Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

29 juin 2018

L'ASTROLABE admission au service actif juin 2018 Marine nationale TAAF

L'ASTROLABE admission au service actif 25 juin 2018

L’admission au service actif marque, dans la vie d’un bâtiment, la fin d’une longue phase de vérifications. Après la phase de réalisation, pour laquelle l’ensemble des acteurs se met d’accord sur les modalités techniques, financières et calendaires, la DGA prononce la réception du bâtiment. Il est pris en charge par la marine. Débute alors une période de vérification des capacités militaires, en deux temps : le premier permet à la commission permanente des programmes et des essais (CPPE) de s’assurer que le bâtiment répond aux besoins militaires, tandis que le second consiste en une mise en condition de l’équipement (interaction avec des marines étrangères, résistance à des températures extrêmes…).
TàD Dumont D'Urville TAAF 16-11-2017

IMO 0797539 photo JM Bergougniou
Pour L’Astrolabe, la prise en charge par la marine avait eu lieu le 11 septembre 2017, à La Réunion. L’amiral Prazuck avait ensuite signé sa mise en service opérationnelle le 19 octobre 2017. Le 25 juin 2018, le chef d’état-major de la marine a admis ce patrouilleur polaire au service actif, validant ainsi l’acquisition d’une compétence nouvelle pour la marine, la navigation dans les glaces.
L’Astrolabe a effectué, au cours de ces derniers mois, sa première mission de soutien à la logistique antarctique (MSLA), mission de transport de fret et de passagers entre l’Australie et la base scientifique française en Terre Adélie. Il est en effet le résultat d’un partenariat entre d’une part, la collectivité des TAAF et l’Institut polaire français Paul-Emile Victor et, d’autre part, la marine nationale. De retour à La Réunion, il effectuera également des missions de souveraineté dans le sud de l’océan Indien. Il s'apprête à débuter sa
 patrouille dans les ZEE des Terres Australes Françaises (Amsterdam, Crozet, Kerguelen...).

L'Astrolabe la machine photo JM Bergougniou

Mer et Marine 

L'admission au service actif du patrouilleur polaire L'Astrolabe a été officiellement prononcée par le chef d'état-major de la Marine nationale le 25 juin. Cela, alors que le bâtiment était déjà parti pour sa première mission vers les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

Avant de quitter La Réunion, L’Astrolabe a bénéficié d’un arrêt technique au cours duquel il a été militarisé. Son équipage d’une vingtaine de marins a par ailleurs été renforcé d’une dizaine de militaires afin de déployer des équipes de visite et d’intervention sur des navires contrôlés ou arraisonnés.

L'Astrolabe Cabine photo JM Bergougniou
Dans le cadre des missions TAAF, L’Astrolabe est chargé de la surveillance et de la lutte contre la pêche illicite dans les zones économiques exclusives de Saint-Paul et Amsterdam, Crozet et Kerguelen. Il remplace dans ce rôle l’ancien patrouilleur Albatros, désarmé en 2016.

L'ASTROLABE oblitération mécanique HOBART Australie 12 mars 2018
L'Astrolabe TàD Dumont d'Urville TAAF 26-2-2018 Signature de Mme Cécile Pozzo di Borgo Préfet des TAAF et de Monsieur Pascal Piriou 

Pascal Piriou Concarneau photo JM Bergougniou

En dehors de ses activités au profit de la Marine nationale, qui l'occuperont 245 jours par an, L’Astrolabe, armé par la Marine nationale mais appartenant à l’administration des TAAF, est employé au moment de l’été austral (120 jours d’octobre à mars) pour le ravitaillement des bases scientifiques Dumont d’Urville et Concordia, en Antarctique. Cela, pour le compte de l’Institut polaire Paul-Emile Victor (IPEV).


L'Astrolabe TàD Dumont d'Urville TAAF 26-2-2018 Signature de Mme Cécile Pozzo di Borgo Préfet des TAAF et de Monsieur Pascal Piriou 
L'Astrolabe quitte Concarneau photo JM Bergougniou
C’est avec cette mission de soutien à la logistique antarctique (MSLA) que le bâtiment, livré en 2017 par le chantier Piriou de Concarneau, a débuté sa carrière. Il sera de retour cet automne en Tasmanie où, après un nouvel arrêt technique, il reprendra ses allers-retours entre Hobart et Dumont d’Urville. Cinq rotations, d'une durée de 21 à 30 jours chacune, sont prévues pour la campagne 2018/2019, entre début novembre et fin février.

Sources :




Aucun commentaire: