Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

15 août 2014

Concarneau Les Filets Bleus idée de sortie CMT SAGITTAIRE

Concarneau le CMT SAGITTAIRE 
aux Filets Bleus


CMT Sagittaire photo Bernard Hily
Suzanne (en orange) et ses copines à la promotion du CMT Sagittaire
et de la Marcophilie Navale  Merci Suz…

L'année 1904 a été particulièrement mauvaise. Nombre de familles de marins vivent dans une profonde misère. C'est alors qwu'un patron d'usine, conserveur de son état et par ailleurs premier magistrat de la ville, Monsieur Billette de Villeroche propose d'organiser une fête de bienfaisance pour les marins concarnois.


Lancée en plein été, cette manifestation serait l'occasion de rassembler, dans un même élan, population locale et vacancière. L'idée fait son chemin et la première fête des Filets Bleus voit le jour en 1905.

Le Comité des Filets Bleus de l'époque était pour partie, composé de Concarnois, mais aussi de notables parisiens qui ont découvert la ville à l'occasion de séjours touristiques et s'y sont attachés. C'est d'ailleurs ce réseau qui va permettre à la fête de prendre une dimension qui dépasse largement les frontières de Concarneau : nombre d'initiatives seront relayées auprès de cercles d'intellectuels et d'artistes qui prendront fait et cause pour Concarneau. Ainsi naît la première vente aux enchères d'œuvres de maîtres, destinée à alimenter le fond de solidarité pour les pêcheurs et leurs familles.




A l'occasion des festivités des Filets Bleus, le navire de la Marine Nationale – Chasseur de Mines « Sagittaire » fera escale à Concarneau du jeudi 14 au lundi 18 août sur le Quai Est du Port de Concarneau.
Concarneau le phare de la Croix Photo JM Bergougniou


Des visites accessibles au grand-public et gratuites seront proposées les jeudi 14, vendredi 15, samedi 16 et dimanche 17 août de 13h30 à 17h.
Diverses activités gratuites de découverte des métiers de la marine seront proposées aux enfants à partir de 6 ans : tours en zodiac, matelotage, timonerie, marins-pompiers, etc.


André Fidelin Maire de Concarneau  Photo JM Bergougniou


En partenariat avec l'association de Marcophilie Navale (http://envelopmer.blogspot.fr/), un tampon a été créé pour commémorer cette visite du Sagittaire à sa ville marraine en marquant les enveloppes et cartes postales qui seront présentées au stand installé devant le bâtiment.
Concarneau la ville close Photo JM Bergougniou

Des T-shirts, casquettes et petits objets de décoration à l'effigie du Sagittaire seront également disponibles à la vente à bord du bâtiment lors des visites.
Le « Sagittaire» est l'un des 11 chasseurs de mines de la classe Eridan construit à Lorient entre 1993 et 1995, spécialisé dans la détection et la destruction des mines sous-marines.



Il est doté de deux robots sous-marins d'intervention et accueille un équipage d'une cinquantaine de marins dont 6 plongeurs-démineurs. Le bâtiment a participé en 2013 à un déploiement opérationnel de longue durée dans le Golfe Persique et en 2014 à des missions variées, notamment de service public. Il a détruit le 19 juin 2014 au large de Fécamp deux mines allemandes datant de la seconde guerre mondiale.


CMT L'Aigle robots sous-marins et plongeur Photo JM Bergougniou


«Le Sagittaire» revient à Concarneau une à deux fois par an : chacun de ses passages est un véritable événement, au cours duquel se multiplient visites à bord, interventions dans les écoles, compétitions sportives, toutes occasions pour la Ville de rapprocher les citoyens de leur armée. 

Offrant à tous l'opportunité de rencontrer dans la convivialité les hommes et femmes chargés de leur défense, elles permettent aux jeunes, en particulier, de découvrir la Marine Nationale et ses nombreux métiers.
Le Sagittaire est aussi le parrain des classes de l'Ecole de Kérandon.


Concarneau CMT L'Aigle entrant dans le port Photo JM Bergougniou

Une tradition très ancienne
La tradition de parrainage des bateaux de la Royale par les villes n'est pas une initiative récente: remontant au règne de Charles VI, elle s'est surtout développée sous celui de Louis XV, époque à laquelle chaque cité de France finançait un bâtiment de guerre. 


CMT L'Aigle mise à l'eau d'une mine factice Photo JM Bergougniou


Si l'état d'esprit a changé, la tradition perdure et près de 150 collectivités parrainent aujourd'hui des bâtiments de la Marine, mais aussi quelques unités de l'Armée de Terre et de la Gendarmerie Nationale.


CMT SAGITTAIRE  photo Bernard Hily


Merci à Bernard Hily du Conquet

Aucun commentaire: