Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

3 avr. 2018

Patrick Jusseaume TRAMP Liberty ship 13ème édition du Festival de Gruissan du 20 au 22 avril 2018 et un hommage à Patrick Jusseaume

GRUISSAN Patrick Jusseaume TRAMP

13ème édition du Festival de Gruissan du 20 au 22 avril 2018 et un hommage à Patrick Jusseaume





C’est une édition qui, cette année, fera une place particulière à l’émotion. Le 13e festival de Gruissan dans l’Aude, qui a lieu du 20 au 22 avril 2018, va rendre en effet un bel hommage sous forme d’une exposition à Patrick Jusseaume qui nous a quitté en octobre dernier.



Patrick Jusseaume était un grand et talentueux dessinateur. Ce ne sont pas des mots de convenance mais mérités. Idem pour son sens inné de l’amitié, homme chaleureux mais discret, fidèle et prévenant, attentif aux autres, à l’écoute. Patrick était aussi un homme de passion. Celle du dessin, de la mer, des pays lointains pour ce natif d’Abidjan en Côte d’Ivoire, ces côtes africaines où Calec, le héros de Tramp aimera bourlinguer sur son liberty ship. Patrick a été enseignant pendant plusieurs années, diplômé de l’école des beaux-arts de Rouen. Mais la BD va vite le séduire et il débutera en 1985 dans le magazine ‘Vécu‘, édité par Glénat. 


Ce sera ensuite sa première série avec Daniel Bardet, Chronique de la maison Le Quéant, une épopée entre la France et l’Afrique au milieu du XIXe siècle. Six albums paraitront chez Glénat, à partir de 1986. Mais le vrai tournant c’est en 1991, avec Jean-Charles Kraehn au scénario et les débuts de Tramp, histoire d’hommes et de mer. Le premier album, intitulé « Le Piège » (Dargaud), paraît en 93 et le dernier, le onzième, peu de temps avant son départ pour des horizons lointains en 2017.





Le succès ne se démentira jamais pour ce Tramp qui ira aussi faire un tour en Indochine dans les années 50. Il se rendra d’ailleurs en 2003 au Vietnam avec Kraehn et le scénariste Serge Le Tendre pour Mission Vietnam (Glénat), un carnet de voyage réalisé pour une association humanitaire. Voila en quelques phrases le résumé d’une carrière bien trop courte car Patrick avait plein d’idées, de projets et jusqu’aux derniers jours il a dessiné.


Nous avions un projet ensemble, Non retour, qu’il m’avait poussé à écrire car il pensait que c’était une bonne histoire. Il s’est arrêté à la page 24. Dire qu’aujourd’hui Patrick me manque, manque profondément à Évelyne son épouse, à Audrey sa fille, à ses amis, est d’une rare banalité. Nos balades sur l’Aubrac, nos discussions ou nos silences, ce sont autant de souvenirs précieux et irremplaçables. Que le Festival de Gruissan expose un bel échantillonnage de ses travaux pendant trois jours est une belle idée des organisateurs. On va retrouver Patrick, son trait, ses couleurs, sa spontanéité et sa maîtrise parfaite du découpage. A ne pas manquer sous aucun prétexte.
J-L. TRUC



Et en prime quelques esquisses inédites. Ces recherches pour des illustrations de la revue Cols bleus, ou pour le livre réalisé avec Adelson (Aventures sur l'Aber Editions Gibus) ou évidemment pour TRAMP.

















































Aucun commentaire: