Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

8 janv. 2013

Bicentenaire Préfecture Maritime Cherbourg 1813 2013

Préfecture Maritime Cherbourg 
la machine à affranchir s'enflamme 


La section Ile de France nous présente ses voeux depuis Cherbourg.

C'est en effet pour la préfecture maritime l'occasion de fêter le bicentenaire de son installation à Cherbourg.



L'illustration de la machine à affranchir de la Préfecture maritime présente deux dates  : 1813 - 2013 évoquant le bicentenaire.
La zone du territoire de la Préfecture est symbolisée par le tracé de la côte du Mont Saint-Michel à Dunkerque au nord.

La statue équestre de Napoléon Ier rappelle  qu'il a continué les travaux entrepris par Louis XVI et créé les Préfectures Maritimes en 1803


La ville en reste très marquée... peinture murale Cognac Courvoisier Cherbourg

Cherbourg s'est spécialisée dans la construction des sous-marins, le premier SNLE, Le Redoutable est entré au musée à la Cité de la Mer.

Enfin c'est le port de l'Abeille Liberté chargée d'intervenir en Manche et mer du nord, une qui connait l'un des plus forts trafics mondiaux.





Les préfectures maritimes sont crées par Napoléon Ier en 1803 pour être le pendant des préfectures installées dans chaque département. C'est le Havre qui est choisi pour être le site de la première implantation.
mais jugée trop éloignée du théâtre des opérations, Napoléon décide réaménager le port de Cherbourg et de nommer Cherbourg Préfecture maritime.



Napoléon y est représenté à cheval, face à la mer, désignant du bras droit le port militaire, et non l'Angleterre, comme on le croit souvent : « La main qui fonde, et non celle qui menace »





Désireux, dans le contexte de la guerre d'indépendance des États-Unis, de disposer d'un grand port militaire sur la Manche, comparable à celui de Brest sur l'Atlantique, Louis XVI décide l'édification d'un port militaire dans le Cotentin.





Les travaux débutent dans les années 1780. L'île Pelée est fortifiée tandis qu'on immerge, en présence du roi, des cônes en bois remplis de pierre au large du port pour servir de fondations à une digue. Mais les crédits s'épuisent rapidement, ne permettant l'immersion que de 18 cônes lorsque les travaux sont interrompus par la Révolution française.

Ils reprennent à la demande du Premier consul Bonaparte en 1803 (décret du 25 germinal an XI), avec pour objectif l'invasion de l'Angleterre. En 1813, la digue du large qui fait de la rade de Cherbourg la plus grande rade artificielle au monde est achevée. Il charge l'ingénieurJoseph Cachin du creusement, à l'ouest de la ville, de l'avant-port militaire, inauguré le 27 août 1813 par l'impératrice Marie-Louise, et décide de déplacer l'Arsenal au même endroit.

À l'abri des attaques anglaises, le port devient en 1803 un port d'attache de corsaires.




La construction de sous-marins a commencé à la fin du XIXe siècle siècle. Le premier sous-marin, le Morse, a été lancé le 4 juillet 1899. Depuis, plus de cent sous-marins ont été mis à l'eau à Cherbourg, dont le croiseur sous-marin Surcouf le 18 novembre 1929. Véritable bond technologique, le premier sous-marin à propulsion nucléaire français, Le Redoutable, a été lancé à Cherbourg le 29 mars 1967.






Cherbourg héberge aussi la Cité de la Mer qui expose le Redoutable, premier sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE) français. C'est le plus grand sous-marin visitable au monde





http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_sous-marins_construits_à_Cherbourg




L’Abeille Liberté est un remorqueur de sauvetage français, sister-ship de l’Abeille Bourbon, qui a remplacé l’Abeille Languedoc à Cherbourg.

Il a été construit aux chantiers Myklebust au nord-ouest d'Oslo, livré à Abeilles International en octobre 2005 et inauguré le 17 novembre 2005.

Il est mené par deux équipages dont celui du commandant Pascal Potrel, lui même ancien commandant de l’Abeille Languedoc.





photos JM Bergougniou

Aucun commentaire: