Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

3 mai 2012

Mission Jeanne d'Arc

BPC DIXMUDE
FASM GEORGES LEYGUES
à Monbasa

Flamme Paris Tri Interarmées en date du 2-05-2012



Du 21 au 25 Avril 2012, la Mission Jeanne d’Arc a fait escale dans le port de Mombasa.

















Au cours de l’événement, le Commandant de la mission, le capitaine de vaisseau Guillaume Goutay, a donné une conférence de presse à bord du BPC Dixmude, le 21 Avril à 13h15. Etaient présents l’Ambassadeur de France au Kenya, M. Etienne de Poncins, le capitaine de frégate Jean-Marin d’Hébrail, trois officiers-élèves ainsi que des personnalités kenyanes.

Conduite par le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Dixmude et de la frégate anti sous-marine (FASM) Georges Leygues, la Mission Jeanne d’Arc sera déployée dans un contexte interarmées et interalliés, de mars à juillet 2012, en océan Indien et en océan Atlantique sud.


Cette mission de formation constitue le premier déploiement de longue durée ainsi que le premier contact avec le contexte opérationnel pour les officiers-élèves de l’Ecole navale et de l’Ecole des officiers du commissariat de la Marine. Il s’agit pour ces futurs officiers d’acquérir une stature de chef militaire et d’homme de mer, grâce à la pratique du métier et à l’expérience de la prise de responsabilité en s’immergeant au cœur des services des bâtiments de la Marine nationale.





Les actions de coopération bilatérales planifiées avec les marines des pays riverains de la zone de déploiement et les escales permettent de développer les relations que la France entretient avec ces pays au titre de la « diplomatie de défense ». Les escales sont pour les jeunes officiers des occasions uniques d’ouverture sur le monde et de prise de conscience des enjeux géostratégiques dans leur zone de déploiement.

Sources : 
Ambassade de France 
Marine nationale





Le Dixmude a appareillé suite à une alerte terroriste (actualisé-1)

Le BPC Dixmude a dû quitter le Kenya le mardi 24 avril, suite à une alerte terroriste diffusée par les forces américaines. Le navire a quitté le port de Mombasa avec son escorte, le lendemain de la réception de cette alerte qui concernait aussi son escorte, la frégate Georges Leygues. Des alertes de ce type sont régulières dans la zone. On n'a aucune précision sur la nature précise de l'alerte, le gouvernement n'a pas communiqué dessus.
Le navire est actuellement au port, à La Réunion, comme nous l'évoquions hier, avant son départ le 7 mai pour Le Cap.

Actualisé :  sans aller jusqu'à confirmer une alerte terroriste, une source parisienne évoque la situation sécuritaire dans le port kenyan, qui a effectivement obligé le BPC et son escorte à quitter les lieux plus tôt que prévu. Le temps pris pour le faire semble être lié au fait que des membres de la mission Jeanne d'Arc étaient à terre au moment du déclenchement de l'alerte.

sources :




Aucun commentaire: