Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

30 déc. 2014

Toulon : Des Arpètes à Chicag'

Toulon : Des Arpètes à Chicag'

En fouillant sur le net pour un article sur les arpètes, j'ai trouvé cette information sur Miquette et le quartier de Chicag'  à Toulon. Je vous le livre.




La légende de Chicag’
A cette époque, entre 1945 et 1970-80, le cœur de la ville bat au rythme des marées de choufs qui débarquent par milliers à l’Arsenal, le plus gros port militaire du pays. Après plusieurs mois en mer, les permissionnaires déferlent dans les ruelles mal famées de la basse ville, tenues par la pègre corse. 
 Chicag’, baptisé par les marins de l’US Navy qui y retrouvent l’ambiance de la ville d’Al Capone, ne dort jamais. Elle regorge de bars à matelots, de restaurants et « de femmes d’expérience ». Plus de 300 prostituées travaillent dans la ville de garnison. La concurrence est rude et le prix des passes démarre à 5 francs.
Miquette n’officie pas dans le BMC local, elle fait partie des indépendantes » et n’ouvre que l’après-midi. Sa réputation la précède et tous le matelots savent où la trouver: « la reine de la quéquette » tapine Passage des Riaux  et dispose d’un appartement rue du Chevalier Paul, au cœur de Chicago. 








Samedi, des anciens marins ont rendu hommage à Miquette, la plus célèbre des prostituées du "Petit Chicago" à Toulon.



De cette petite brune, à la peau mate et aux formes généreuses, les anciens marins du «Bar des Choufs» n’ont gardé qu’un surnom. Elle s'appelait Miquette. Celle qui dépucelait toutes les arpètes", se souvient, hilare, un vieil élève de l’école des anciens apprentis mécaniciens de St-Mandrier.
Considérée - à tort ou à raison - comme la plus célèbre fille de joie du Petit Chicago, dans la basse-ville de Toulon, Miquette a tellement marqué les esprits des marins que ces derniers ont installé, ce samedi, une plaque à son nom, devant le bar des Cinq parties du monde ! « Miquette, c'était la légende de la rue Chevalier-Paul.
Elle était bien connue des marins ayant séjourné à Toulon dans les années 1950-80 », précise le Nîmois Jean-Christophe Acault, président du comité « Le bar des choufs ».



Var Matin 11 mai 2013 

http://youpress.fr/2014/08/ode-a-miquette-la-reine-de-la-quequette/

http://www.mes-annees-50.com/toulon_chicago.htm

http://www.mes-annees-50.com/toulon_chicago_p2.htm

http://www.mes-annees-50.com/toulon_chicago_p3.htm

Aucun commentaire: