Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

28 nov. 2013

Corymbe 122 PM L'Her

Corymbe 122 Aviso PM L'Her

La mission Corymbe 122 commencée en septembre se termine pour me Premier-maître L'Her.






Après avoir parcouru plus de 8 000 miles nautiques en deux mois, l’aviso Premier-Maître L’Her a passé le flambeau de la missionCorymbe 122 au BPC Dixmude escorté par l’aviso CommandantL’Herminier le 21 novembre 2013.

Au cours de sa mission, le PM L’Her a contribué à la protection des intérêts français dans cette zone stratégique, en complément des forces prépositionnées à Dakar, Abidjan ou Libreville. Il a mené des missions de surveillance maritime, des entraînements communs avec les marines africaines et procédé à des échanges d’informations avec les centres régionaux chargés de surveiller leurs zones maritimes de responsabilité.

En contacts réguliers avec les navires participant au programme de Contrôle Naval Volontaire dans le Golfe de Guinée, le PM L’Her a, par sa seule présence, contribué à sécuriser la zone.

Un exercice de lutte anti-piraterie grandeur nature a été réalisé avec un navire de la société « Bourbon » basé au Gabon. Cet exercice, une première dans le genre, marque une étape dans l’amélioration de la coopération et de la définition de procédures communes entre la marine nationale et les compagnies maritimes françaises.

Les événement en République Centre-Africaine vont justifier d'une nouvelle Mission Corymbe (123 ?) par l'envoi du BPC Dixmude et de l'aviso Commandant L'Herminier.


Le BPC Dixmude embarque une "réserve opérationnelle embarquée" (ROE) dans son actuel déploiement dans le golfe de Guinée où il remplace un aviso. L’état-major des armées a confirmé cette mission, sans en détailler la mission exacte, ni sa composition.
Selon les sources du marin, des véhicules ont pris place à bord avant le départ à Toulon, ainsi qu’au moins deux hélicoptères légers Gazelle, et l’unité de commandement et de logistique (UCL) du 8erégiment de parachutistes de marine.
Ce régiment est actuellement déployé en Centrafrique, ce qui pourrait signer la nature exacte de cette ROE, qui serait, de fait, chargée de renforcer l’effectif en Centrafrique, sans doute en accostant à Douala (Cameroun). Ce mode opératoire avait déjà été utilisé en 2007 lors de l’opération européenne Eufor, au Tchad voisin.
En cas de confirmation, ce serait la première fois qu’un BPC (bâtiment de projection et de commandement) est utilisé pour injecter des véhicules au cœur de l’Afrique.

20/XI/2013

Aucun commentaire: