Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

2 juil. 2014

L'homme, les signaux et la mer Cancale

L'homme, les signaux et la mer Cancale 




Exposition : L'homme, les signaux et la mer






Avec la participation de la Marine Nationale

Les P.O.M

La vocation des peintres officiels de la Marine est d’être le témoin et la mémoire des paysages, de la faune, de la flore, des hommes rencontrés au cours de leurs voyages et escales comme le faisaient les dessinateurs et illustrateurs qui accompagnaient les explorateurs des siècles passés.

Cancale Photo JM Bergougniou


L’univers des sémaphores

Le sémaphore de la Pointe du Grouin est tenu par les guetteurs du 1er juin au 15 septembre. Le sémaphore est un système qui permet de transmettre des signaux entre la terre et les navires. Les sémaphores répartis le long du littoral sont des outils indispensables à la surveillance maritime. Les sémaphores viennent en appui des centres régionaux d’opérations de sauvetage en mer.


Cancale Photo JM Bergougniou


Un métier, une vie : guetteur sémaphorique

A l’instar des contrôleurs aériens sur les aéroports, les guetteurs sémaphoriques sont en quelque sorte des contrôleurs maritimes qui assurent une veille constante du littoral. Ils représentent les yeux et les oreilles des autorités civiles et militaires, on les surnomme les anges gardiens.



Cancale Photo JM Bergougniou


 Seuls, enfermés à la passerelle du sémaphore, les guetteurs attendent l’appel de détresse. En quelques minutes, ils doivent être capables de déclencher sans délais les secours. Être guetteur, c’est savoir vivre au rythme des quarts, telle une sentinelle responsable de sa zone et vivant en autarcie.


Cancale Photo JM Bergougniou

« J'ai souhaité graver dans la mémoire ce patrimoine maritime inconnu. C'est pourquoi j'ai demandé aux peintres officiels de la Marine de bien vouloir illustrer l'univers secret des guetteurs en réalisant des oeuvres d'art ». Commandant les sémaphores de l'Atlantique, le capitaine de frégate Christophe Deldique revient ainsi aux origines de l'exposition itinérante « L'homme, les signaux et la mer ». Dix escales, dont la première a eu lieu à Brest en mai 2013, sont programmées de Cancale à Bayonne. L'ultime aura lieu au Musée de la Marine, à Paris, en juillet 2015, après un détour par le Parlement européen à Strasbourg.

Cancale Photo JM Bergougniou

Depuis Napoléon

« 35 000 heures d'observation laissent en moi une empreinte ineffaçable : que de tempêtes, que d'angoisse pour la vie des marins, mais aussi que de matins radieux et de crépuscules grandioses ! » : Maurice Lemaître, maire de Plogoff, a été guetteur sémaphorique durant 22 ans. Aujourd'hui président du Syndicat mixte de la Pointe de Raz, il est particulièrement ému de la venue de cette exposition chez lui, dans le Cap-Sizun.

Trente-trois peintures, photos, maquettes de sémaphores et extraits du livre Secrets de guetteursà paraître le 10 juillet (Éditions des Montagnes noires) écrit par le guetteur Romain Godest, sont autant de témoignages d'un univers méconnu. « Une communauté fraternelle et enthousiaste d'anges gardiens prête à tout donner pour sauver des vies et préserver les océans »,résume le capitaine de frégate Christophe Deldique.

Le métier de guetteur a vu le jour en 1806, sous Napoléon, en même temps que les premiers sémaphores, à l'époque constitués d'un mât et de bras articulés dont les différentes positions représentaient des signaux. Ainsi, depuis Paris, Napoléon connaissait en quelques heures la situation des approches maritimes. « Il existait plusieurs lignes sémaphoriques dont celles de Brest-Paris et Venise-Paris. Napoléon a développé la transmission d'informations à longue distance. Une prouesse pour l'époque, » relate le commandant des sémaphores de l'Atlantique.

Surveillance des approches maritimes mais aussi opérations de sauvetage : aujourd'hui, les moyens de détection et de communication permettent de recueillir l'information, de la traiter et de la transmettre instantanément. « Être guetteur, c'est avoir la force d'âme qui pousse chacun à se dépasser dans l'action jusqu'à l'abnégation… Sources ; Ouest-France» : le capitaine de frégate Christophe Deldique leur rend ainsi un bel hommage.

sources : Ouest-france

Aucun commentaire: