Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

22 janv. 2015

Opération CHAMMAL FAA Jean Bart

Opération CHAMMAL FAA Jean Bart



J'ai reçu hier quelques plis de la frégate anti-aérienne JEAN BART en provenance des Emirats Arabes Unis.  La flamme mécanique est pratiquement illisible. C'est à peine si on distingue Abu Dhabi…







En plus des fonctions de chef de la défense aérienne de la Task force 50, la frégateJean Bart, intégrée au sein du groupe aéronaval américain « carrier strike group 1 », se voit régulièrement attribuer les fonctions de horizon reference unit (HRU).




Ainsi, après la tombée de la nuit, peu avant le retour des avions partis en missions, le Jean Bart vient « chasser » un poste situé à 3000 m à l’arrière du porte-avions.

À cette fin, la frégate doit manœuvrer le plus finement possible pour se positionner précisément derrière l’USS Carl Vinson, dans l’axe de la piste et servir de référence aux pilotes de chasse ainsi qu’aux officiers d’appontage du porte-avions.




L’appontage est une manœuvre particulièrement délicate et, de ce fait, les officiers d’appontage ont besoin d’une HRU pour se donner un horizon de référence et guider avec dextérité les aéronefs sur le pont en toute sécurité.

Complexe, cette fonction de HRU nécessite de manœuvrer à vitesse élevée à faible distance du porte-avions ; elle requiert également de l’anticipation et toute l’attention des équipes de navigation. Une coordination sans faille est donc nécessaire entre le porte-avions et l’escorteur.





Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Depuis le 5 octobre, suite au renforcement du dispositif, les forces françaises s’appuient sur neuf avions Rafale, un avion de ravitaillement C135 et un avion de patrouille maritime Atlantique 2. La frégate anti-aérienne Jean Bart participe, en coordination avec nos alliés, au contrôle aérien de l’ensemble des moyens présents sur zone.


Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense

Aucun commentaire: