Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

5 juil. 2018

Humour dans le carré par Donec Interlude napoléonien

 Interlude napoléonien


Salut la compagnie,

Cette semaine nous poursuivons nos conseils aux marins


En 1781 Buonaparte à douze ans, il fait ses humanités à l’école de Brienne. Il est pauvre et ses camarades plus opulents en profitent pour le moquer et le molester.



Il écrit donc à son père pour lui demander quelque argent indispensable pour faire bonne figure.


Je vous livre le texte qui annonce déjà le formidable personnage qu’il deviendra :
« Mon père, si vous ou mes protecteurs ne me donnent pas les moyens de me soutenir plus honorablement dans la maison où je suis, rappelez-moi près de vous et sur-le-champ. Je suis las d’afficher l’indigence, et d’y voir sourire d’insolents écoliers qui n’ont que leur fortune au dessus de moi.« Eh quoi ! Monsieur votre fils serait continuellement le plastron de quelques paltoquets qui, fiers de douceurs qu’ils se donnent, insultent en souriant aux privations que j’éprouve ! Non, mon père, non. Si la fortune se refuse absolument à l’amélioration de mon sort, arrachez moi de Brienne, donnez-moi s’il le faut un état mécanique. A ces offres jugez de mon désespoir, etc. »


On peut dire que le style fait l’Homme

A la semaine prochaine

Donec

Aucun commentaire: