Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

15 mai 2018

Télégramme de guerre Hôpital auxiliaire 101 Amiens la guerre dans tous ses états Femmes de France

Télégramme de guerre 
Amiens Hôpital auxiliaire 101

En 1914, une partie de la région subit l'invasion allemande. Les Allemands progressent jusqu'à Senlis, à une cinquantaine de kilomètres de Paris, et occupent quelques jours Amiens. 

Après la bataille de la Marne et la stabilisation du front, une partie de la Picardie subit, jusqu'au printemps 1917, l'occupation allemande. Cette zone occupée représente environ 16 % de la Somme (en particulier Péronne et sa région), 55 % de l'Aisne (où Laon et Saint-Quentin sont occupés), et 10 % de l'Oise (Noyon et ses environs). Le territoire occupé est coupé du reste de la France libre par un front qui représente une frontière étanche. La quasi impossibilité de correspondre interdit aux populations occupées de connaître le sort de leurs soldats partis en août 1914. 


ce télégramme est adressé à l'Union des Femmes de France
Fondée en juin 1881 à Paris suite à la scission de l'Association des dames françaises. Union des femmes de France avait pour objet : "la préparation et l'organisation des moyens de secours qui, dans toute localité, peuvent être mis à la disposition des blessés ou malades de l'armée française". Une de trois sociétés qui formaient la Croix-Rouge française avant 1940




Les Allemands traversent Amiens le 31 août 1914. Treize notables sont pris en otage, puis libérés. Une contribution de 160 000 francs est exigée, des marchandises sont réquisitionnées. La commande de 20 rouleaux de papier hygiénique provoque l’hilarité des habitants, une fois l’ennemi reparti.






ce télégramme part de Verdun le 23 septembre 1914 à destination d'Amiens


Amiens se peuple de combattants venus du monde entier et le front est à trente kilomètres. Un front dont soldats et officiers se soustraient aux tranchées dès qu’ils le peuvent.

Sur ce télégramme une griffe signale le retard de transmission du à une interruption des communications électriques  (Guerre)


Erreur sur la personne 

Ce deuxième télégramme est parti de Ourouer-les-Bourdelins dans le département du Cher. Adressé au Médecin chef de l'hôpital auxiliaire n° 101 d'Amiens, il interroge sur l'identité d'un malade atteint de la fièvre typhoïde.
Le malade est inconnu dans le village.


une note manuscrite indique qu'il s'agit d'une erreur


Télégramme du 7-12-1914 pour Amiens TàD Amiens du 8-12-1914




Aucun commentaire: