Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

23 mars 2013

TAAF Terre Adélie Concordia bande dessinée Emmanuel Lepage

Heureux qui comme Lepage 
a fait un beau voyage 


De Kerguelen a la terre Adelie


Emmanuel Lepage, invité par l'Institut polaire(IPEV) est parti deux mois de mission en Terre Adélie.

Après une première expédition dans les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) il est reparti avec son frère  François qui lui est photographe, pour la 63e mission en Terre Adélie de l'Institut polaire français (Ipev). 




«Il y a une très grande part d'excitation à l'idée de participer à une telle aventure, jubile Emmanuel Lepage. Grâce à la BD, je découvre des choses que je n'aurais jamais imaginé pouvoir vivre...»
Crédit photo : Musée Portuaire Dunkerque 



Je l'ai rencontré quelques temps avant son départ pour Hobart, en Tasmanie. Il appréhendait son embarquement sur l'Astrolabe, le navire ravitailleur, de la base Dumont-d'Urville, en Terre Adélie. 



Les souvenirs de son passage sur le Marion Dufresne sont encore présents.


Crédit photo : Musée Portuaire Dunkerque 


Les deux frères ont participé au raid ralliant Dumont-d'Urville à Concordia, base franco-italienne située à 1.200km à l'intérieur du continent, à 3.200m d'altitude. 

D'observateurs, le photographe et le dessinateur vont donc devenir acteurs de la mission. 


Crédit photo : Musée Portuaire Dunkerque 

«Le chef de l'expédition a accepté les deux novices que nous sommes. Quand j'ai su ça, j'ai marché au plafond et mon frère n'en a pas dormi de la nuit. Ça va être l'expérience la plus incroyable de ma vie. Même en le disant, j'ai du mal à y croire!». 


Pendant 15 jours, seuls au monde à bord de leurs tracteurs à chenille, les dix chauffeurs ont fait route vers un point perdu dans l'infini de la glace. Au rythme trépidant de 10km/h, ils ont admiré les paysages désertiques de cet été austral, où les températures peuvent descendre jusqu'à - 30º en janvier et février... les deux mois les plus chauds de l'année! 


«Être dans la démarche d'inventer des formes graphiques et narratives différentes est très excitant, sourit le dessinateur. Défricher, en improvisant, des choses que je ne connais pas me plaît beaucoup. La BD est en pleine mutation, l'état de crise permet cette liberté puisqu'on ne peut plus s'appuyer sur ce que l'on croyait éternel...» 

Oui, heureux qui, comme Lepage, a fait un beau voyage.






j'ai reçu deux plis de Terre Adélie en date du 11 février 2013.
Il porte le cachet du raid Concordia 2012-2013, le cachet de l'IPEV,  le cachet raid station Concordia, le cachet italien du XXVIIIe programme de recherche antarctique les cahets indiquant les positions de Dumont d'Urville et le cachet de Concordia.




Comme d'habitude je garnis mes enveloppes de cartes postales pour les rendre plus rigides... Elles représentaient la base de Martin de Viviès à Amsterdam TAAF. Elles sont revenues avec les cachets (différents) de la station Concordia et la signature d'Emmanuel.








Merci à toi Emmanuel et on attend la sortie de ton livre...


Sources : 
le télégramme de Brest
Musée Portuaire Dunkerque 

Aucun commentaire: