Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

8 avr. 2015

LORIENT Hôtel Gabriel

LORIENT  Hôtel Gabriel
Exposition philatélique




En route pour Concarneau, je me suis arrêté à Lorient voir l'exposition philatélique présentée à l'Hôtel Gabriel.

photo (c) JM Bergougniou




L'hôtel Gabriel est un ensemble de bâtiments du18e siècle situé dans l'enclos du port de Lorient. Ils sont l'œuvre de Jacques Gabriel, dans le cadre d'une commande passée par la compagnie des Indes pour la construction d'un siège des ventes de ses marchandises.
photo (c) JM Bergougniou

Les deux pavillons sont construits selon un plan symétrique et dans un style classique. Ils sont situés de part et d'autre d'une cour d'honneur, bordés au sud par un jardin à la française de deux hectares, et au nord par une place d'armes. Ils sont détruits lors de la Seconde Guerre mondiale mais reconstruits à l'identique entre 1956 et 1959.



En 1732, la Compagnie des Indes décide de transférer de Nantes à Lorient le siège de toutes ses ventes, ce qui oblige à construire de nouvelles installations pour y accueillir les acheteurs

Un premier projet de magasin est dessiné dès mars 1732, et d'autres suivent lors des mois suivant, mais ceux-ci s'avèrent trop ambitieux pour les finances de la compagnie à l'époque. En mai, un projet plus sobre et situé en bordure du Scorff est sélectionné, et Gabriel vient à Lorient en juillet pour y signer les adjudications et y repérer les points d'eau potable pour de futurs bâtiments



Détail du canon capturé pendant la guerre des Pâtisseries.  photo (c) JM Bergougniou


Récupérés par la Marine royale en 1770 après la dissolution de la compagnie des Indes, ils sont utilisés par son état-major pendant près de deux siècles.













En 2000, la municipalité de Lorient les rachète et y installe son service des archives

Ceux-ci accueillent ainsi de 1783 à 1784 le conseil de guerre qui fait suite à la défaite de la Bataille des Saintes. Des ventes y sont toutefois effectuées lors de la période révolutionnaire en 1790, et en 1808 la préfecture maritime y établit son siège. L'aile est est alors utilisée pour les appartements du préfet maritime ainsi que pour les salles de réception, alors que l'aile ouest est utilisée par l'état-major et différents services de la préfecture maritime.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands occupent les lieux qu'ils utilisent comme poste de commandement de la Marine Allemande et la direction du port ; ils construisent en sous-sol une cave et un blockhaus. Incendié lors des bombardements de 1943 qui détruisent la plupart de la ville, l'édifice est restauré à l'identique de 1956 à 1959, mais les aménagements intérieurs sont remaniés pour accueillir la Marine nationale. 
Par la suite, l'État-Major et les directions de la Marine nationale s'y installent de 1959 à 2000.

photo (c) JM Bergougniou

Exposition inédite à Lorient "La guerre 14-18 à travers la philatélie "
Dans le cadre de la commémoration de la guerre 14-18, le club An Oriant Philatélie organise, avec le soutien des Archives de Lorient, une exposition de vignettes militaires et de courriers de soldats pendant la guerre.


















Plus de 500 pièces sont présentées dans cette exposition inédite à Lorient. L'exposition est ouverte au public du 14 mars au 19 avril, du mardi au dimanche de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h à l'Hôtel Gabriel (pavillon ouest - 1er étage) - Enclos du Port à Lorient
On y reconnait l'influence de notre collègue de la Marcophilie navale, Jean-Claude LENIAUD de Quimperlé avec la présentation des vignettes DELANDRE








photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou

photo (c) JM Bergougniou
photo (c) JM Bergougniou

Le plus célèbre des éditeurs de vignettes de propagande reste Delandre, de son vrai nom Gaston Fontanille. Après plusieurs opérations frauduleuses, ce fils de notaire originaire de Valence s’établit sous le pseudonyme de Delandre, dans les anciens locaux du Daily Maill, au 14 et 16 rue des petits hôtels.

Grâce à cette société d’édition, il imprime, outre les timbres de guerre, des livrets militaires et des cartes géographiques.

Il se décerne lui-même le titre ronflant de « directeur général de l ‘administration des timbres de l‘armée ».

Delandre édite des vignettes régimentaires où chaque corps de troupe, si petit soit-il est représenté.

On trouve ainsi des vignettes de l’infanterie, de la territoriale, de la cavalerie, de l’artillerie de l’aviation ou de la marine.





En réalité, les vignettes Delandre (vignettes non postales faisant partie de l'érrinophilie) étaient destinées à faire la fortune de leur créateur. Leur parution fut d'ailleurs stoppée suite à l'incarcération de ce dernier en juin 1917.
Malgré leur origine douteuse, les vignettes Delandre représentent une véritable page d'histoire. En effet, les plus grands peintres et illustrateurs de l'époque ont contribué à la représentation des différentes sections militaires. Les spécialistes de cette période devraient trouver, à travers ces caricatures, matière à enrichir leur propre collection.

photo (c) JM Bergougniou




Bien que cette spécialité trouve son origine en France, la plupart des collectionneurs sont étrangers. De plus, la principale documentation sur le sujet est en anglais, que ce soit la documentation manuscrite ou celle venant d'Internet. Aussi, j'ai décidé de remédier à cette lacune en vous proposant un classement des vignettes identique à celui de "l'Album des Timbres de Guerre" édité par les éditions Delandre. Un simple clic sur les images vous permettra alors de les admirer en détails.



photo (c) JM Bergougniou

Du fait du nombre élevé de vignettes de propagande et des reproductions de vignettes italiennes par Delandre, il est parfois difficile même pour les spécialistes de faire la distinction entre une vignette Delandre et une vignette d'un autre éditeur.
Aussi, en plus des vignettes Delandre, les sections consacrées aux vignettes italiennes et aux vignettes de propagande présentent également les vignettes d'autres éditeurs.


photo (c) JM Bergougniou
Pour les amateurs, il ne sera donc jamais possible de remplir les 3097 cases de l’album que Delandre avait spécialement créé à cette époque…...


Aucun commentaire: