Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

25 juin 2011

Les Anciens de la Jeanne se retrouvent à Brest

Visite de l'Ecole navale

L'aventure a commencé pour certains dès jeudi avec la visite de la baie de Morlaix et d'Océanopolis, le grand aquarium des Moulins blancs.

et vendredi grande visite de l'Ecole navale



C’est par une ordonnance du 1er novembre 1830 que le roi Louis-Philippe créa l’Ecole navale. Cette ordonnance organisait la formation des officiers de marine dont le corps avait beaucoup évolué depuis 1373. De l’île de Malte où les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem avaient constitué, à partir de 1532, une véritable école internationale de la mer, au collège d’Angoulême créé en 1818, en passant par les compagnies de gardes de Toulon, Brest et Rochefort et les écoles impériales de 1810, la formation de ces officiers n’a jamais cessé d’évoluer pour s’adapter aux besoins de la marine.

Sous un soleil radieux, le car d'une soixantaine d'anciens des croiseur et porte-hélicoptères Jeanne d'Arc découvrent le site de l'Ecole Navale à Lanvéoc Poulmic


De grands anciens les attendent au pied de la salle du musée; ces statues de marbre, originellement au nombre de huit, auraient été destinées à un pont de Paris, mais trop lourdes, l'idée fut abandonnée. A la création de l'école navale, elles prennent pied face à la rade de Brest.



L'amiral Marc de Briançon accueille les visiteurs et après une rapide présentation du site, nous donne le programme de la journée



Un cadre d’exception

Grande école militaire et d’ingénieurs, l’Ecole navale a été créée en 1827. De l’antique vaisseau ancré en rade de Brest à l’école d’aujourd’hui, elle a toujours assuré la formation initiale des officiers de marine dans un constant souci d’excellence.


"L’Ecole navale et le groupe des écoles du Poulmic (EN/GEP) sont situés à Lanvéoc-Poulmic, sur la presqu’île de Crozon, au cœur d’une région touristique renommée.
L’EN/GEP est situé à 65 km de Brest (par voie routière) et à 60 km de Quimper. Le site, adopté au sortir de la seconde guerre mondiale offrait les avantages de la surface disponible, de la proximité d’une base aéronavale - la seconde guerre mondiale ayant montré la prépondérance des moyens aériens dans la guerre sur mer - et d’un plan d’eau abrité, idéal pour l’instruction maritime initiale.




L’établissement est rattaché à Brest du fait des liens avec de nombreux services de la Marine " outre-rade " et des relations privilégiées avec les établissements d’enseignement supérieur brestois.
Les six écoles d’ingénieurs brestoises, dont est l’Ecole navale collaborent dans les domaines de la recherche, de l’enseignement, du recrutement et des relations publiques.
En outre, les liaisons par voie maritime, beaucoup plus courtes que par voie routière permettent d’atteindre Brest en 15 à 40 minutes suivant les moyens nautiques employés.












L’Ecole navale est située sur un campus de 100 ha en presqu’île de Crozon, au coeur du Parc Naturel Régional d’Armorique. Entre Brest et Quimper, elle bénéficie d’un arrière-pays naturel propice aux activités militaires de terrain et aux sports nautiques.


Internes en 1ère année, les élèves logent en chambres de 6 : les postes*. Ils disposent de nombreux moyens pédagogiques, nautiques et sportifs : voiliers, accès internet à très haut débit en chambre, bibliothèques et centre de documentation, gymnase, piscine, golf, terrain d’équitation, laboratoire de langues multimédias.... Les deux principaux moyens d’enseignement du site sont l’Institut de Recherche de l’Ecole navale qui abrite l’un des trois tunnels d’hydrodynamique en France et le simulateur de navigation, parmi les plus performants au monde. Dix navires ont pour mission quasi exclusive, la formation à la navigation et à la manœuvre des élèves.

*Les chambres des élèves sont appelées "postes". A travers une large baie vitrée, ils dominent la rade de Brest. Ils sont conçus en duplex pour permettre une vie de groupe conviviale : les bureaux et le coin salon sont surplombés d’une mezzanine où dorment les élèves.






L’Ecole Navale est un établissement d’environ 1 500 personnes, élèves compris. Environ 320 militaires et 210 civils constituent les personnels d’encadrement et de gestion, d’enseignement et de soutien des écoles. Chacune de ces catégories comporte aussi bien des civils que des militaires. Les militaires de carrière et les fonctionnaires constituent la majorité de la population, cependant chacune comporte de nombreux contractuels.

Cette rubrique présente l’ensemble des postes ouverts au recrutement extérieur à la Marine Nationale. Ces postes sont donnés à titre informatif et ne sauraient remplacer les circuits et documents officiels.
Les dossiers d’Officier Sous Contrat (OSC) et Volontaire Officier Aspirant (VOA) sont traités par le Service Informations Carrières de la Marine (SICM). Pour consulter la liste des postes : http://www.devenirmarin.fr/
Les mutations relevant de la fonction publique sont traitées par la voie officielle des bureaux de gestion du personnel.
Les enseignants issus de l’enseignement secondaire sont mis en détachement auprès du Ministère de la Défense. Les postes vacants sont publiés au BOEN en décembre ou janvier.



L’Ecole navale doit former des officiers autonomes et responsables capables d’évoluer dans un monde en perpétuel changement.
L’évolution de la société, la diversité des missions confiées à la marine dans un contexte géopolitique en constante évolution et les changements survenus dans son organisation et ses moyens, ont conduit à une remise à plat de la formation initiale des officiers de marine afin de mieux les préparer à leur futur métier.
Débutée en 2002, la rénovation de la formation initiale des officiers de marine s’est traduite en 2003 par le passage de la durée en école de trois à quatre ans, rendue nécessaire par l’enseignement de nouveaux savoirs.
Sans modifier le volume de la formation scientifique et en adoptant la norme civile internationale pour l’exercice du quart à la mer STCW*95 comme base de la formation maritime, la formation humaine et militaire a été améliorée pour obtenir des jeunes officiers mieux aguerris, rompus aux pratiques du leadership et possédant une culture générale plus étendue.



Les élèves de l’Ecole navale suivent une formation scientifique généraliste et pluridisciplinaire dont les thématiques sont liées aux préoccupations d’une marine moderne. Cette formation permet aux élèves d’obtenir soit le diplôme d’ingénieur de l’Ecole navale pour ceux issus de classes préparatoires (CPGE), soit le diplôme national de master professionnel “Environnement maritime et opérations navales” pour ceux issus de concours spécifiques (étrangers et auditeurs – formation continue). Elle repose à la fois sur des aspects académiques (cours, conférences et travaux dirigés) et sur des aspects pratiques (projets internes et externes à l’Ecole, travaux pratiques). Les domaines enseignés aux élèves de l’Ecole concernent en particulier : la mécanique, le signal et l’acoustique sous-marine, l’informatique et l’énergétique.


Le programme de formation est articulé en 4 phases successives afin de faire progresser les élèves vers l’autonomie dans la gestion de projets scientifiques de haut niveau. Cette autonomie est vérifiée en particulier lors du projet de fin d’études scientifiques réalisé à l’extérieur de l’Ecole, en France ou à l’étranger, dans des laboratoires de recherche ou dans un cadre industriel.





Les deux bâtiments d’instruction à la manœuvre CHIMERE (Y 706) et FARFADET (Y 711) ont été construits en 1971 à BAYONNE.

Ces bâtiments, qui possèdent les caractéristiques manœuvrières des bâtiments de combat, servent à l’instruction à la manœuvre des élèves de l’Ecole navale et du groupe des écoles du Poulmic.

L’essentiel de leur activité se déroule sur le plan d’eau de l’Ecole navale.


Bâtiments d’instruction à la navigation


Les bâtiments d’instruction à la navigation GLYCINE (A 770) et EGLANTINE (A 771), respectivement entrés en service les 11 avril et 9 septembre 1992, furent construits en 1991 à Boulogne-sur-Mer.
Basés à Brest avec le groupe des bâtiments-écoles, ils dépendent comme ces derniers de l’Amiral commandant ALFAN (Force d’Action Navale) et ont vocation à remplir les mêmes missions.


Plus petits que les bâtiments-école, ils ne possèdent qu’une hélice à pas variable mais disposent d’une passerelle spacieuse parfaitement adaptée aux nécessités de l’instruction des officiers et officiers mariniers chefs du quart élèves du groupe des écoles du Poulmic et du centre d’instruction naval de Brest.
L’Eglantine est équipée d’un portique permettant la mise en œuvre d’appareils de mesure scientifiques lors de campagnes de recherches conduites par l’institut de recherche de l’Ecole navale.








En 1978, la Marine nationale a décidé de se doter de huit navires de même type, destinés à former le personnel chargé de la conduite nautique de ses bâtiments. Ils portent les noms de LEOPARD, GUEPARD, JAGUAR, LION, LYNX, PANTHERE et TIGRE, basés à Brest, ils forment le Groupe des bâtiments-écoles.

Le bâtiment-école a été conçu pour assurer la formation pratique à la manoeuvre et la navigation des différentes écoles d’officiers ou d’officiers mariniers du Groupe des écoles du Poulmic. Au cours de stages d’une à trois semaines à la mer, les élèves se familiarisent avec :

les fonctions d’officier chef du quart ;
les manoeuvres courantes ;
la vie embarquée et le travail en équipe.

L’originalité ces bâtiments réside dans la superposition de deux passerelles dont l’une est principalement dédiée à l’instruction. Une vaste salle de conférence et des logements parfaitement adaptés permettent d’accueillir 18 élèves et 4 instructeurs.







pour en savoir plus :



























Photos Jean-Michel Bergougniou

Aucun commentaire: