Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

9 oct. 2018

Ban Quimper-Guengat Plogonnec Finistère Bretagne

BAN Quimper-Guengat 

La base aéronavale de Quimper-Guengat est une ancienne emprise de l'aéronautique navale située sur le territoire de Guengat, au nord-ouest de Quimper, en Bretagne. Elle se situait à proximité de la gare de Guengat, sur la ligne Quimper - Douarnenez, et disposait d'un embranchement particulier.


Créée le 1er juillet 1968, l'EPAN est devenu BAN Quimper le 1er janvier 1974 puis BAN Quimper-Guengat le 21 janvier 1976 et enfin BAN Quimper-Guengat et Entrepôt principal de l'AN en 19871.

En 1998, l'EPAN est transféré sur la BAN Lann-Bihoué et la BAN Quimper-Guengat est dissoute. 



Les bâtiments sont acquis par Quimper Communauté en 19992 qui transforme la BAN en zone d'activité (ZA de la Base). Les premières entreprises à s'y implanter, en 2000, sont les sociétés Imbretex [archive] (importation et la distribution de vêtements promotionnels et professionnels) et Sofidial [archive] (marquage sur vêtements — sérigraphie — broderie).






L'Entrepot principal (EPAN) a été créé le 1er Juillet 1968 par l'OPE Emile Le Bris, 1er commandant jusqu'en 10/11/ 1970. Devenue BAN Quimper le 1er Janvier 1974, la base est commandée par l'OPE Ferrec, jusqu'au 1er Aôut 1975. Elle prend le nom deBAN Quimper-Guengat le 21 Janvier 1976 (OCE Raoul Golfier), puis et enfin, BAN Quimper-Guengat et Entrepot principal de l'AN en 1987 (OCE Bichat puis CF(S) Mabic). Le commandant est alors placé sous une double tutelle: D'une part; l'Aéro régionale, autorité organique et le Saman, autorité fonctionnelle et opérationnelle. Le CF(S) Jean Kermonnach, (comme ses successeurs) exerce son autorité et ses responsablités sur les 2 entités, BAN et EPAN du 7/9/89 au 13/9/91. Il est nommé par arêté ministériel; il a les pouvoirs de Chef de Corps.

Durant cette période, le CV Bernaudin commande l'aéronautique navale en région martime atlantique tandis que le SAMAN est commandé par le CV André puis le CV Abautret, alors que le CA Deramond commande le Service Central Aéro et que l'ITAN(inspecteur technique de l'AN) est le CA André-déjà cité plus haut-.








Les hommes fixés sur leur avenir Il y a un an, le personnel civil de la base aéronavale de Quimper-Guengat se mettait en grève. Un mouvement né de l'inquiétude face au déménagement de la BAN à Lann-Bihoué. Le 1er janvier 1999, la base sera définitivement libérée par l'armée. Aujourd'hui, le personnel connaît sa future affectation. La base en revanche se cherche un repreneur. La restructuration de l'armée et la nécessaire modernisation de l'entrepôt, où est stocké du matériel militaire pour 10 bases, 45 navires et les porte-avions, a conduit au déménagement de la BAN de Guengat. Un nouvel entrepôt entre en construction à Lann Bihoué. La base compte 200 personnes, dont 46 civils et une quarantaine d'appelés. La suppression du service militaire la touche donc aussi. Fin des incertitudes pour les civils Néanmoins, le commandant de la base a atteint son premier objectif : tout le personnel est fixé sur son avenir. Neuf civils ont déjà quitté la base : départ en retraite, mutation dans d'autres établissements militaires de la région (Lanvéoc, école navale). D'autres suivront la structure à Lorient, dont 19 des 28 employés de l'entrepôt. Pour remplacer les appelés, neuf personnes ont été recrutées : parmi le personnel de la construction navale de Brest, Lorient, Cherbourg, de l'hôpital des armées de Brest... 



Ce nouveau personnel sera en formation jusqu'à l'été 1998. Le personnel militaire connaîtra lui sa future affectation d'ici la fin de semaine. Le site libéré fin octobre 1998 Le calendrier du déménagement est bouclé. Dans l'entrepôt, le stockage se rationnalise pour que le système automatique de gestion soit immédiatement opérationnel à Lorient. « Toute pièce doit pouvoir être immédiatement disponible. Au cours du déménagement, seul un délai de 24 h pourra être toléré » explique le commandant de la base, le capitaine de frégate Le Texier. La première tranche du nouvel entrepôt de 11.000 m2 sera livrée en juillet 1998. Une partie du personnel déménagera en avril pour préparer le terrain à Lorient. Le 30 octobre 1998, le ministère de la Défense ne sera plus propriétaire de la base de Guengat. Pendant les deux derniers mois de 1998, le site sera « nettoyé » : le pylône radio démonté, la chaufferie dégazée, la station d'épuration neutralisée... sauf si un repreneur est intéressé par ces installations. La MRAI (Mission pour la Réalisation des Actifs Immobiliers) a en charge la vente du site de Guengat. 12 hectares, un entrepôt de 12.000 m2, des ateliers, trois villas, des bâtiments de restauration, casernement... Le tout estimé à 19 MF, mais cessible par lots. « Une quinzaine de visites ont déjà été organisées pour des entreprises et des institutions » explique le capitaine de frégate Le Texier. Il ne voudrait pas laisser une base vide. L'impact du départ de la base n'est pas énorme pour la petite commune de Guengat. Même si elle perdra une partie de ses dotations financières, proportionnelles au nombre d'habitants. Cependant, la perspective de 12 hectares à l'abandon inquiète aussi Yves Dagorn, le maire de Guengat. Le capitaine de frégate Le Texier, commandant de la base aéronavale de Quimper-Guengat, a déjà accueilli une quinzaine de visites pour la reprise du site.

sources  : Anciens Cols bleus 

https://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=19970909&article=2566086&type=ar
http://www.anciens-cols-bleus.net/t11992p20-divers-b-a-n-ban-quimper-guengat-ou-gwengat#600218

http://envelopmer.blogspot.com/2013/12/base-aeronautique-navale-de-quimper.html

Aucun commentaire: