Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

15 nov. 2017

Des nouvelles de L'ASTROLABE

Des nouvelles de L'ASTROLABE


L'Astrolabe est arrivé le vendredi 27 octobre à Hobart, en Tasmanie. Il est reparti pour pour la station française Dumont d’Urville en Terre Adélie le 3 novembre  
http://terreadelie-antarctique.blogspot.fr

A l'occasion d'un échange de courriel hier, Jean Aufauvre m'a fait saliver et un peu m'inquiéter. Il avait reçu des plis de L'Astrolabe en provenance d'Hobart Tasmanie en timbres australiens et en timbres français. Moi, rien!




Cet après-midi au courrier enfin du courrier... le premier jour du timbre L'Astrolabe (TAAF)  dessiné par Claude Jumelet et TàD réalisé par Daniel Astoul à partir du dessin de la tape de bouche du bateau.





Armé en permanence par la marine, le navire effectue deux types de missions :

  • Des missions de soutien à la logistique Antarctique : transport de fret et de passagers entre l’Australie (Hobart, Tasmanie) et la base Dumont d’Urville, en Terre Adélie, pendant 120 jours (été austral) au profit de l’IPEV et des TAAF. Dans le cadre de la coopération scientifique internationale entre la France et l’Australie, des missions de ravitaillement sont également susceptibles d’être effectuées, sur demande de l’IPEV, au profit de l’Australian Antarctic Division (AAD).
  • Des missions Défense : missions de souveraineté dans le sud de l’Océan indien à partir de la Réunion, le reste de l’année, en remplacement du patrouilleur austral l’Albatros.


Et puis deux cartes postales représentant le Patrouilleur Polaire quittant le port de Concarneau et portant des timbres australiens.


L'oblitération est peu visible... car pas sur les timbres mais inversée sur le bas de la carte sur le rouge de la coque 



La seconde plus visible épargne le gracieux visage de sa majesté et du Prince consort 




L’Astrolabe effectue quatre à cinq voyages par an entre novembre et février pour ravitailler les bases de Dumont d’Urville et Concordia, le matériel pour cette dernière station étant acheminé, depuis Cap Prudhomme, par convois terrestres. Pouvant emporter près d’une quarantaine de passagers à chaque voyage, ce navire joue un rôle essentiel également dans l’acheminement des personnels scientifiques et techniques sur ces stations.

L’Astrolabe est également utilisé pour des campagnes scientifiques hauturières (valorisation du transit Hobart – DDU : programmes MINERVE, SURVOSTRAL…) ou de courtes campagnes côtières, lorsque les conditions de glace de mer le permettent.





Merci à Daniel pour le premier jour et le tamponnage.

Aucun commentaire: