Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

29 oct. 2015

BPC Mistral en Corymbe 131

BPC Mistral en Corymbe 131


SPID Roissy 26-10-15


"Si le golfe de Guinée est avant tout le problème des pays africains, il correspond pour nous à une zone d’intérêt justifiant une mission de protection et de prévention importante. Je rappelle que la mission Corymbe, au début, servait prioritairement à pouvoir évacuer le cas échéant les 75 000 ressortissants français répartis dans la région.
Nous avons mis en place depuis trois ans l’opération NEMO, qui est complémentaire de Corymbe et nous permet d’appuyer le développement des marines africaines. C’était plus compliqué avant le sommet de Yaoundé, car il n’y avait pas de véritable volonté politique de s’occuper de ce qui se déroulait dans cette zone.


Ce sommet a été un tournant dans la mesure où il a permis aux autorités politiques africaines de prendre conscience de l’importance de ce qui se passait en mer et des impacts que cela pouvait avoir sur leurs côtes, qu’il s’agisse des problèmes de pollution, de pêche illégale, de piraterie ou de trafics en tous genres. L’opération NEMO a pour but de demander à chaque marine ce dont elle a besoin en termes de coopération et de profiter du bâtiment de la mission Corymbe pour travailler avec les pays riverains et mettre en place des formations ou des soutiens adaptés à chaque demande.
Aujourd’hui, le commandant en chef pour l’Atlantique a pour mission de coordonner cette action. Avant chaque départ d’un bâtiment dans le cadre de la mission Corymbe, il prend contact avec l’ensemble des chefs d’état-major des marines africaines, qui lui indiquent leurs besoins. Nous essayons aussi de faciliter leurs échanges entre eux."
 
Bernard Rogel, chef d’état-major de la marine, sur l’action de l’État en mer 27 janvier 2015






SPID Roissy 26-10-15


Le 7 octobre 2015 au matin, le BPC Mistral a quitté Toulon et mis le cap sur Gibraltar pour conduire la 131ème opération Corymbe au large des côtes d’Afrique de l’Ouest. Il succèdera à la frégate de surveillance Germinal, actuellement déployée dans le golfe de Guinée. Pour cette mission, l’équipage du Mistral a été renforcé par un détachement amphibie et un détachement hélicoptère de l’escadrille 22S. Au total, ce sont plus de 260 marins qui partent pour plusieurs mois en direction des côtes d’Afrique de l’ouest.

Le BPC Mistral complètera le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et pourra également apporter son soutien à d’autres opérations d’aide aux populations, de sécurisation ou d’évacuation de ressortissants. Il coopérera avec les marines alliées présentes sur le théâtre.


Le navire se dirige actuellement vers Dakar, où il accostera dans une dizaine de jours pour ravitailler.

La mission Corymbe est une mission de présence quasi-permanente depuis 1990 des forces armées françaises dans le golfe de Guinée. Elle vise deux objectifs majeurs: participer à la protection des intérêts français dans la zone et participer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant les marines riveraines à renforcer leurs capacités d’action dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime.


sources :


http://www.senat.fr/notice-rapport/2014/r14-410-notice.html

Aucun commentaire: