Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

28 avr. 2018

le voyage du pape Jean-Paul 2 en République dominicaine et le phare de Colomb Santo Domingo ou les dangers de la navigation

Faro a Colon Santo Domingo

le voyage du pape Jean-Paul 2 en République dominicaine inauguration du phare 




Un article déjà ancien conseille d'éviter la navigation en République Dominicaine : les cartes officielles de navigation indiquent des profondeurs qui ne sont pas conformes à la réalité; les phares sont éteints la plupart du temps; Les feux auxiliaires sont également éteints; Il n'y a pas de bouées qui indiquent les bas-fonds et il n'y a pas de corps-morts pour faciliter l'ancrage...

http://hoy.com.do/faros-boyas-y-muertos-en-la-rd-2/





Mais que vient faire Jean-Paul 2 dans la Marcophilie navale allez-vous me dire?

Grand voyageur certes mais pas marin.

La venue de Jean-Paul II en République dominicaine est liée au cinq cents ans de la découverte des Amériques par Christophe Colomb en 1492 et par l'inauguration du phare de Colomb.


faro a Colon photo JM Bergougniou



faro a Colon photo JM Bergougniou





L'idée d'ériger un monument à Christophe Colomb est ancienne, déjà en 1852 on en parlait, puis en 1914 des journalistes suggérèrent aux Américains d'ériger un monument à Christophe Colomb. Un phare pourrait être construit dans la première ville du nouveau-monde.



Le concept sera universellement accepté en 1923 lors de la 5e Conférence internationale au Chili, où il fut décrété que ce monument devait être construit en coopération par tous les gouvernements et les peuples du continent américain.




faro a Colon la papamobile photo JM Bergougniou


L'Écossais Joseph Lea Gleave remporte le concours architectural parmi les 455 participants venus de 48 pays. La cérémonie d'attribution eut lieu au Brésil en 1931, et le jury comprenait des architectes de renom tel que Horacio Acosta y Lara(Uruguay), Eliel Saarinen (Finlande), et Frank Lloyd Wright (États-Unis).







faro a Colon photo JM Bergougniou







Mais le projet prend encore du retard par manque de financement. En effet, en 1950, seuls huit pays avaient apporté leur contribution qui totalisait moins de 15 000 $ américains, et pourtant les travaux de fondation avaient commencé puisqu'elles furent inaugurées en 1948.


faro a Colon photo JM Bergougniou





faro a Colon photo JM Bergougniou


L'instabilité croissante en République dominicaine et la situation politique rendit impossible la poursuite des travaux de construction avant 1986.
C'est sous le gouvernement de Joaquin Balaguer que les travaux reprirent sous la supervision de l'architecte dominicain Teófilo Carbonell. Ceux-ci prirent fin à temps pour la célébration du 500e anniversaire de la découverte des Amériques par le célèbre navigateur.







Le Phare de Colomb (espagnol : Faro a Colón) est donc un monument construit en hommage à Christophe Colomb, situé à Santo Domingo Este, dans la banlieue est de Saint-Domingue, capitale de République dominicaine. 

C'est aussi un mausolée qui abrite les restes du célèbre navigateur. L'Espagne conteste ce fait disant que le navigateur est enterré dans la cathédrale de Séville.

Les villes de Séville et Saint-Domingue soutiennent depuis des années détenir les restes de l'explorateur européen. La question semble ne pas être  définitivement tranchée.



Des spécialistes espagnols ont exhumé, en présence de deux descendants de Christophe Colomb, les restes enterrés dans la cathédrale de Séville.Les chercheurs après avoir soulevé une draperie qui couvrait le tombeau de l'explorateur et cachait une porte en forme d'écu ont trouvé un coffret portant l'inscription : « Voici les os de Christophe Colomb, premier amiral du Nouveau Monde ».
Ces  mêmes spécialistes ont extrait les restes de son fils, Hernando Colomb, qui reposaient à l'arrière du choeur de la cathédrale depuis quatre siècles.


la papamobile faro a Colon photo JM Bergougniou

Christophe Colomb, né en 1451 à Gênes, est mort à Valladolid (centre-nord de l'Espagne) en 1506 et ses restes, comme ceux de son fils, ont été transférés à Saint-Domingue en 1544.
Cependant, en 1795, les Espagnols ont évacué la République dominicaine et emporté les dépouilles présumées de Colomb à Cuba, d'où elles ont été rapatriées en Espagne en 1898, après la guerre hispano-américaine.

En 2006, des analyses ADN confirment que le corps de Séville est au moins apparenté à Colomb

Le Faro a Colon est un édifice en forme de croix chrétienne gigantesque dont l'architecture est assez surprenante et qui ne plait pas à tout le monde du fait de sa structure de béton





Ses dimensions sont controversées...il ferait plus de 200 mètres de long pour environ 60 mètres de large et 31 de haut pour 10 étages.

Son faisceau était visible jusqu'à Porto Rico à 200 kilomètres de Santo Domingo



Le 11 octobre 1992, le pape Jean-Paul II, qui effectue un voyage de cinq jours à Saint-Domingue, célèbre, cinq siècles après le débarquement de Christophe Colomb, le cinquième centenaire de l'évangélisation de l'Amérique latine. Il rend hommage à l'« épopée missionnaire », tout en affirmant que « non seulement dans le passé il y a eu beaucoup de torts à l'encontre de ces pauvres Indiens, mais [que] cela continue encore aujourd'hui ».

le 12 octobre il inaugure le Faro a Colon


Sources :

Le Monde Diplomatique

Vatican

Radio Canada

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/104180/colomb-adn

https://w2.vatican.va/content/john-paul-ii/es/speeches/1992/october/documents/hf_jp-ii_spe_19921012_faro-colon.html

Aucun commentaire: