Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

15 juin 2015

Sécurité en mer. Exercice d'hélitreuillage pour les sauveteurs SNSM

SNSM Sécurité en mer. Exercice d'hélitreuillage pour les sauveteurs 



L’exercice s’est déroulé loin au large de Cézembre, permettant à la Société nationale de sauvetage en mer de valider l’expérience de ses équipages. La vedette Pourquoi pas et un pneumatique rapide avaient rendez-vous avec un hélicoptère Marine Nationale de Cherbourg qui met une demi-heure pour venir en évitant les zones orageuses.


vidéo :


Lorsqu’il se cale près du Pourquoi pas, le vacarme est impressionnant, la mer se mettant à bouillonner sous son souffle gigantesque. Des nuages d’eau pulvérisée fouettent les hommes, et entoureront la vedette durant toute la manœuvre.
L’exercice s’est déroulé loin au large de Cézembre, permettant à la Société nationale de sauvetage en mer de valider l’expérience de ses équipages. La vedette Pourquoi pas et un pneumatique rapide avaient rendez-vous avec un hélicoptère Marine Nationale de Cherbourg qui met une demi-heure pour venir en évitant les zones orageuses.




Lorsqu’il se cale près du Pourquoi pas, le vacarme est impressionnant, la mer se mettant à bouillonner sous son souffle gigantesque. Des nuages d’eau pulvérisée fouettent les hommes, et entoureront la vedette durant toute la manœuvre.


photo Gérard LEBAILLY.


Vol stationnaire.
Une manoeuvre éxecutée en quelques secondes | Gérard LEBAILLY.

Précision: c’est le mot. Le pilote maintien son hélico en vol stationnaire avant de se positionner sur l’arrière de la vedette, pour faire descendre un plongeur. L’affaire de quelques secondes. Salutations rapides à bord. Puis il brife les deux hommes de la SNSM.Benjamin Le Corre est officier électronicien sur la Britrtanny ferries, et Thierry Giromani, plongeur. Ce sera leur premier hélitreuillage.


photo Gérard LEBAILLY.


Brièvement, ils enfilent leur harnachement, léger, reçoivent les consignes, et mettent un casque. À peine accroché, chacun est happé, bras repliés, jambes tendues, tournoyant légèrement devant la porte béante de l’hélico avant de s’y présenter assis.

Ensuite, c'est l'opération inverse, chacun rejoignant toujours par les airs son moyen de déplacement. Une opération parfaitement maîtrisée, indispensable avant le début de la saison estivale. La SNSM est parée, et l'équipage de la Marine Nationale, d'une précision impressionnante.
Gérard LEBAILLY.




 SNSM don

Aucun commentaire: