Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

28 juin 2018

Aviso Escorteur Victor Schoelcher Panthéon aviso Escorteur

Aviso Escorteur Victor Schoelcher 


A la veille de l'entrée au Panthéon de Madame Simone Veil, il me plait d'évoquer Victor Schoelcher qui l'a précédé en ces lieux.


Le 20 mai 1949, sur une initiative du sénateur Gaston Monnerville, métis originaire de Guyane, la République française transfère au Panthéon les cendres de Victor Schoelcher, en reconnaissance de son action en faveur des esclaves, ainsi que du Guyanais de race noire Félix Éboué, gouverneur du Tchad rallié à la France libre de De Gaulle.
Le 21 mai 1981, le septennat de François Mitterrand s'ouvre par une cérémonie au Panthéon, durant laquelle le nouveau président rend hommage à Jean Jaurès, Jean Moulin et Victor Schœlcher, en déposant des roses rouges

Jean Moulin, Jean Jaurès et Victor Schoelcher 


L'aviso-escorteur Victor Schoelcher a été mis à flot le 11 octobre 1958 à l'arsenal de Lorient. Admis au service actif le 15 octobre 1962, il est affecté à l'Ecole d'application des enseignes de vaisseau, comme conserve de la Jeanne d'Arc pendant onze campagnes d'application, au cours desquelles il montrera le pavillon français dans toutes les parties du monde, et effectuera des escales dans plus de 70 villes aux noms prestigieux.




Après un bref passage au Centre d'expérimentation du Pacifique (1973), il sert au sein des Forces maritimes de l'océan Indien de 1973 à 1988 et participe notamment à l'évacuation de la base de Diego Suarez, après l'indépendance de Madagascar.





Il effectuera par la suite de nombreuses missions d'assistance au cours des années 80 : Seychelles ravagées par le cyclone Andry (décembre 1983), sauvetage de boat people en mer de Chine (avril 1984), Bangladesh (mai 1984)...


Lors de la guerre Iran-Irak en 1987, il assure la protection de la navigation commerciale après l'attaque du Ville d'Anvers. Il mène 3 missions particulièrement dangereuses. Navigant entre les mines, il est survolé par les missiles irakiens, en cherchant à éviter les boghammars et autres frégates iraniennes.


Après trente années de carrière, il a été vendu en 1988 à la marine uruguayenne qui le rebaptise General Artiga. Le General Artiga a été désarmé 27 avril 2005. Le 8 avril 2008, l'aviso-escorteur Uruguay (ex français Commandant Bourdais) a été désarmé par la Marine uruguayenne. Des 3 avisos-escorteurs transférés par la France en 1990-91, il ne subsistait plus, en 2008, que le Montevideo (ex Amiral Charner), le General Artiga (ex Victor Schoelcher) ayant été désarmé en 2005.






Il patrouille en mer d'Oman et dans le Golfe où il rassure par sa présence vigilante les pétroliers aux couleurs nationales. Il effectue des missions d'assistance humanitaire aux Seychelles ravagées par le cyclone Andry (décembre 1983) et au Bangladesh (mai 1985). 

Aviso Escorteur Victor Schoelcher à Kerguelen 2-12-1978
Il effectue une mission en mer de Chine où il assiste 244 boat people (mai 1985). Il revient avec beaucoup d'émotion à Antsiranana (Diego Suarez) où il est le premier bâtiment de la Marine nationale à faire escale depuis l'indépendance. Enfin, sur le chemin de (ultime retour en métropole, l'aviso-escorteur Victor Schoelcher fait une visite d'adieu à la ville de Schoelcher (en Martinique), marraine du bâtiment



Source 

Net Marine 

https://www.herodote.net/Aux_grands_hommes_la_patrie_reconnaissante-article-14.php



Aucun commentaire: