Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

19 oct. 2011

Corymbe 110 frégate Germinal Corymbe 111 TCD Foudre

Corymbe 110  frégate Germinal 
Corymbe 111 TCD Foudre


Avec les événements en Libye, en Somalie et en Afghanistan, on en oublierai presque les missions CORYMBE


deux plis arrivés ce jour



avec le cachet de la dernière mission du TCD Foudre avant sa vente au Chili

FS Germinal

http://jdb.marine.defense.gouv.fr/post/2011/10/12/Rel%C3%A8ve-%C3%A0-Dakar-%3A-l%E2%80%99effort-jusqu%E2%80%99au-bout-de-la-mission



Dès son appareillage de Conakry, le « Germinal » a repris son rythme intense d’entraînement à la mer. En effet, il faut mettre à profit chaque minute des périodes de navigation.

Le 10 octobre au petit matin, le « Germinal » est arrivé sans encombre au quai pétrolier du port de Dakar où il a ravitaillé avant d’aller s’accoster à un môle du port autonome.



DSC04450.JPG
DSC04496.JPG


Cette escale est une escale de relève de la FS « Germinal » par le TCD « Foudre ». Ainsi le commandant du « Germinal » a été débriefé par le commandant des éléments français au Sénégal pendant que le reste de l’équipage préparait le débarquement de matériel vers la « Foudre ».

Cette relève a eu lieu effectivement le 12 octobre, date d’arrivée du TCD à Dakar. Des mouvements importants de matériel ont eu lieu par camion et chaland et la relève a été transmise entre les protagonistes des deux bâtiments.


DSC04517.JPG
DSC04523.JPG

Demain, le « Germinal » appareillera en direction de Fort-de-France son port d’attache. Le transit sera encore l’occasion de parachever l’entraînement de l’équipage du « Germinal » pour être prêt à toutes les missions d’un bâtiment de combat.

TCD Foudre


http://jdb.marine.defense.gouv.fr/post/2011/10/19/A-la-rencontre-des-%C3%A9l%C3%A9ments-fran%C3%A7ais-du-S%C3%A9n%C3%A9gal

Après une semaine de transit, ponctuée par un tournoi sportif et le passage du détroit de Gibraltar dans la brume, la Foudre a capelé ses aussières sur les quais de Dakar, première étape de notre périple en Afrique occidentale.


Cette escale permet d’effectuer la relève entre bâtiments assurant la permanence française dans le cadre des missions « Corymbe ». Dakar est en quelque sorte la porte d’entrée des bâtiments en Afrique de l’Ouest. Ainsi, la trépidante capitale du Sénégal est parfois le premier contact avec le continent africain pour de nombreux jeunes marins, à l’instar de son mythique alter-égo sur la cote est, Djibouti.

Dakar est toujours marquée par une forte présence française : installations militaires, écoles, et liens culturels de tous domaines témoignent de la forte coopération et des bonnes relations qui existent entre nos deux pays.

Les habitués ont rapidement retrouvé leurs repères, en se prêtant au jeu de la négociation des prix pour rapporter des souvenirs des différents marchés qu’offre la ville ou ont rejoint le cadre reposant des hôtels de la « corniche » qui s’étend entre le port et le Cap Vert face à l’Atlantique tandis que d’autres ont poussé plus loin leur exploration vers le lac Rose.

Cette escale a également été marquée par l’arrivée de nouveaux hôtes qui feront une partie de la mission avec nous (cinq marins sénégalais et deux jeunes officiers chefs du quart ivoiriens). Le jour de l’appareillage, la « Foudre » a également mené conjointement avec les Forces armées sénégalaises (FAS) l’exercice amphibie NARVAL qui a permis d’entraîner l’ex-EDIC de la Marine nationale « Sabre » aux procédures de porte-à-porte, ainsi qu’à la gendarmerie d’effectuer un exercice de contrôle des navires (VISITEX). Ces embarquements participent pleinement aux missions de coopération et de formation menées par la marine française lors d’escales au sein de pays amis.


Cap sur notre prochaine relâche opérationnelle prévue en fin de semaine.

Aucun commentaire: