Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

14 août 2016

aéronautique navale aéronef ANAMAN Rochefort Musée Dewoitine 520 STAMPE SV4 M.S.733 51S 1FC 2AC

Aéronautique navale Dewoitine 520 STAMPE SV4 M.S.733 

DEWOITINE D.520

Le Dewoitine D.520 est un avion de chasse français de la Seconde Guerre mondiale, réputé de nos jours comme le meilleur que la France ait pu aligner contre l'Allemagne lors de la bataille de France.



L'escadrille de chasse no 1, de l'aéronavale, en reçut quelques-uns. Lors de l'Opération Torch, les Dewoitine de l'Aéronavale de la base aéronavale de Port-Lyautey se mesurèrent aux avions de l'US Navy.

Le Dewoitine D.520 est cependant crédité de 147 victoires (108 confirmées et 39 probables) en combat aérien contre la Luftwaffe et la Regia Aeronautica, pour 54 avions (D.520) perdus[réf. nécessaire].

En 1941, les Dewoitine de l'Armée de l'Air (G.C III/6, II/ et de l'Aéronavale (Escadrille 1.A.C) participèrent à la Campagne de Syrie.


Le 8 novembre 1942, les Dewoitine du G.C III/3 de l'Armée de l'Air et de la Flottille 1.F de l'Aéronavale combattirent lors du débarquement anglo-américain en Afrique du Nord (« Opération Torch »). Le G.C. III/3, basé à Tafraoui, abattit 9 avions américains pour la perte de 7 des siens.


STAMPE SV4


Le Stampe SV-4 est un biplan conçu pour l'entraînement au pilotage qui fut plus tard utilisé pour la voltige aérienne. Les lettres « SV » de son nom viennent des ingénieurs belges Stampe et Vertongen, concepteurs de cet avion.

Ce très célèbre appareil d’école et d’acrobatie est issu du souhait de Jean Stampe (ingénieur belge) de construire un biplan d'entraînement comportant un accès aisé vers le siège avant, le cahier des charges du S-IV s'inspirant énormément du De Havilland DH-82.

Le S-IV réalisa son premier vol le 17 mai 1933 piloté par Jean Stampe. Les 6 premiers S-IV furent utilisés au sein de l'école de pilotage Stampe et Vertongen. La production cessa en 1935 puis reprit en 1937 afin de construire deux nouvelles machines possédant des ailerons et une queue modifiée quand Eisa Leysen commanda un appareil de voltige léger supérieur au De Havilland « Tiger Moth » et au Bùcker « Jungmann », le SV-4 était né.


M.S. 733 ALCYON

Le Morane-Saulnier MS.733 Alcyon est un avion d'entraînement français militaire (l'École de l'air de Salon de Provence), comme civil (SFA de Saint-Yan, Air France l'ont utilisé pour la formation ou le perfectionnement des pilotes de ligne).

Mais il a aussi été un avion militaire utilisé en Algérie comme avion anti-guérilla. Il était alors armé de mitrailleuses, de paniers lance-roquettes et de bombes anti-personnelles.

Le premier MS.733 prit son envol le 16 avril 1951.


L'armée de l'air en commanda 200 dont 40 pour l'Aéronavale (la première escadrille qui perçut des Morane 733 fut la 51S).



Quarante Morane 733 pour l'Aéronautique navale (1957-1975)

  • Escadrilles 3.S (1961-1967) 
  • Escadrille 10.S (1963-1973) 
  • Escadrille 11.S (1962-1964) 
  • La première : l'escadrille 51.S (1957-1961) 
  • Section Liaison du Maroc (SLM) (1961) 
  • Section des Vols Sportifs (SVS) (1967-1974) 


Sources :


http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-stampe-et-vertongen-sv-4-79551434.html

http://www.ffaa.net/aircraft/alcyon/alcyon_fr.htm

Aucun commentaire: