France.





Plus surprenant, apparaissent à l'écran de longues formes vertes dans un carton provenant d'Afrique. Les douaniers ont l'œil : « Ah! Encore du poisson séché », analyse l'un d'entre eux. A l'ouverture, l'odeur ne laisse guère de doute. Des produits qui éclaircissent la peau, potentiellement dangereux, sont également présents. Rien que de très classique pour les agents, qui voient passer toutes sortes de choses : dans une salle attenante sont stockés des dizaines de cartons, résultat de cinq semaines de saisies. L'ensemble sera détruit aujourd'hui.




Sources :

Douanes Françaises :

B2M CHAMPLAIN Tournée des Eparses Mayotte Kaweni 2019 9 février

B2M CHAMPLAIN Tournée des Eparses Mayotte 



TàD V SPID 10999 en date du 9 février 2019  976-KAWENI-Mayotte 14-2-2019

Kawéni centre courrier photo JM Bergougniou
Bureau de poste Kawéni CC photo JM Bergougniou

De B2M (Bâtiment multi-missions) à l’origine, le Champlain est devenu BSAOM, Bâtiment de soutien et d’assistance Outre-mer, depuis le début de cette année. Pas de changement structurel, juste une nouvelle appellation déclinée par le DIM 2019. Vous l'avez sans doute noté en lisant l’article consacré à l’exercice Cutlass Express sur FAGERS la semaine dernière, dans lequel je vous parlais de la participation du P701 Le Malin qui succédait au BSAOM Le Champlain, acteur de Cutlass en 2018. BSAOM, au lieu de B2M pour le Champlain, ça n’était pas une erreur mais bien un changement d’appellation pour cette classe de bâtiment, intervenu au début de l’année 2019.

Ainsi, le Bâtiment multi-missions (B2M) Champlain devient désormais le Bâtiment de soutien et d’assistance Outre-mer (BSAOM) Champlain.

Copyright © Valérie Koch pour FAGERS


des joies d'une vieille épave  photo JM Bergougniou



Maki photo JM Bergougniou



Merci à J-F Baron pour ses envois

sources :

http://www.fagers.fr/2019/02/13/ne-mappelez-plus-jamais-b2m/

18 févr. 2019

André Lavergne TAAF Epreuve d'artiste Cacique antarctique

André Lavergne photo JM Bergougniou
André Lavergne TAAF Epreuve d'artiste 
Cacique antarctique

Lors du premier jour 
du timbre Dinan -Dinant, j'ai eu l'occasion de rencontrer André Lavergne, graveur du timbre. Nous avons évoqué les Terres Australes et son dernier timbre TAAF, le Cacique antarctique. L'occasion d'acquérir l'épreuve d'artiste de ce timbre.

André Lavergne, né le 6 octobre 1946 à Saint-Amans-des-Cots (Aveyron), est un graveur français qui a réalisé de nombreux timbres-poste pour La Poste française, ses filiales d'outre-mer et quelques pays francophones d'Afrique.



Epreuve d'artiste André Lavergne Cacique Antarctique

Né en Aveyron d'un père artisan, André Lavergne acquiert son premier emploi en passant le premier concours de dessin technique de réseaux téléphoniques et emménage à Paris pour travailler aux PTT. Il y est remarqué pour ses dessins artistiques et est muté au musée de La Poste pour lequel il réalise des illustrations pour les plans d'expositions, affiches et brochures.




À Paris, pendant ces années-là, il suit des cours du soir aux ateliers Beaux-Arts de la ville de Paris. Il y obtient un prix de dessin en 1977 et apprend la gravure sous la direction de Jean Delpech. Dans les archives du musée de La Poste, il étudie les poinçons de timbres et améliore sa technique de gravure. Lors du Salon des artistes français de 1978, il reçoit la médaille de bronze de gravure








En 1979, il est candidat à la réalisation de timbres pour le Bureau d'études des postes et télécommunications d'outre-mer (BEPTOM). Accepté après un essai de carte de vœu, ses premiers timbres sont émis en 1980 pour Djibouti. Grâce à Maurice Bruzeau, il dessine et grave son premier timbre de France dès 1981 : « Hommage aux martyrs de Châteaubriant ».

Dinan Côtes-d'Armor - Dinant Belgique 15 février 2019 graveur André Lavergne

Dinan Côtes-d'Armor - Dinant Belgique 15 février 2019 graveur André Lavergne 

Le beffroi Dinan photo JM Bergougniou
merci à l'ami Marcel






La Rance et le port  Dinan photo JM Bergougniou





En juin 1953, à l’initiative du député René Pleven, qui avait découvert l’existence d’un autre Dinant (avec un T) en Belgique, une délégation composée notamment d’Ernest Punelle, adjoint au maire, et plus tard premier président du Comité de jumelage et d’amitié Dinan-Dinant, fut reçue par le bourgmestre de l’époque, Léon Sasserath, et ses échevins, Auguste Peiffer et Joseph Abraham. Parallèlement, un comité se formait, sous la houlette du syndicat d’initiative de Dinant. Celui-ci était présidé par Albert Remy. 






Le beffroi Dinan photo JM Bergougniou

Stèle à Auguste Pavie Dinan photo JM Bergougniou


En septembre 1953, la première délégation dinantaise, composée des protagonistes cités ci-dessus et accompagnée de jeunes danseurs de la Compagnie des Copères, se rendait à son tour en terre bretonne, à l’occasion de la semaine commerciale et dans le but de finaliser ce jumelage. André Aubert était alors maire de Dinan.
Voilà comment le destin des deux villes, Dinan la Bretonne et Dinant la Wallonne, se trouva lié.
Désormais, tous les deux ans, Dinannais et Dinantais parcourent réciproquement les 670 km qui séparent ces deux cités présentant des similitudes architecturales, patrimoniales et historiques, pour vivre de grands moments d’amitié et de convivialité.
© La Poste


Auguste Pavie fit ses études à Guingamp, où un lycée porte son nom. À l'origine agent des télégraphes en Cochinchine, il devint explorateur, ethnologue, photographe des rives du fleuve Mékong ("mission Pavie" 1889-1890), il fut le premier vice-consul de France au Laos (1887), consul-général de France à Bangkok en 1892, puis commissaire général au Laos en 1893.


Le timbre à date Dinant - Dinan photo JM Bergougniou
le château Dinan photo JM Bergougniou


André Lavergne  Dinan photo JM Bergougniou



André Lavergne illustrateur et graveur de nombreux timbres, a dessiné les monuments emblématiques de chaque ville. Dinan la Bretonne domine fièrement la Rance et son petit port de plaisance. Dans cette ville au cachet médiéval on peut admirer la basilique Saint-Sauveur (12es), 

Basilique Saint-Sauveur Dinan photo JM Bergougniou

Seule église paroissiale comprise intra-muros avec l'église Saint-Malo, il s'agit également d'un lieu de dévotion mariale à Notre-Dame-des-Vertus, bas-relief du xve siècle autrefois conservé au Couvent des Cordeliers. Objet d'une vénération locale, cette représentation de l'Assomption de la Vierge a permis que l'édifice soit érigé en basilique mineure par le Pape Pie XII le 23 mai 1954
Dinant - Dinan photo JM Bergougniou


les maisons à pans de bois, son château et ses remparts. Quant à Dinant La Wallonne, elle est située sur les rives de la Meuse, au pied de falaises escarpées. En contrebas, se trouve la collégiale gothique Notre-Dame de Dinant. Au sommet de la falaise, on découvre la citadelle de Dinant. Édifiée en 1051, elle domine la cité. On y accède soit par 450 marches soit par un téléphérique figurant sur le timbre.


Maison sur  porche Dinan photo JM Bergougniou
Maison sur porche Dinan photo JM Bergougniou
L'église Saint-Malo  Dinan photo JM Bergougniou
Durant la deuxième moitié du xve siècle, plusieurs partis se disputent la couronne ducale, ce conflit est à l'origine de la guerre de Bretagne qui durera de 1465 à 1491. En 1488, l'armée française menace la Bretagne, le duc François II craignant la prise de Dinan ordonne la destruction de la première église Saint-Malo, afin d'éviter que l'armée française de Charles VIII ne l'utilise comme point d'appui pour attaquer la ville. Il donne son accord pour financer une nouvelle église à condition qu'elle soit reconstruite intra-muros. Fin juillet 1488, après la défaite bretonne de la bataille de Saint Aubin du Cormier, l'armée française commandée par Louis de la Trémoille entame le siège de Dinan, la ville capitule rapidement et en aout 1488 Jean II de Rohan, premier baron de Bretagne mais allié de la France, prend le contrôle de la ville. Il en restera le capitaine de 1488 à 1516
L'église Saint-Malo Dinan photo JM Bergougniou