Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

17 sept. 2014

Croiseur Le Guichen

Croiseur "Le Guichen"

Le croiseur est dénommé ainsi en l'honneur du Comte de Guichen.




Pendant la guerre de Sept Ans, il est chargé de ravitailler l'établissement de Louisbourg en Nouvelle-France. Il parvient à passer au travers du blocus imposé par les Anglais, mais ne peut empêcher la place de tomber en 1758. Promu chef d'escadre, le 9 novembre 1776, le comte de Guichen se distingue surtout pendant la guerre d'indépendance des États-Unis, apogée de sa carrière militaire. Le 27 juillet 1778, il commande le Ville de Paris, 90 canons, il participe à la victoire d'Ouessant. Promulieutenant général des armées navales l'année suivante, il reçoit le commandement d'une escadre envoyée dans les Antilles. Les 17 avril, 15 mai et 19 mai 1780, il affronte par trois fois la flotte anglaise de l'amiral Rodney, épisode qui reste connu dans l'histoire de la marine comme les trois combats de Monsieur Guichen.
l'entrée du CFM à Ront-Réan commune de Guichen


Guichen est une commune au sud de Rennes. Après la seconde guerre mondiale le site de Pont Réan en Guichen abrita le Centre de Formation Maritime de Pont-Réan (CFM) au château de la Massais.


Cachet hexagonale Pnt-Réan marine 


Vous pourrez en savoir plus sur le CFM de Pont-réan en allant sur cet article d'envelopmer


http://www.envelopmer.blogspot.fr/search?q=Pont-Réan

Toujours dans les certificat de bonne conduite de notre Charles Fontaine… en 1904 après 11 mois à bord






Le Guichen quitta Saint-Nazaire pour Toulon pour faire ses essais en Méditerranée.




En septembre 1903 il transporta le président de la République Émile Loubet (1838-1929 ) en Angleterre.



En 1913, il est affecté à Brest comme navire-école des élèves charpentiers-manœuvriers.



Au début de la Première Guerre mondiale il servit dans la Manche. Puis il participa, au sein de la 3e escadre au blocus des côtes syriennes en 1915. En septembre 1915 il participe au sauvetage des Arméniens insurgés du Djebel Moussa en les évacuant sur Port-Saïd.



En novembre 1916, en compagnie du Lutétia, il transporte des troupes russes à Salonique. En 1917 il transporte des troupes de l'Armée d'Orient de Tarente à Bizerte.



En 1919, il sert lors des opérations en mer Noire et une mutinerie, dans le contexte des mutineries de la mer Noire, éclate à bord, menée par Charles Tillon. Retiré du service fin 1921, il est condamné et mis en vente à Brest en 1922.




Aucun commentaire: