Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

3 août 2012

Préfecture Maritime 2ème arrondissement Manche Mer du Nord

Du Havre à Cherbourg

Dans la logique de la création des préfets départementaux, la fonction de Préfet maritime est créée pendant le Consulat le 27 avril 1800 par un arrêté des consuls en date du 7 floréal an VIII portant règlement sur l'organisation de la Marine. Seul correspondant du ministre de la Marine, il est chargé de la direction des services de l'arsenal et de la « sûreté des ports, de la protection des côtes, de l'inspection de la rade, et des bâtiments qui y sont mouillés.





Bonaparte, alors Premier consul, crée les préfectures maritimes en 1800. À cette époque, Cherbourg est rattaché au 2earrondissement, dont le chef-lieu est Le Havre (Seine-Maritime).




Lettre du Préfet Maritime du 2e arrondissement au Citoyen Rodrigue avant 1813




Cachet du préfet maritime du Havre

C'est un arrêté signé du Premier Consul, du 25 germinal an XI (15 avril 1803), qui décida de la création effective d'un port de guerre, dans l'anse du Galet.



On prévoyait la construction d'un avant-port et d'un bassin capables de contenir "douze vaisseaux de guerre avec un nombre proportionné de frégates et trois formes de construction" (art. 1). Par la suite, un deuxième bassin devait être construit en arrière de l'avant-port et du premier bassin pour abriter vingt-cinq vaisseaux (art. 4).



Cachin, qui avait été chargé de diriger l'exécution des travaux, prépara plusieurs projets, qui furent examinés successivement par diverses commissions. Le premier projet, qui avait été retenu par l'arrêté du 25 germinal an XI, comportait l'exécution de l'avant-port et du bassin; un deuxième projet l'avant-port et un arrière bassin ; un troisième l'avant-port et un bassin semi-circulaire avec formes sèches couvertes, capables de contenir trente vaisseaux de ligne.




Ce dernier projet avait la préférence de Cachin, qui reprendra cette disposition des cales en rotonde dans un plan postérieur d'aménagement de l'arrière bassin. Toutefois, une nouvelle commission se prononça pour l'exécution de l'avant-port et du premier bassin projeté ; ses conclusions furent approuvées par l'empereur le 7 germinal an XIII (28 mars 1805), alors même que les travaux du Port Bonaparte étaient commencés.




Napoléon et Marie Louise assistant au défilé de l'escadre de Cherbourg, en 1811, Crépin

En dépit de ces difficultés, les travaux de terrassement avançaient assez rapidement parallèlement, on avait entrepris dès l'an XII (1803-1804) la construction des deux digues destinées à fermer l'avant-port et le bassin du côté de la mer pour permettre les travaux de terrassement et, en 1807, on ferma la passe ménagée entre les deux digues par un batardeau. En 1811 étaient achevées les deux cales de Chantereyne, où furent mis en chantier te Zélandais et le Duguay-Trouin, qui seront lancés en 1813.





Napoléon inspectant l'escadre de Cherbourg en mai 1811, Rougeron et Vignerot

Cette même année 1811, Napoléon vint à Cherbourg pour inspecter les différents chantiers et se rendre compte de l'état d'avancement des travaux. L'empereur arriva le 26 mai, au milieu de l'après-midi. Aussitôt, Il se fit conduire vers le fort Impérial (de l'île Pelée), puis il visita le fort Napoléon. Pendant les cinq jours qu'il passa à Cherbourg, l'empereur se rendit plusieurs fois au port militaire, dont il étudia soigneusement les plans. De la même façon, il étudia la défense de Cherbourg, désignant l'emplacement des futures redoutes qui devaient protéger la ville du côté de la terre ; les fortifications, ainsi délimitées, laissaient les chantiers de Chantereyne en dehors de l'enceinte fortifiée. Le 30 mai, l'empereur quittait la ville.






suite à l'inspection des travaux portuaires effectués dans la rade de Cherbourg, Napoléon décide de transférer la préfecture maritime du Havre à Cherbourg.

Il faut attendre un décret du 28 décembre 1812 pour que ce chef-lieu soit transféré à Cherbourg. Et c'est seulement le 29 novembre 1815 qu'une ordonnance fusionne les deux arrondissements et délègue l'ensemble des pouvoirs à Cherbourg.

Les difficultés puis les revers de l'année 1813 allaient ralentir les travaux. En 1813, seuls les quais sud et ouest du bassin étaient construits les murs des quais nord et est n'étaient pas commencés et la digue d'enceinte qui devait isoler le bassin de la mer était tout juste ébauchée.




L'hôtel du préfet maritime se situe au 12 rue des Bastions. Il a été construit au milieu du XVIIIe siècle par Jacques-Martin Maurice, entrepreneur des ouvrages du Roi, architecte du premier phare de Gatteville et de l'Hôtel Épron de la Horie à Cherbourg. Il a accueilli de nombreux hommes d'État, souverains et militaires en visite.









Ordonnance nommant Duperré préfet Maritime




Lettre au départ de Cherbourg 48 pour le Ministre de la Marine à Paris

Aucun commentaire: