Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

8 nov. 2017

Il dit "Groupir"... Journée du timbre 1942 sous l'oeil sévère de Monsieur de La Pérouse Secours National 1942 7e compagnie

Journée du Timbre 1942

"Restons Groupés"

L'idée de la journée du Timbre remonte aux années 1930. EN 1935 le Fédération Internationale de philatélie propose la création d'une journée par pays. La première journée se déroule en 1938.

La guerre venue, c'est en 1942 que la Société des Fédérations Philatéliques Françaises reprend le projet avec la création d'une carte :


"Restons groupés"




Vision prémonitoire? ce restons groupés de 1942 fera le succès du film "On a retrouvé la 7e compagnie".

"Groupir"  l   e mot est entré "dans l'histoire" ... du cinéma! du verbe allemand gruppieren (grouper, rassembler)

 « Qu'est ce qu'il dit? Il dit "groupir" il veut qu'on reste groupés. Ah d'accord! Ah ben tu vois je connais déjà un mot! Ja Ja groupir! Moi comprir ! ».

Goethe peut dormir en paix la langue allemande est sauvée.

https://www.youtube.com/watch?v=fys-XGAG_EY

Mais à part cela, les Postes Françaises on édité un beau timbre sur LA PEROUSE en 1941 pour célébrer le centenaire de sa naissance à deux lieues d'Albi en 1741 au château du Gô.


vente générale le 23 mars 1942


Ce timbre avec surtaxe est vendu au profit du Secours National. (2f50 + 7f50)

Le Secours National

Au début de la Seconde Guerre mondiale, l’institution est réactivée par un décret du 19 octobre 1939.

Par un décret du 20 mai 1940, une ouverture de crédit de 50 millions de francs est allouée au Secours national. Un autre décret, en date du 23 juillet 1940, attribue à l’organisme le produit de la liquidation des biens des Français déchus de leur nationalité. Le décret du 4 octobre 1940, lendemain de la promulgation du premier statut des Juifs, place le Secours national sous la haute autorité du maréchal Pétain.
L’organisme d assistance et d'entraide, aussi instrument de propagande, prend une importance croissante au fil des années, ayant le monopole des appels publics à la générosité, et bénéficiant de subventions de l’État et des collectivités locales et du produit de la loterie nationale.

Aucun commentaire: