Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

9 avr. 2018

Guyane La Confiance Narcops trafic Drogue

 Guyane La Confiance Narcops 

trafic de drogue 

  • Les saisies de stupéfiants par la douane ont été triplées l’an dernier en Bretagne.
  • Le phénomène des « mules » venues de Guyane inquiète les autorités.
  • Ces hommes et femmes ingurgitent de la cocaïne dans des capsules pour éviter les contrôles.Ils sont de plus en plus nombreux à être interceptés dans des voitures ou des trains.



Ouest-France relate régulièrement l'arrestation de passeurs guyanais ayant avalé des capsules de drogue. A la radiographie ces capsules sont nettement visibles.

C'est à prix cassé, presque pure cachées dans les estomacs guyanais que la drogue provient des cartels colombiens dans les villes de Rennes, Brest ou Vannes.

Baie de Saint-Malo
photo JM Bergougniou
Les gendarmes de la section de recherches de Rennes ont découvert ce qu'ils pensaient être une voie, parmi d'autres, de la cocaïne. Ils ont découvert une autoroute.
les remparts Saint-Malo
photo JM Bergougniou

Il y a la cocaïne qui franchit l'Atlantique, par centaines de kilos, par la mer, dans des containers ou cachées dans les entrailles de navires. Et il y a celle qui transite, par centaines de grammes, dans le ventre de « sacs humains ». Des passeurs, des « mules », capables d'avaler jusqu'à une centaine de capsules - des « ovules » - renfermant chacun 6 g à 12 g de drogue, pure jusqu'à 90 %.
 



Jacques Cartier Saint-Malo
photo JM Bergougniou
Du cannabis dans le goûter



Les douanes ont également décelé d’étonnantes planques pour cacher la drogue. En septembre à Saint-Malo, elles ont intercepté un homme transportant du cannabis dans des gâteaux fourrés destinés au goûter des enfants. « Mais il n’y avait pas de chocolat », glisse la directrice régionale Pascale Buronfosse-Bjaï, photos à l’appui. En Bretagne, 142 kilos de drogue ont été saisis l’an passé, ainsi que 200 kilos de tabac, 3.000 plaquettes de médicaments et 36.000 articles contrefaits.






Sources 

Ouest-France

© Le Télégramme


Aucun commentaire: